STAR WARS : LA MENACE FANTOME

STAR WARS : LA MENACE FANTOME
STAR WARS : THE PHANTOM MENACE


On connaît les narrations destructurées genre PULP FICTION, L'ANGLAIS, HORS D'ATTEINTE ou MEMENTO. George Lucas nous invente le feuilleton dyslexique. On nous sort un film à sensation novateur à la fin des années 70. Fatalement, on nous réalise deux suites tout en nous sortant d'un chapeau l'idée de trois trilogies. Nous avions donc découvert jusque-là les quatrième, cinquième et sixième épisodes. Enfin, nous apprenons qu'il n'a jamais été question de faire trois trilogies mais seulement deux. Les rumeurs perfides, qu'elles sont jolies, n'hésitent pas à dire que Lucas se serait aperçu un peu tardivement qu'il lui serait impossible de mener à bien six films supplémentaires. L'ambition étant donc revue à la baisse. Cela ne l'empêche pas de nous vendre et revendre sa première trilogie avant de lui faire subir un lifting. Paraît qu'ils avaient besoin d'un peu d'oseille pour mettre en chantier la nouvelle trilogie dont le premier épisode porte le nom assez cocasse de MENACE FANTOME.

Parce qu'une menace fantôme, c'est quand même une menace qui n'existe pas. De là à dire que le titre était bien choisi à la vision de LA MENACE FANTOME, je vous laisse seul juge. Pourtant, il faut bien avouer que si nos héros voyagent et combattent, la finalité est assez mince. Cela ne serait pas grave en soit si au moins le tout était palpitant. Malheureusement, le film ne décolle jamais vraiment. Un comble pour un film avec des vaisseaux spatiaux. Et puis, LA MENACE FANTOME est une déception inimaginable. George Lucas n'ayant pas réussi à nous captiver de nouveau. Difficile de s'attacher aux nouveaux personnages. Certains d'entre eux, déjà connus tels que Yoda ou C3PO, ne sont que l'ombre d'eux-mêmes. Les autres manquent singulièrement de charisme. Le deux qui se détachent du lot sont Darth Maul et Jar Jar. Le premier est sous-exploité et le second sur-exploité à l'extrême. Dans le cas de Darth Maul, on ne sent aucune menace (ah, oui, c'est vrai !) et le pauvre se fait expédier en fin de métrage, pourtant dans l'une des meilleures scènes du film. Le second alourdit le film d'un humour idiot et énervant. Un humour que l'on essaye de nous faire avaler tout le long du film de manières diverses (Jabba donne une pichenette à une bestiole sur un rebord, etc…). De l'humour gratuit et sans fondement qui nous ramène aux films pour enfant les plus bêtes. C'est bien là tout le drame. Là où la première trilogie parlait aux enfants, aux ados et aux parents émerveillés, LA MENACE FANTOME ne s'adresse qu'aux sales mômes. D'où un héros d'une dizaine d'années capable de prouesses sans s'en rendre compte et d'un pantin numérique débile dont les maladresses mènent à la victoire.

Alors, oui ! C'est joli. Les décors sont grandioses et les vues d'ensemble sont le plus souvent magnifiques. C'est clair, LA MENACE FANTOME est une grande production et vous en met plein la vue à défaut de s'adresser à votre cerveau ou, à défaut, à vos émotions. Y'a pleins d'extraterrestres tout biscornus tellement surréalistes qu'on ne peut s'empêcher de penser "image de synthése". On insiste bien sur les détails, la vie qui grouille dans les arrières plans pour que l'on comprenne bien que l'univers STAR WARS a quelque chose de profond à défaut de ses personnages. Les vaisseaux spatiaux sont mieux travaillés, etc… Seulement, tout cela est tellement bien fait que l'on a peine à croire que toute cette histoire se déroule plusieurs décennies avant LA GUERRE DES ETOILES. Justement, les vaisseaux ont des aspects organiques tranchant carrément avec l'aspect vieilles casseroles d'un Millenium Falcon ou les représentations très géométriques et linéaires des autres vaisseaux. On ne vous dira pas que LA MENACE FANTOME aurait gagné à être tourné en DV selon les préceptes du dogme de Lars Von Trier. Non, du tout ! On se serait contenté d'un simple souffle épique, de la vraie aventure et de l'émotion. A la place, ce STAR WARS n'est en fait qu'une bonne grosse super démo. Elle ravira, c'est sûr, les collectionneurs d'amplis, d'enceintes et de projecteurs. Ceux qui ont depuis longtemps oublié que le cinéma ce n'est pas simplement une question de "technique". Ne crachons tout de même pas totalement dans la soupe. LA MENACE FANTOME se laisse regarder. De manière distraite, gentille… Ce qu'on lui reproche, c'est justement de ne rien apporter, de n'être qu'un blockbuster de plus…

