Header Critique : VOYAGE FANTASTIQUE DE SINBAD, LE (THE GOLDEN VOYAGE OF SINBAD)

Critique du film et du DVD Zone 2
VOYAGE FANTASTIQUE DE SINBAD, LE 1973

THE GOLDEN VOYAGE OF SINBAD 
ATTENTION : Cette critique est très ancienne et est convertie de manière automatique ! Veuillez nous excuser s'il y a des problèmes d'affichage !


L'un des membres de l'équipage du bateau de Sinbad tire une flèche sur une petite créature volante qui transporte un objet brillant. Il lui échappe et vient à tomber aux pieds de Sinbad qui a une vision dès qu'il ramasse ce qui s'avère un étrange pendentif…

Plus de quinze ans après LE SEPTIEME VOYAGE DE SINBAD, le duo Charles Schneer / Ray Harryhausen décide de produire un nouveau film mettant en scène l'aventurier des mers. Il faut dire que les deux hommes n'auront jamais connu autant le succès que grâce aux films à tendance mythologique (LE SEPTIEME VOYAGE DE SINBAD, donc, mais surtout JASON ET LES ARGONAUTES). Un pari réussi avec LE VOYAGE FANTASTIQUE DE SINBADRay Harryhausen s'associe à Brian Clemens pour l'écriture du scénario. Pas un inconnu lui non plus puisqu'il officie depuis pas mal de temps déjà en Angleterre en écrivant pour la série CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR ou la Hammer Films (DR JEKYLL & SISTER HYDE, CAPITAINE KRONOS…). Les deux hommes arrivent ainsi à insérer de façon plutôt naturelle l'intervention des diverses créatures qui sont tout autant les vedettes du film que les acteurs eux-mêmes !

A propos des acteurs, ce n'est pas Kerwin Matthews qui reprend le rôle titre mais John Phillip Law. Un acteur qui aura marqué les esprits (enfin, pour nous, hein ?) en interprétant le rôle principal du "héros" de Fumetti le plus connu dans le DIABOLIK de Mario Bava. En fait après des débuts plébiscités, il s'insérera rapidement dans diverses productions européennes ce qui le mènera fort logiquement à intégrer dans sa filmographie pas mal de films d'horreur, d'action ou d'aventures. Il apparaît ainsi dans BARBARELLA, LA CHASSE SANGLANTE, MICHEL STROGOFF ou DOCTEUR JUSTICE. Il incarnera même le fameux BARON ROUGE dans le film réalisé par Roger Corman. Dans LE VOYAGE FANTASTIQUE DE SINBAD, la touche féminine est apportée par une certaine Caroline Munro (MANIAC, STARCRASH, DRACULA 73…) alors que le vilain de service est incarné par Tom Baker qui s'avère être l'un des acteurs ayant joué le rôle principal de la série fleuve anglaise DOCTOR WHO. C'est aussi l'occasion de revoir Douglas Wilmer qui avait déjà été l'hôte d'une production Charles H. Schneer / Ray Harryhausen puisqu'il incarnait Pélias, le souverain félon, dans JASON ET LES ARGONAUTES. Son rôle dans LE VOYAGE FANTASTIQUE DE SINBAD est d'ailleurs assez ingrat puisqu'il porte un masque durant la quasi intégralité du métrage.

Enfin, les autres acteurs sont en fait les créatures animées par Ray Harryhausen. La plus marquante de ces créatures est une statue de Kali dont la mise en mouvement est un pur bonheur. Ray Harryhausen ne se contente pas d'animer passablement la déesse aux six bras mais lui insuffle véritablement la vie nous offrant une merveilleuse chorégraphie avant un combat tout aussi magique. Les autres créatures ne sont pas pour autant moins réussies mais ne rivalisent pas avec le souci du détail des mouvements de Kali. La technique de Ray Harryhausen s'est nettement améliorée entre ce film et LE SEPTIEME VOYAGE DE SINBAD ou JASON ET LES ARGONAUTES. Dans les critiques des films cités, nous évoquions déjà ces problèmes de granulation, de léger flou ou de surimpression donnant une image aux colorations variables d'un plan à un autre. La plupart de ces soucis inhérents à l'animation image par image ont été grandement atténués, donnant parfois des images dont on n'imaginerait pas l'astuce permettant d'insérer dans un même plan un décor, des acteurs tournés ailleurs et une créature aux mensurations bien supérieures à celles du modèle animé patiemment par Ray Harryhausen.


