Header Critique : AMERICAN PSYCHO 2

Critique du film et du DVD Zone 2
AMERICAN PSYCHO 2 2002

ALL AMERICAN GIRL 

Patrick Bateman connaît une fin surprenante le soir où il dîne avec Clara, l'une de ses prochaines victimes. Celle-ci est accompagnée d'une fillette dont elle est la baby-sitter et qui sera au passage celle qui mettra fin aux agissements du tueur en série. Quelques années plus tard, la fillette a grandi et intègre le cours réputé de criminologie d'une université.

AMERICAN PSYCHO 2 est une gageure. Il est en effet impossible de donner une véritable suite au premier film qui s'inspirait du livre de Brett Easton Ellis. Dans le genre, il y a pire puisqu'un producteur pourrait se mettre en tête de faire un DERNIER RIVAGE 2 ou un TITANIC 2 ce qui serait pour le coup franchement impossible ! AMERICAN PSYCHO 2 peut donc s'entrevoir comme une possibilité que Lions Gate envisage au vu des résultats financiers du film de Mary Harron. Reste à trouver un scénario et le moyen de lier les deux films de façon logique. A vrai dire, Lions Gate repêche un scénario qui traîne dans les parages et intègre un prologue tiré par les cheveux mais qui n'est pas plus bête qu'une résurrection de Jason ou Freddy.

Pourvu de trois petits millions de dollars, d'un temps de tournage très limité de vingt jours pour une destination au marché vidéo, AMERICAN PSYCHO 2 n'a de toutes façons pas les moyens de se payer Christian Bale. Exit Patrick Bateman qui se voit expédié au début du film par une gamine qui va devenir la véritable héroïne de cette suite. Pour l'interpréter, le réalisateur choisit Mila Kunis connue essentiellement pour sa prestation dans la série télévisée THAT 70's SHOW (diffusée sur le câble en France). Pour lui donner la réplique, elle se retrouve avec William Shatner qui donne ici une interprétation plutôt crédible pour peu que l'on oublie cinq minutes qu'il sera à tout jamais le Capitaine Kirk de la franchise STAR TREK.

Un tel projet aurait dû tomber entre les mains d'un stakhanoviste de la production vidéo horrifique. Contre toute attente, Lions Gate donne le film à un jeune réalisateur, Morgan J. Freeman, qui n'a alors à son actif que deux films dont HURRICANE STREETS très remarqué au festival de Sundance en 1997. Mais rien qui le prédestinait à diriger un thriller horrifique. D'ailleurs, le réalisateur ne semble pas intéressé par les effets chocs si l'on en croit le commentaire audio où il explique ne pas avoir voulu jouer l'option de la violence à outrance !

Pour réellement apprécier, AMERICAN PSYCHO 2, il faut réussir à le dissocier totalement de AMERICAN PSYCHO. Et pour cause, l'ambiance, le style et les personnages n'ont strictement rien à voir en dehors de l'apparition de Patrick Bateman sur une période très courte du métrage ce qui, au passage, n'apporte rien à l'intrigue ! Avec un regard neuf, ce film s'avère plutôt réussi bien que le scénario ait subit une grande influence de BASIC INSTINCT. Le pic à glace paraît évident mais certains des ressorts de l'intrigue sont particulièrement liés à des idées succinctement développées dans le film écrit par Joe Eszterhas. Ce qui était en toile de fond dans BASIC INSTINCT se retrouve ainsi au premier plan.

Le premier film était une satire assez marquée alors que AMERICAN PSYCHO 2 prend une autre direction. Le film navigue ainsi à la limite entre la comédie noire et le thriller pour adolescents. Cela donne un résultat plus léger et la vision de AMERICAN PSYCHO 2, contre toute attente, en est finalement plutôt agréable ! Ce qui peut paraître très étonnant dans le sens où l'idée de donner une suite au premier film était carrément casse-gueule. Certains passages sont même très réussis comme l'utilisation de la déontologie du psychiatre pour provoquer un quiproquo bien pensé.

L'image anamorphique (16/9) est de bonne tenue et le film est proposé avec trois bandes sonores. La version originale anglaise est en Dolby Digital 5.1 alors que le doublage a droit à une piste dans le même format mais aussi une autre en DTS. Dans leur ensemble, elles se valent. D'ailleurs, la piste DTS ne devrait pas faire baver ceux qui préfèrent la version originale.

