JIMMY NEUTRON (http://www.devildead.com)

JIMMY NEUTRON


Jimmy Neutron est un petit garçon comme les autres vivant avec ses parents dans la paisible petite cité Rétroville. Un garçon comme les autres ? Non, pas tout à fait, car Jimmy est un enfant surdoué et bricoleur, capable de créer les inventions les plus folles, comme le robot-à-lacer-les-chaussures ou le rayon-à-rétrécir, voire une fusée lui permettant d'atteindre la stratosphère. Fervent consommateur de science-fiction, son désir le plus cher est d'entrer en relation avec une peuplade extra-terrestre avancée. Il lance alors une sonde (confectionnée à partir d'un grille-pain) dans le cosmos. Celle-ci atteint un peuple d'outre-espace, les Yokians, forme de vie liquide et verdâtre se dépalçant à l'aide de petits habitacles en forme d'oeuf...

Toutefois, cette peuplade est loin d'être bienveillante. Ces extra-terrestres se rendent sur Terre et enlèvent, en une nuit, tous les adultes de Rétroville en vue de les sacrifier au cours d'une grande cérémonie rituelle. Les enfants métamorphosent les manèges du parc d'attraction local en fusées spatiales, et partent sauver leurs parents...

Les aller-retours entre les séries télévisées d'animation et le cinéma est assez fréquent aux USA. Ainsi, on a pu voir sortir récemment le long métrage LES SUPER NANAS, transposition de la série de Cartoon Network. Nickelodeon proposa aussi des adaptations cinématographiques de ses héros de dessin animée les plus populaires, avec LES RAZMOKETS : LE FILM et LES RAZMOKETS A PARIS, ou bien HE, ARNOLD : LE FILM. Actuellement, cette chaîne sort aux USA la première adaptation cinématographique de la série LA FAMILLE DE LA JUNGLE, bien connue des spectateurs enfants et des adultes lève-tards du samedi matin !

Alors que les dessins animés citées plus haut ont connu un bon succès à la télévision avant d'être adaptées en film, JIMMY NEUTRON devait être simplement le pilote d'une nouvelle série de Nickelodeon. Mais, Paramount se montra très intéressé par les premières ébauches de JIMMY NEUTRON et avança l'argent qui permit d'en faire directement un long métrage distribué en salles, dans lesquelles il a connu un beau succès (aux USA tout du moins...). Quant à elle, la série télévisée THE ADVENTURES OF JIMMY NEUTRON : BOY GENIUS est diffusée sur Nickelodeon depuis septembre 2002.

Autre singularité de JIMMY NEUTRON : il s'agit d'une série animée en image de synthèse et en trois dimensions. Depuis les triomphes de TOY STORY et TOY STORY 2, la rentabilité de long-métrages utilisant cette technique avait été largement démontrée. Il faut encore noter que JIMMY NEUTRON semble avoir bien des points communs avec LE LABORATOIRE DE DEXTER, la remarquable série créée en sur la chaîne concurrente Cartoon Network, dès 1996 : dans les deux cas, on trouve un petit génie vivant avec une famille paisible dans un banal pavillon ; le garçon y possède un laboratoire secret dans lequel il met au point des inventions diverses et variées, qui lui font vivre des aventures humoristiques grouillant de références au cinéma de science-fiction...

Dans JIMMY NEUTRON, les références à la SF sont nombreuses : le chien-robot de Jimmy cite du Darth Vader ou du monsieur Spock, Patrick Stewart prête sa voix au chef des aliens, on repère de nombreux clins d'oeil cinéphiles (L'HOMME QUI RÉTRÉCIT, DUNE...) ... On remarque aussi de savoureux emprunts à d'autres domaines de la culture populaire, comme la musique par exemple, avec un emploi opportun du Blitzkrieg Pop des Ramones, ou un détournement inattendu de la danse des canards !


