Header Critique : DERNIER MAITRE DE L'AIR, LE (THE LAST AIRBENDER)

Critique du film
LE DERNIER MAITRE DE L’AIR 2010

THE LAST AIRBENDER 

Depuis de nombreuses années, la nation du feu fait la conquête des autres royaumes. Rien ne semble pouvoir les arrêter en dehors d'un légendaire personnage qui ne daigne pas pointer le bout de son nez. Rien d'étonnant car en réalité, il est congelé depuis un siècle et sera libéré de sa prison de glace par la jeune Katara et son frère. Cela tombe bien puisque le sauveur, Aang, n'a qu'une douzaine d'années et qu'il n'a pas encore terminé son apprentissage du contrôle des éléments : air, eau, terre et feu.

M. Night Shyamalan n'est pas vraiment synonyme de réalisateur de films à destination des enfants et ce même si le cinéaste d'origine indienne avait participé à l'écriture de STUART LITTLE. Du coup, il apparaît assez incongru de le voir diriger LE DERNIER MAITRE DE L'AIR. Déjà parce que c'est la première fois que M. Night Shyamalan réalise un film qui ne se base pas sur une de ses propres idées originales. Ensuite parce que le métrage est l'adaptation cinématographique d'une série animée. Gros succès à la télévision, AVATAR : THE LAST AIRBENDER avait suscité une soixantaine d'épisodes avant que l'univers ne soit décliné sous forme de bandes dessinées ou bien de jeux vidéo. Mais si le titre de la série est bien AVATAR : LE DERNIER MAITRE DE L'AIR, Paramount a tout de même préféré supprimer le terme «Avatar» pour éviter d'entrer en conflit avec le gros métrage produit par la Fox, studio qui avait menacé de manière détournée en amont de la production de s'attaquer à tous films qui utiliseraient ce nom. Quoi qu'il en soit, tout cela n'a pas grand chose à voir avec SIXIEME SENS, INCASSABLE ou encore dernièrement PHENOMENES, le type de métrages habituels mis en scène par M. Night Shyamalan. Reste que le cinéaste affirme avoir été séduit par l'univers de la série animée qu'il regardait en famille, ce qui l'a mené en toute logique à devenir réalisateur du DERNIER MAITRE DE L'AIR. Pas de chance, le film se montre bien peu enthousiasmant malgré les événements spectaculaires qui s'affichent à l'écran !

En essayant d'adapter la première partie de l'intrigue de la série animée, LE DERNIER MAITRE DE L'AIR a tendance à proposer une narration par à-coups qui paraît à l'arrivée bien peu homogène. Dans la plupart des cas, les personnages n'ont souvent que bien peu de temps pour convaincre et s'imposer à l'écran sans compter que la narration utilise des ellipses un peu hâtives. On pourrait penser qu'un tel agencement va profiter au rythme du film et faire la part belle à l'action. Pas vraiment ! En effet, le métrage s'appesantit à de nombreuses reprises sur des dialogues redondants qui n'ont rien de très profonds. Plutôt dommage surtout que LE DERNIER MAITRE DE L'AIR s'inspire assez nettement de divers courants de pensée, dont le bouddhisme. Le film de M. Night Shyamalan se réveille par instants par le biais de quelques combats. Pour la plupart, les affrontements se font anecdotiques et on se réveillera éventuellement pour de belles images, particulièrement lors des derniers combats. Ainsi, on notera quelques plans larges où les facultés particulières du personnage principal sont plutôt bien mises en valeur. Mais cela ne suffira pas. LE DERNIER MAITRE DE L'AIR avait pourtant tout pour être très spectaculaire avec, par exemple, des navires qui viennent assiéger une ville dans le but de la conquérir. Au final, on ne retiendra pas grand chose d'un gloubiboulga pesant et ennuyeux ! Enfin, le métrage sera proposé en relief dans certaines salles mais il s'agit d'une 3D appliquée en post-production. Autant dire qu'à l'image du CHOC DES TITANS, LE DERNIER MAITRE DE L'AIR expose un relief bien plat puisque tourné à l'origine en simple 2D.

Peu enthousiasmant et franchement ennuyeux dans sa majeure partie, LE DERNIER MAITRE DE L'AIR n'a de toutes façons pas beaucoup de souci à se faire dans le sens où il se base sur une franchise déjà bien établie à la télévision. D'ailleurs, M. Night Shyamalan avait déjà commencé l'écriture d'une suite pour le cinéma au moment du tournage ce qui nous promet donc un second film dans un avenir plus ou moins proche. La fin du DERNIER MAITRE DE L'AIR se montre d'ailleurs sans équivoque avec une dernière séquence ouvrant la place à une suite. Il n'y a plus qu'à espérer que le dosage de ce prolongement sera moins saoulant que celui de ce premier métrage et saura bien plus mettre en valeur son univers et ses personnages !

Rédacteur : Antoine Rigaud
2023 ans
4 news
635 critiques Film & Vidéo
2 critiques Livres
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
3,67
3 votes
Ma note : -