Header Critique : BEYOND, THE : LIMITED EDITION (L'AU-DELA)

Critique du film et du DVD Zone 1
THE BEYOND 1981

L'AU-DELA 

Après le saisissant FRAYEURS, Lucio Fulci signe rapidement LE CHAT NOIR, loin d'être du même niveau. C'est pour mieux nous achever l'année suivante avec THE BEYOND, L'AU-DELA pour les francophones, qui met un terme à sa trilogie, bien qu'il n'y ait pas de réel lien entre les trois films qui la composent, si ce n'est justement des corps en décomposition. Graduellement, l'aspect décousu des histoires s'accentue : du plus logique, avec L'ENFER DES ZOMBIES et une trame somme toute classique, on passe à FRAYEURS où l'on commence à sentir que les tableaux morbides de Lucio Fulci prennent le pas sur la narration, et enfin à L'AU-DELA, où la cohérence s'estompe pour ne garder qu'un vague prétexte aux visions putrides du réalisateur. Le film est donc décousu, ce qui n'empêche pas le spectateur de se laisser embarquer dans un périple aux portes de la mort parsemé de scènes que tout amateur de gore se doit de voir au moins une fois dans sa vie ! Pour en savoir plus, autant vous reporter à la critique du DVD hollandais de Eric Dinkian, qui développe plus largement ce sujet.

Dans sa critique du disque hollandais, Eric Dinkian évoquait l'excellent transfert image du DVD édité par EC Entertainment, mais sans omettre de préciser que cette qualité était en dessous de celle du DVD américain. Et il avait raison puisque l'image délivrée par le disque Anchor Bay atteint une netteté accrue, aidée en cela par un transfert anamorphique (16/9) de bonne tenue. Les couleurs sont plus franches et les tons d'ailleurs bien plus chaud . On le doit en partie au NTSC face au PAL, mais cela n'explique pas tout ! Le grain pourra paraître très envahissant pour certains mais ce transfert respecte assez bien l'image du film en dehors d'une colorimétrie un peu trop tournée vers le rouge (normal, c'est du NTSC). La copie n'est pas pour autant dénuée de défauts de pellicule. Il n'empêche que nous n'avions jamais vu le film avec une telle image depuis bien longtemps !

DVD Anchor Bay
DVD EC Entertainment

Quatre pistes sonores sont de la partie, trois d'entre elles en version anglaise, la quatrième étant dévolue à la version italienne en simple mono. Nous ne répéterons pas une fois de plus ce que nous avions pu dire sur les doublages des films italiens (voir THE SMUGGLER) ; il est donc difficile de dire si une version est plus originale que l'autre. Anchor Bay a tranché pour l'anglais puisque la bande-son du film a été remixée en Dolby Digital 5.1, en stéréo surround et pour les nostalgiques il est toujours possible d'écouter la version mono d'époque. La version Dolby Digital 5.1 s'impose de suite : si elle est rarement naturelle dans les dialogues ou certains effets, la musique ainsi que l'utilisation plutôt décuplée des enceintes arrière génèrent un environnement bien flippant ! Car l'éditeur n'a pas hésité sur la dynamique avant-arrière-gauche-droite. Les puristes auront peut-être de quoi crier au sacrilège, cette piste sonore reste des plus attrayantes ! Petit ajout assez rare sur les disques Anchor Bay, un sous-titrage en anglais aidera à la compréhension dans le cas où vous auriez quelques difficultés avec l'anglais parlé. Evidemment, cette aide textuelle anglaise s'impose sur ce disque américain en raison de la présence d'une piste italienne.

La partie la plus conséquente des bonus se trouve dans la section "Images From The Beyond". Plusieurs suppléments peuvent y être regardés les uns après les autres ou en y accédant directement. N'allez pas croire, malgré son titre, que vous n'y trouverez rien de plus que des photos. Même si c'est justement ce qui ouvre le bal, la galerie d'affiches et de diverses photos, sonorisée avec la musique du film, laisse la place à des interviews dont une de Lucio Fulci sur le tournage de DEMONIA. Vous retrouverez aussi une interview de Fulci et David Warbeck à l'Eurofest 94. Pour les interviews, il faut se rendre à l'évidence, seuls les anglophones confirmés pourront en tirer quelque chose de véritablement informatif, les autres risquant d'être largués en raison de prises de son approximative, d'hésitations dans l'élocution et, bien entendu, par le manque total de sous-titrage. On retrouvera le même problème sur le commentaire audio qui sera encore bien moins exploitable sans de bonnes et solides bases en anglais. Ce commentaire des deux acteurs principaux est pourtant de grande qualité, alternant anecdotes sur le tournage ou sur Lucio Fulci lui-même.

