Header Critique : CONTRABAND (LUCA IL CONTRABBANDIERE)

Critique du film et du DVD Zone 1
CONTRABAND 1980

LUCA IL CONTRABBANDIERE 
ATTENTION : Cette critique est très ancienne et est convertie de manière automatique ! Veuillez nous excuser s'il y a des problèmes d'affichage !


Contrebandier, Luca Di Angelo est à la tête d'une flotille de hors-bords dont l'activité est d'importer des cigarettes dans l'idyllique ville de Naples. Un commerce peu légal qui a l'avantage de faire vivre la famille Di Angelo et de nombreux napolitains. Jusqu'au jour où un gang de trafiquants de drogue se met en tête d'utiliser l'organisation maritime des contrebandiers pour importer des produits bien plus stupéfiants !

Déjà sorti il y a quelques temps déjà chez Italian Shock, un label hollandais, ce thriller violent de Lucio Fulci se refait donc une beauté via l'éditeur américain Blue Underground. Une nouvelle édition qui ne donne pas le loisir de disserter pendant des heures puisqu'en dehors du film lui-même, déjà critiqué ici même lors de la sortie du disque hollandais, ce DVD est assez peu fourni en suppléments. A cet effet, on regrette de ne pas y découvrir des notes de production qui auraient pu faire la lumière sur cette production italienne au financement obscur ! En effet, la rumeur suppose que le film était à l'époque une commande financée par les véritables contrebandiers de Naples dont se serait acquitté Lucio Fulci. Mais à vrai dire, en dehors de Fabio Testi qui confirme que les bateaux utilisés dans le film appartenaient à des contrebandiers, cette question reste floue et ce DVD ne viendra ni réfuter ni confirmer la rumeur.

A ce propos, Blue Underground a placé justement une interview de Fabio Testi mais seulement sur son site internet et non sur le DVD. Celle-ci est présentée sous la forme d'un texte en anglais où l'acteur explique ses relations avec Lucio Fulci et diverses informations à propos du film mais le tout reste assez peu consistant. On s'étonnera par contre de ne pas voir apparaître, même sous la forme d'un texte, cette petite interview sur le DVD.

Donc, s'il n'est pas la peine de revenir sur le contenu du film lui-même, autant vous reporter à la critique du DVD hollandais, ce disque édité par Blue Underground annonce une version non censurée. Mais à vrai dire, malgré tout ce qui a pu être dit ici ou là, il ne faut pas vous attendre à découvrir des minutes de gore supplémentaires par rapport au précédent DVD. Le montage est identique et les excès de violence du film restent les mêmes ou presque. En fait, cette nouvelle édition ajoute ici ou là quelques plans plus longs ou des inserts le plus souvent dénués d'effets sanglants (par exemple, un plan rapide sur le visage du frère de Luca avant que celui-ci ne tombe de la falaise...). Difficile d'expliquer la différence entre les deux montages pour des questions de censure puisque le contenu reste aussi extrême dans les deux versions. Nous étions d'ailleurs passés à côté de ce problème puisque nous n'avions vu au préalable ce film que lors de sa diffusion télévisée française (la seule et unique ?) sous le titre de LE VENGEUR SOLITAIRE où le film s'était retrouvé démuni de quasiment toute giclée de sang ou d'insistance sur un viol.


Blue Underground propose en regard du film une bande-annonce et des biographies de Lucio Fulci et Fabio Testi. Un peu vide comme nous vous le disions. Par contre, cette édition DVD a l'avantage de présenter un transfert 16/9 du film. Au passage, ce transfert révèle quelques informations supplémentaires sur les côtés de l'image. Enfin, si des défauts de pellicule sont assez visibles sur certains passages jusqu'à un décrochage de l'image, il faut bien avouer que ce transfert est très agréable tout en proposant un rendu bien plus clair. Dans l'ensemble, cette nouvelle édition délivre une image plus que satisfaisante et au grain limité surtout si l'on prend en compte l'aspect plus ou moins "rare" d'un tel métrage.

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
51 ans
10009 news
562 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
On aime
Vide
On n'aime pas
Vide
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
-
1 votes
Ma note : -
Autres critiques
L'édition vidéo
LUCA IL CONTRABBANDIERE DVD Zone 1 (USA)
Editeur
Blue Underground
Support
DVD (Simple couche)
Origine
USA (Zone 1)
Date de Sortie
Durée
1h37
Image
1.85 (16/9)
Audio
English Dolby Digital Mono
Sous-titrage
  • Aucun
  • Supplements
    • Format disque :
      Simple Couche

      Format Image :

      Format sonore :
      Anglais : 

      La bande-son codée sur deux canaux est en Mono.

      Sous-titrage :
      Aucun

    Menus
    Menu 1 : CONTRABAND (LUCA IL CONTRABBANDIERE)
    Autres éditions vidéo