Comme les autres films de ce type, la qualité d'image n'est pas toujours d'une grande perfection. Cela vient en partie des techniques employées pour les effets spéciaux. Ainsi, les petits défauts de pellicule proviennent parfois non pas d'une copie du film endommagée mais bel et bien d'un petit souci lors de la création des effets spéciaux (superposition, projection arrière…). Ajoutez à cela qu'un tel film n'est pas considéré comme un "chef d'œuvre du cinéma" et vous pouvez compter encore quelques petites tâches et griffures ici ou là ! En dehors de ces minuscules défauts, le transfert est franchement très réussi arborant de belles couleurs. Les bandes-son quant à elles sont toutes en mono d'origine ce qui, vous vous en doutez, ne rivalisera pas avec les 5.1 d'aujourd'hui. Pourtant, une fois que l'on est pris dans l'histoire, on se laisse emporter par la musique et l'histoire sans trop se poser de questions techniques !

Surprise, ce disque nous propose de nouveaux bonus par rapport aux documentaires et interviews déjà vu sur les disques du SEPTIEME VOYAGE DE SINBAD, JASON ET LES ARGONAUTES et SINBAD ET L'ŒIL DU TIGRE. Mais en réalité, concernant le film contenu sur le DVD, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent : la bande-annonce et une galerie présentant une affiche ainsi qu'une poignée de photos d'exploitation anglaises. Au passage, vous pouvez d'ailleurs voir trois photos espagnoles dans notre base de données.

Donc, les autres bonus n'ont absolument rien à voir avec LE VOYAGE FANTASTIQUE DE SINBAD. En effet, il s'agit de petites présentations par Ray Harryhausen des techniques employées pour les effets spéciaux de L'ILE MYSTERIEUSE, LES SOUCOUPES VOLANTES ATTAQUENT et LES VOYAGES DE GULLIVER. Il ne s'agit en rien d'une déception car ces petits segments apporteront des informations à ceux qui se demandent comment on peut bien faire voler des soucoupes volantes dans les années 50 ou la manière dont on peut intégrer une troupe de lilliputiens autour de Kerwin Matthews.

Sinbad est un nom synonyme de grandes aventures. Ce VOYAGE FANTASTIQUE DE SINBAD ne ternit pas sa réputation en proposant une interaction réussie entre scénario et effets spéciaux. Quelque peu différent dans la forme par rapport au SEPTIEME VOYAGE DE SINBAD, il perd le côté un peu trop naïf des années 50, cette nouvelle aventure a de quoi vous transporter en image dans l'univers des milles et une nuit.

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
54 ans
10294 news
569 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
On aime
Kali
Du bon cinéma d'aventure
La présentation des effets spéciaux de trois films même s'il n'y a pas de rapport avec celui qui est sur le DVD
On n'aime pas
Rien à redire
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
6,38
8 votes
Ma note : -
L'édition vidéo
THE GOLDEN VOYAGE OF SINBAD DVD Zone 2 (France)
Editeur
Support
DVD (Double couche)
Origine
France (Zone 2)
Date de Sortie
Durée
1h40
Image
1.85 (16/9)
Audio
English Dolby Digital Mono
Francais Dolby Digital Mono
German Dolby Digital Mono
Italian Dolby Digital Mono
Spanish Dolby Digital Mono
Sous-titrage
  • Anglais
  • Français
  • Supplements
    Menus
    Menu 1 : VOYAGE FANTASTIQUE DE SINBAD, LE (THE GOLDEN VOYAGE OF SINBAD)
    Autres éditions vidéo