JIMMY NEUTRON ne prétend pas être une révolution dans le domaine de l'animation ou du cinéma pour enfant. Son propos est un peu quelconque, et sa morale finale édifiante pourra faire grincer les dents des spectateurs plus sévères. Pourtant, il s'agit tout de même d'une belle réussite. Techniquement, c'est de l'excellent travail, et on peut même le trouver graphiquement plus réussi que certains films semblables, aussi encensés que SHREK, par exemple. Si l'ensemble est plutôt "gentil", on trouve tout de même quelques touches d'humour un peu noirs qui font souvent mouche, telles cette grande liesse lorsque les enfants apprennent la disparition des parents, ou la cérémonie religieuse des extra-terrestres. Le film vaut aussi par un sens du rythme très entraînant, qui ne faiblit (presque) jamais. On apprécie ainsi une succession de gags et de péripéties, souvent drôles, toujours inventives, dont on ne se lasse guère jusqu'à la dernière image du film.

Comme c'est souvent le cas avec les films d'animation de ce style, l'image est absolument parfaite. La compression est indécelable, les couleurs sont éclatantes, les mouvements sont à la fois fluides et propres, la luminosité et les contrastes sont parfaitement équilibrés... Bref, un DVD à l'image pratiquement irréprochable.

On trouve les bande-son Dolby Digital, en 5.1, en anglais, français, turc et allemand. Des sous-titrages sont inclus dans ces quatre langues. Et dans tous les cas, les mixages sont absolument saisissants et pourront servir de démo pour impressionner vos amis !

L'interactivité propose au spectateur de naviguer dans d'amusants menus animés évoquant l'ordinateur de Jimmy Neutron. La section des bonus inclut un "making of" de 16 minutes, qui est en fait une longue featurette bien peu informative. On trouve aussi deux clips issus de la BO du film : interprétés respectivement par un rappeur-enfant et un girls-band ado, leur vision sera un vrai supplice pour tout spectateur adulte normalement constitué ! Plus intéressant est la section spots promos, qui propose douze spots d'une minute : ce sont en fait de vrais petits dessins animés mettant en scène Jimmy Neutron et ses amis. Les cinq derniers se suivent et constituent un court prologue au film lui-même. Puis on trouve la bande-annonce de JIMMY NEUTRON (non sous-titrée, contrairement aux autres bonus) et une pub pour le jeu vidéo inspiré par le film. En fait, à part les amusants spots promos, on peut trouver que la section des bonus est un brin légère...

JIMMY NEUTRON ne révolutionne pas le cinéma, c'est entendu. Il s'agit pourtant d'un très amusant divertissement, bien rythmé et jamais ennuyeux. Ce DVD permettra donc de revoir dans de bonnes conditions ce film dont la sortie en salles en France a été assez discrète...

Emmanuel Denis


ON AIME
Un dessin animé très sympa

ON N'AIME PAS
Un peu court en bonus, peut-être...

Meilleures scènes

  • Retroland
    (Chapitre 5)
  • Blitzkrieg pop
    (Chapitre 6)
  • A la recherche des parents
    (Chapitre 7)
  • Sacrifices humains
    (Chapitre 11)
Année : 2001

Durée : 79 minutes

Réalisateur :
John A. Davis

Scénario :
John A. Davis
Steve Oedekerk
David N. Weiss
J. David Stem

Musique :
John Debney

Format disque :
Double Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais : 

Français : 
Allemand : 
Turc : 

Sous-titrage :
Anglais
Français
Allemand
Turc

Les Suppléments

  • Making Of (16mn02)
  • Clips Video
    • Aaron Carter "Leave it up to me"
    • No Secrets "Kids in America"
  • Spots promotionnels
    • Interstice
      • Souffre douleur
      • Ultralord contre les écureuils
      • Sous la mer
      • Hyper Mais
      • Mon chien est plus fort que le tien
      • Le temps d'un cookie
      • Carl au carré
    • Intrigues
      • Laissez un message après le bip
      • La nuit où toutes les lumières de Retroville se sont éteintes
      • Comme une voix qui dit "Bonjour"
      • Le lancement de la fusée
      • Cours de math dans une fusée
  • Bande-annonce
    • Teaser
    • Trailer
  • Spot pub du Jeu video

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Science-fiction
Animation
Enfant

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com