Header Critique : CASPER ET WENDY (CASPER MEETS WENDY)

Critique du film et du DVD Zone 2
CASPER ET WENDY 1998

CASPER MEETS WENDY 

Le sinistre et puissant enchanteur Desmond Spellman apprend, par le biais de son miroir-oracle, que la sorcière Wendy, qui n'est encore qu'une fillette, va devenir une magicienne encore plus forte que lui. Il se met alors à la traquer avec l'aide de ses sbires. La petite magicienne, qui vit avec ses trois tantes, fuit se cacher dans un village de loisirs... Or, les trois oncles de Casper le gentil fantôme, ont justement l'idée d'aller y passer leurs vacances avec leur neveu. Wendy et Casper se lient d'amitié. Mais, hélas, leurs six tuteurs ne l'entendent pas de cette oreille : en effet, une rivalité ancestrale oppose sorcières et fantômes...

Après CASPER L 'APPRENTI-FANTÔME, la compagnie Saban décida de proposer un nouveau film mettant en scène le personnage de Casper le gentil fantôme : CASPER ET WENDY. Cette fois, l'œuvre est destinée avant tout à la télévision, mais sortira néanmoins en France en vidéo en 1998. Le réalisateur Sean McNamara reprend la réalisation, assisté officieusement cette fois de Bruce McCarthy non crédité au générique.

A nouveau, il va s'agir, à la manière du film pour le cinéma CASPER sorti peu avant, de mélanger images de synthèse (pour les fantômes et les monstres) et prises de vue réelles. Wendy la petite sorcière est interprétée par Hilary Duff, qui allait devenir assez populaire aux USA en tenant le rôle-titre de la série télévisée "LIZZIE MCGUIRE". On reconnaît quelques guest stars, comme Shelley Duvall (SHINING...), Teri Garr, une rapide apparition de Casper Van Dien, Vincent Schiavelli (qui jouait d'ailleurs lui-même un fantôme dans GHOST...) ou, dans le rôle de Desmond Spellman, George Hamilton (Dracula dans la parodie LE VAMPIRE DE CES DAMES...) qui se livre à une imitation de Vincent Price.

On a vu, dans la critique de CASPER, L'APPRENTI-FANTÔME, que ce petit personnage était apparu pour la première fois dans un cartoon Paramount de 1945. En 1949, il fut décliné sous la forme de bandes-dessinées, dans lesquelles apparurent de nouveaux personnages, parmi lesquels Wendy la petite sorcière en 1954. Elle a aussi participé à certains dessins animés pour la télévision mettant en scène Casper.

Dans ce téléfilm, Wendy est en fait un personnage humain dont la situation est assez proche de celle de Casper. Elle est elle aussi marginalisée par sa condition surnaturelle (elle a des pouvoirs magiques) et négligée par son encadrement familial farfelu (ses trois tantes, sorcières jusqu'aux bout des ongles). Souffrant dès lors de sa solitude, elle se lie facilement avec Casper, qui connaît les mêmes problèmes. Casper, véritable Caliméro d'outre-tombe, ne cesse de se plaindre de son sort injuste : entité spectrale, il terrifie par sa nature macabre tous les humains avec lesquels il souhaiterait devenir ami. Son caractère aimable et sociable est alors terriblement frustré. Heureusement, Wendy étant une sorcière, elle connaît suffisamment les secrets de l'au-delà pour ne pas être effrayée par un simple fantôme...

Les ambitions de CASPER ET WENDY sont très limitées. L'histoire passe souvent à la trappe, se retrouvant réduite à un vaste prétexte pour enchaîner des scènes de comédie fantastique mettant en scène les facéties des trois tantes sorcières ou des trois oncles fantômes. L'humour est très souvent éléphantesque, se basant sur des procédés aussi éventés que des pets, des rots, des personnages courant en accéléré et autres jets de morve ou de ketchup... Ponctuées d'abondants clins d 'oeil (RENCONTRE DU TROISIÈME TYPE, BLANCHE-NEIGE ET LES 7 NAINS, MEN IN BLACK...), ces séquences (la soirée dansante, l'affrontement final...) sont aussi bruyantes que vainement agitées. Laides et rapidement saoûlantes, elles transforment la vision de CASPER ET WENDY en une éprouvante épreuve d'endurance, à déconseiller autant aux adultes qu'aux enfants. On sauvera néanmoins quelques répliques amusantes dans les dialogues des oncles fantômes, des tantes sorcières ou de Spellman, mais c'est vraiment bien peu.

Le DVD propose une image de très bonne tenue, dans son format 4/3 d'origine. Réalisé directement pour la télévision, CASPER ET WENDY bénéfice de toute façon d'une image assez facile à transférer en numérique (peu de scènes sombres par exemple). On peut chipoter sur des rouges un peu flous ou un léger manque de définition générale, mais le résultat reste globalement d'excellente tenue.

La bande-son est proposée en stéréo surround d'origine en anglais, français, allemand, espagnol et italien. La piste anglaise reste de loin la plus agréable. On trouve aussi toute une gamme de sous-titrages de pays de la zone 2, parmi lesquels le français et l'anglais pour malentendants.

On ne trouve absolument aucun bonus sur ce DVD, proposé, rappelons-le, à un prix très modique.

Bénéficiant d'effets spéciaux plutôt réussis, CASPER ET WENDY est tout de même une déception. CASPER, L'APPRENTI-FANTÔME pouvait au moins se prévaloir d'une structure dramatique classique et rigoureuse, ce qui n'est absolument plus le cas ici. Brouillon et fatigant, CASPER ET WENDY, apparemment conçu pour être diffusé sur le câble américain chaque année pour la fête d'Halloween, paraît, en fin de compte, aussi puéril que creux.

Rédacteur : Emmanuel Denis
Photo Emmanuel Denis
Un parcours de cinéphile ma foi bien classique pour le petit Manolito, des fonds de culottes usés dans les cinémas de l'ouest parisiens à s'émerveiller devant les classiques de son temps, les Indiana Jones, Tron, Le Dragon du lac de feu, Le Secret de la pyramide... et surtout les Star Wars ! Premier Ecran fantastique à neuf ans pour Le retour du Jedi, premier Mad Movies avec Maximum Overdrive en couverture à treize ans, les vidéo clubs de quartier, les enregistrements de Canal +... Et un enthousiasme et une passion pour le cinéma fantastique sous toutes ses formes, dans toute sa diversité. S'il fallait faire mienne une maxime en la matière, je reprendrais (de mémoire !) une citation de Roman Polanski : «les personnes qui aiment vraiment le cinéma aiment le fantastique» !
46 ans
1 news
433 critiques Film & Vidéo
1 critiques Livres
On aime
?...
On n'aime pas
Un film vide et épuisant !
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
-
1 votes
Ma note : -
L'édition vidéo
CASPER MEETS WENDY DVD Zone 2 (France)
Editeur
Support
DVD (Double couche)
Origine
France (Zone 2)
Date de Sortie
Durée
1h30
Image
1.33 (4/3)
Audio
English Dolby Digital Stéréo Surround
Francais Dolby Digital Stéréo Surround
German Dolby Digital Stéréo Surround
Italian Dolby Digital Stéréo Surround
Spanish Dolby Digital Stéréo Surround
Sous-titrage
  • Anglais
  • Français
  • Supplements
      Aucun
    Menus
    Menu 1 : CASPER ET WENDY (CASPER MEETS WENDY)
    Autres éditions vidéo