A présent, il ne reste plus qu'à attendre le second épisode en se posant tout de suite des questions existentielles du genre : Yoda va t'il enfin devenir "sénile" et donc rigolo ? C3PO va t'il continuer à se balader à poil ou va t'il se trouver quelques tôles ? Qui-Gon Jinn va t'il revenir sous la forme d'un ectoplasme bleu ? Jar Jar Binks va t'il enfin tomber dans un trou et se tordre le cou ?
Des questions futiles à l'image de ce qu'est devenu STAR WARS. A force de jouer avec son jouet, George Lucas l'a cassé. D'où la véritable question : est-ce que le second épisode sera capable de faire renaître la magie dans nos cœurs ?




De toutes façons, quoi que l'on dise… La franchise STAR WARS fonctionne et presque tout le monde fera l'acquisition de ce DVD. Pour des raisons diverses, bien sûr. Si le film ne faisait pas partie de la saga STAR WARS, on ne le trouverait pas aussi mauvais. Les fans purs et durs de leur côté auraient crié à la vilaine copie. Allez comprendre ! Il n'en reste pas moins que ce DVD a tout pour plaire.

DVD à l'Image presque parfaite et doté d'une bande sonore à décorner les bœufs (certains diraient même les gnous !). Question audio/vidéo, ce DVD n'est certainement pas une déception. Alors bien sûr, on pourrait se pencher sur les petits défauts anecdotiques de l'image mais à quoi bon ? Tout comme on pourrait vous vanter les époustouflants effets sonores avec ces basses secouant votre canapé ou la dynamique stéréo/arrière/avant démoniaque. Pas la peine d'écrire des centaines de paragraphes là-dessus. Il suffit simplement de vous dire que vous ne risquez pas d'être déçu de ce point de vue !

Que l'on apprécie ou pas le film, les bonus ont de quoi ravir toutes les personnes qui s'intéressent un tant soit peu au cinéma. Documentaire, Featurettes, etc… Pas le temps de s'ennuyer. De plus, le commentaire audio est, une fois n'est pas coutume, de bonne facture. A la place de mettre deux ou trois personnes et de les enregistrer au petit bonheur la chance, les concepteurs du DVD ont préféré enregistrer plusieurs intervenants pour ensuite réaliser un montage de leurs interventions en fonction des séquences. On y gagne en concision, en pertinence et en attrait. Chacun des intervenants voit son nom apparaître à l'écran, grâce au sous-titrage, ce qui permet à tout moment de savoir qui est en train de s'exprimer. Une bonne idée supplémentaire surtout qu'ici le nombre de personnes à nous révéler divers secrets est important. Un commentaire nous donnant presque envie de changer d'opinion à propos du film.

Autre bonus étonnant, les scènes coupées. Elles auraient pu nous être présentées telles quelles… brut ! Non, les effets spéciaux ont été entièrement finalisés. Plutôt normal car sans cela, il n'y aurait peut être pas grand chose à voir. Toutefois, l'attention est pour le moins généreuse. Sans compter que l'on nous explique pour chacune des scènes pourquoi elles ont été abandonnées. N'oubliez pas de regarder jusqu'au bout le petit document présentant ces scènes coupées, vous y verrez une sorte de bêtisier plutôt amusant ! Ainsi, on peut découvrir un véhicule Jawas participant à la course de Pod. Ou alors un toaster géant, une élimination idiote d'un robot, etc…

Il serait long et fastidieux de relater tous les suppléments. Sachez simplement que la qualité est réellement au rendez-vous. Surtout en ce qui concerne un long documentaire assemblé pour l'occasion et retraçant l'histoire du film. Pas mal de petits bonus viennent s'y ajouter. Clip vidéo, making of réalisé tout au long de la création du film pour les internautes, bandes-annonces et j'en passe ! Il est même possible d'accèder à un site internet dont le contenu est réservé aux possesseurs de ce DVD. A condition d'avoir un lecteur DVD-Rom, bien sûr !

