Header Critique : DEAD ZONE

Critique du film et du DVD Zone 2
DEAD ZONE 1983

 
Etats-Unis
Horreur | Pouvoir paranormaux
ATTENTION : Cette critique est très ancienne et est convertie de manière automatique ! Veuillez nous excuser s'il y a des problèmes d'affichage !


Après un accident de voiture et une longue période de coma, un homme se découvre le don de prédire l'avenir ou de voir le passé en touchant une personne...

DEAD ZONE est l'un des films qui donnent ses titres de noblesse au cinéma fantastique. L'histoire est traitée de manière intelligente. Tout en retenue pour nous présenter le drame humain que traverse le personnage principal face à ce don qu'il ressent comme une malédiction. A la place de céder aux effets faciles, David Cronenberg ne prend pas les spectateurs pour des idiots. Pas la peine de nous montrer un accident inévitable, il suffit de le citer. Chacun aura compris ce qui s'est passé. C'est le cas de la scène où le personnage joué par Christopher Walken apprend l'issue de l'une de ses visions par le journal. Un autre réalisateur aurait surement voulu nous montrer un suspense ridicule pour connaitre une issue inévitable...

D'une grande sobriété, le film évite aussi de verser dans les effets-spéciaux à outrance. Vous ne verrez que le strict minimum. A une époque où cinéma fantastique rime avec effets-spéciaux, ce genre de films nous ramène aux grands classiques qui donnaient la part belle aux acteurs, à l'histoire et à l'émotion (LA FELINE, RENDEZ-VOUS AVEC LA PEUR, LA MAISON DU DIABLE, ROSEMARY'S BABY...).

Pour dépeindre cette histoire qui se base essentiellement sur les personnages, il fallait une excellente interprétation. Christopher Walken, en tête d'un casting irréprochable, nous livre ici l'une des ses meilleures prestations. Chacun des acteurs rivalisant de sensibilité pour transformer leurs personnages en être de chair et de sang.

Opening nous fait un véritable cadeau avec ce disque. DEAD ZONE avait déjà été édité par Integral Vidéo. Seulement, leur version était plutôt médiocre. Image abominable et compression calamiteuse. Cette nouvelle version est de loin supérieure. L'éditeur a fait ce qu'il a pu pour obtenir la meilleure qualité d'image possible. Certains se plaindront du fait que l'image est un peu trop douce voire légérement imprécise. Opening a pourtant fait le maximum avec les éléments disponibles. Il semblerait en effet qu'il n'existe pas de copie en bon état. On pourra d'ailleurs juger du travail éffectué entre les génériques (début et fin) et la qualité de l'image sur le reste du film.

La bande-son originale a été remixée en Dolby Digital 5.1. N'espérez pas d'effets tonitruants sur vos enceintes arrières. Encore une fois, l'éditeur n'a pas dénaturé le film. Cela respecte donc le mixage Dolby Stereo d'origine et les canaux arrières servent essentiellement à la musique ainsi qu'à renforcer les ambiances.

Chose surprenante, on trouve deux mini-documentaires dans les suppléments. Il s'agit d'un montage à base de photos, couvertures de livres et affiches de films avec une voix-off retraçant la carrière de Stephen King et David Cronenberg. Etonnant et passionnant. Une présentation bien plus ludique et intéressante qu'un simple texte. On regrettera simplement qu'il y ait trop peu de photos présentées. Mais ne gâchons pas notre plaisir, il s'agit là d'une excellente initiative. Preuve que certains éditeurs français traitent avec un grand respect les films qu'ils distribuent sur DVD. Il n'y a plus qu'à rêver de voir de telles choses apparaître sur tous les films. Ou que certains éditeurs fassent appel aux fans qui détiennent parfois des photos, affiches et autres documents qui pourraient être inclus en suppléments. Un éditeur américain (Anchor Bay) fait déjà souvent appel aux fans lors de la production de certaines éditions spéciales. Il est vrai que nous n'en sommes pas là et que le marché américain est beaucoup plus important, ce qui explique de pouvoir investir plus d'argent lors de l'élaboration d'un disque.

Tout cela pour dire que nous sommes très heureux de re-découvrir DEAD ZONE sur ce DVD.

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
51 ans
9788 news
562 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
On aime
Le jeu des acteurs.
Le traitement de l'histoire.
Les deux petits documentaires
On n'aime pas
On cherche encore...
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

L'édition vidéo
DEAD ZONE DVD Zone 2 (France)
Editeur
Support
DVD (Simple couche)
Origine
France (Zone 2)
Date de Sortie
Durée
1h43
Image
1.85 (16/9)
Audio
English Dolby Digital 5.1
Francais Dolby Digital Mono
Sous-titrage
  • Français
  • Supplements


    Menus
    Menu 1 : DEAD ZONE
    Autres éditions vidéo