La séquence qui ouvre le film se déroule dans le passé et toutes les versions que nous avions vues jusque-là débutaient dans des teintes sépia à la limite du noir et blanc. Parmi les bonus, on trouve cette même séquence en provenance d'Allemagne mais cette fois tout en couleur, histoire d'assister au châtiment du peintre de façon encore plus horrible ; il semble donc que la version de L'AU-DELA exploitée outre-Rhin fût entièrement en couleur. Sur le disque, cette séquence est d'ailleurs présentée en deux versions, les seules différences résidant apparemment dans la langue utilisée : l'une en anglais, l'autre en allemand. La qualité d'image de ce segment vidéo est en piteux état et cela sent la vieille VHS, mais nous retrouvons à nouveau les couleurs criardes de ce passage dans le clip vidéo de Necrophagia, groupe de Death-metal qui réutilise largement des passages du film.

Version Sépia
Version couleur allemande

Nous sommes gâtés puisque vous trouverez sur les menus plusieurs bonus cachés plus ou moins intéressants. Ils bénéficient tous d'une qualité vidéo assez médiocre mais après tout ce n'est pas l'important puisque ce sont dans l'ensemble des petits suppléments rares. Vous pourrez, par exemple, découvrir le générique américain du film (7 DOORS OF DEATH) ou la bande-annonce de CAT IN THE BRAIN, un autre Fulci. Puisque l'on parle de bandes-annonces, le disque en contient trois pour L'AU-DELA, toutes en format anamorphique (16/9). Une petite attention non négligeable !

Si le disque lui-même ne change pas du tout entre l'édition limitée en coffret et le disque simple, on trouve tout de même quelques petites gâteries dans l'emballage métallique (genre boîte à biscuits). C'est donc un livret magnifiquement illustré parlant du film ainsi que de la carrière du réalisateur qui vous sera proposé en plus de six reproductions d'affiches du film provenant de différents pays au format carte postale (ou DVD, à vous de voir !). L'édition limitée dans une boîte métal étant tirée à 20.000 exemplaires, elle en devient un objet de collection pour les adorateurs de Lucio Fulci. Elle n'a pas pour autant que des avantages : ce type de packaging, déjà utilisé plusieurs fois par Anchor Bay, a le défaut renfermer le disque dans un simple boîtier cristal (type CD-Audio) sans aucune jaquette plutôt que dans un boîtier DVD normal, une faute de goût à imputer à toutes les éditions de ce type (EVIL DEAD 2, HELLRAISER…). N'oublions pas aussi la différence de prix qui ne se justifie que par le coffret métallique et les quelques ajouts. Cette boîte mérite donc le titre de "Collector" puisque justement dédiée aux collectionneurs, les autres pouvant se rabattre sans regret sur l'édition simple (rééditée dernièrement avec un autre film de Lucio Fulci : LA MAISON PRES DU CIMETIERRE).

L'édition Anchor Bay de THE BEYOND s'impose donc comme le disque incontournable pour ce film. Difficile de faire mieux à moins de nous proposer des options de langues en français. Qui sait ? Peut-être un jour… En attendant, vous pouvez prendre votre ticket pour l'au-delà avec cette édition DVD de très haut niveau !

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
51 ans
10024 news
562 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
On aime
La photographie du film
L’ambiance poisseuse
Les effets spéciaux cracras
De nombreux bonus
Sous-titrage anglais sur le film
On n'aime pas
Un scénario prétexte
Pas de sous-titrage sur les bonus
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
8,13
24 votes
Ma note : -
Autres critiques
L'édition vidéo
L'ALDILA DVD Zone 1 (USA)
Editeur
Support
DVD (Double couche)
Origine
USA (Zone 1)
Date de Sortie
Durée
1h27
Image
2.35 (16/9)
Audio
English Dolby Digital 5.1
Italian Dolby Digital Mono
Sous-titrage
  • Anglais
  • Supplements
    • Commentaire audio de Catriona MacColl et David Warbeck
    • German Pre-credits color sequence
      • Interviews
      • Catriona MacColl & David Warbeck
      • David Warbeck
      • Lucio Fulci sur le tournage de Demonia
      • Eurofest 94 : Lucio Fulci & David Warbeck
      • Bandes-annonces
      • International Trailer
      • German Trailer
      • US Re-release Trailer
      • Galerie de photos
      • Film
      • Affiches, photos d'exploitation et vidéos
      • Tournage et équipe technique
      • David Warbeck
      • Lucio Fulci
    • Necrophagia "And you will live in terror"
      (Clip Vidéo)
    Menus
    Menu 1 : BEYOND, THE : LIMITED EDITION (L'AU-DELA)
    Autres éditions vidéo