Si l'on en croit George Lucas, cette MENACE FANTOME n'est qu'une partie que l'on ne peut apprécier avec ses prolongements. Pourquoi pas ! Dans ce cas, pourquoi fallait-il nous la sortir en DVD maintenant alors que des films, STAR WARS, ou une trilogie (STAR WARS, L'EMPIRE CONTRE ATTAQUE et LE RETOUR DU JEDI) se suffit à elle-même ? Les mystères de la force sont impénétrables !

Christophe "Arioch" Lemonnier

ON AIME
Bonus à foison
Qualité audio/vidéo

ON N'AIME PAS
Décevant par rapport à la trilogie précédente
Jar Jar !

Meilleures scènes

  • L'affrontement avec Darth Maul
    (chapitre 39 [1'45'46])
Année : 1999

Durée : 130 minutes

Acteurs :
Liam Neeson
Ewan McGregor
Natalie Portman
Jake Lloyd

Ian McDiarmid
Terence Stamp
Ray Park
Anthony Daniels
Kenny Baker
Samuel L. Jackson

Réalisateur :
George Lucas

Scénario :
George Lucas

Musique :
John Williams

Format disque :
2 DVD - Double Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais : 
Français : 

Sous-titrage :
Français

Les Suppléments

  • Commentaire de George Lucas, Rick McCallum, Ben Burtt, Rob Coleman, John Knoll, Dennis Muren et Scott Squires
  • Documentaire : Le Commencement (66mn)
  • Scènes inédites (avec ou sans présentation)
    • Séquence intégrale de la course de modules
    • La course de modules - 2ème tour
    • La séquence de la chute d'eau
    • La séquence du taxi aérien
    • L'aube de la course
    • La bagarre entre Anakin et Greedo
    • Adieu Jira
  • Featurettes
    • Les Effets Spéciaux (8mn30)
    • Les Costumes (8mn)
    • Le Décor (7mn)
    • Les Combats (7mn50)
    • L'histoire (8mn10)
    • Starfighter : La réalisation d'un jeu (4mn)
  • Documentaires internet
    • Ce qu'il me faut c'est une idée
    • Des milliers de choses
    • Doux foyer
    • Des garçons au paradis
    • C'est un film monstre
    • L'apogée des Jedi
    • Les assistants réalisateurs
    • Trois mille Anakin
    • A la guerre comme à la guerre
    • Le drame des costumes
    • Mauvais karma de droïde
    • La musique de film
  • Bandes-annonces
    • Pré-Bande-annonce
    • Bande-annonce cinéma
  • Spots TV
    • Poèmes symphoniques
      • Un amour
      • Un rêve
      • Un destin
      • Un testament
      • Une vérité
    • L'aventure
      • La saga commence
      • Tout recommence
  • Duel of the Fates (Clip Musical)
  • Animations
    • Introduction aux animations
    • Etudes multi-angles
      • Animation de la course de modules
      • Animation de la séquence sous-marine
  • Galerie de photos
    • Photos inédites du tournage
    • Documents publicitaires
    • Affiches

Les Bonus Cachés

  • Bêtisier et crédits DVD
    DVD 1 : Sur la page de sélection des langues, appuyez sur les touches "+10" puis "1" de votre télécommande. Attendez que la musique revienne et appuyez sur "3". Attendez de nouveau la musique et appuyez sur "8".
  • Interviews supplémentaires sur la séquence sélectionnée (2mn30)
    DVD 2 : Allez sur la page de la scène inédite "Séquence intégrale de la course de modules". Sélectionnez "Menu Principal" puis déplacez vous sur la gauche pour atteindre un petit rectangle.
  • Interviews supplémentaires sur la séquence sélectionnée (1mn50)
    DVD 2 : Allez sur la page de la scène inédite "Séquence intégrale de la course de modules". Sélectionnez "Menu Principal" puis déplacez vous sur la gauche pour atteindre un petit rectangle.
  • Bêtisier numérique
    Regardez le documentaire sur les scènes inédites. Durant le générique de fin, vous verrez des images amusantes.

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Science-fiction
Space Opera
Aventure

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com