Morgan J. Freeman se prête au jeu du commentaire audio mais il n'a pas l'air porté par un grand enthousiasme. On peut y apprendre qu'il s'agit pour lui d'un premier film de commande ou que du matériel fut emprunté discrètement au film CUBE 2 par le monteur. Déjà moins passionnant, il nous révèle qu'il vient de manger (que c'était très bon) et qu'il a envie de dormir. Il ajoute quelques plaisanteries qui tombent à plat et fait même très sérieusement un résumé pour ceux qui n'ont pas compris le film sur le générique de fin. Quatre-vingt minutes de commentaires audio dont on a du mal à sortir un grand nombre d'informations pertinentes puisque le réalisateur nous parle vaguement de la construction du film ou du montage mais toujours avec des lieux communs ou des explications assez évasives. L'histoire du chat est assez étrange puisque le réalisateur part tout d'un coup sur son aversion de ce type d'animal en raison d'une allergie rare qui a eu une influence sur son cerveau (?). Dommage que les scénaristes n'aient pas été invités, ils auraient peut-être pu nous apporter d'avantage. Parmi les informations glanées dans ce commentaire, on sera étonné de constater que la production s'est obligé à remplacer le nom du professeur car une personne portant ce nom existe réellement, ce qui ressemble énormément à ce qui s'était déjà produit pour le premier film !

Quelques minutes de scènes coupées donnent un aperçu du premier montage de la séquence avec Patrick Bateman qui s'avère plus longue que celle dans le film ou une version alternative d'une conversation téléphonique. Deux autres passages nous montrent l'héroïne sur le campus pour un résultat sans grand intérêt. Aucune introduction n'est donnée concernant ces scènes et il est en fait assez facile de comprendre qu'elles ont été raccourcies ou coupées pour améliorer le rythme du film. Un autre passage permet aussi de garder le voile sur la suite des événements tout augmentant légèrement le suspense.

La présence de Stéphane Bourgoin dans les suppléments pourra paraître incongrue. Et pourtant, cela s'avère assez logique et Metropolitan a bien pensé son coup sur cette longue interview où l'écrivain donne de nombreuses informations sur les tueurs en série, masculins ou féminins, en parallèle avec le cours de criminologie du film. Cela dévie ensuite sur la fascination des tueurs en série et des profilers. Stéphane Bourgoin tord d'ailleurs le cou au mythe du «profiler» tel qu'on le voit au cinéma ou à la télévision. Camouflé sur l'un des menus, un petit supplément donne l'occasion à Stéphane Bourgoin de présenter le type de photos criminelles qui sont utilisées par des profilers.

Metropolitan édite aussi AMERICAN PSYCHO et l'on retrouve la bande-annonce du film ainsi que de sa suite dans la partie réservée aux suppléments. On peut aussi y découvrir celles des DEUX TOURS et d'autres films parus ou à paraître chez l'éditeur. En cherchant bien, on peut un second suppléments cachés qui est un petit un bêtisier du film. En ce qui concerne le DVD, il reste ensuite quelques filmographies des acteurs et du réalisateur.

AMERICAN PSYCHO 2 n'a rien à voir avec AMERICAN PSYCHO. Et c'est justement en ne suivant pas les traces d'un film impossible à refaire ou à prolonger que cette «suite» s'avère plaisante. Il est même difficile de voir ce film comme une version adolescente de AMERICAN PSYCHO tant les deux univers sont très différents. Thriller teinté d'humour noir, AMERICAN PSYCHO 2 est un petit film sympathique.

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
51 ans
9827 news
562 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
On aime
Un thriller horrifique, léger et agréable
L'interview de Stéphane Bourgoin
On n'aime pas
Un film qui va souffrir de sa filiation avec AMERICAN PSYCHO
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

L'édition vidéo
AMERICAN PSYCHO 2 : ALL AMERICAN GIRL DVD Zone 2 (France)
Editeur
Support
DVD (Double couche)
Origine
France (Zone 2)
Date de Sortie
Durée
1h25
Image
1.85 (16/9)
Audio
English Dolby Digital 5.1
Francais DTS 5.1
Francais Dolby Digital 5.1
Sous-titrage
  • Français
  • Supplements
    • Commentaire audio du réalisateur
    • Scènes coupées (7mn40)
    • Interview de Stéphane Bourgoin (36mn10)
      • Bandes-annonces
      • American Psycho
      • American Psycho 2
      • Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours
      • Les Hommes de Main
      • Les Lois de l'Attraction
      • True Romance
      • Filmographies
      • Mila Kunis
      • Geraint Wyn Davies
      • Robin Dunne
      • William Shatner
      • Morgan J. Freeman
    Menus
    Menu 1 : AMERICAN PSYCHO 2
    Autres éditions vidéo