DVD (7)

Reviews (4)

DVD Covers (1)

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 HELLRAISER : BLOODLINE

 Autres titres

 HELLRAISER IV : BLOODLINE
 

 Année

 1996

 Nationalité

 Etats-Unis

 Réalisation

 Kevin Yagher
 Joe Chappelle

 Scénario

 Peter Atkins

 Musique

 Daniel Licht

 Acteurs

 Bruce Ramsay
 Valentina Vargas
 Kim Myers
 Doug Bradley
 Charlotte Chatton
 Adam Scott
 Mickey Cottrell
 Louis Turenne
 Mark Polish
 Michael Polish

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Disco Service

Format Disque

Simple Couche

Durée

81 minutes

Format Image

Format Sonore

Francais

Sous-titrages

Aucun

 

 SUPPLEMENTS

Aucun

 

 ON AIME

• Le déroulement sur trois époques
• Les origines de la boite
• La portion passée du métrage
• Une genèse passionnante

 ON N'AIME PAS

• L’édition DVD déplorable
• Les incohérences dues au remontage
• Les producteurs idiots

 FORUM

Donnez-nous votre avis et discuter du film dans notre Forum. Pour cela, cliquez sur
SUJET CONSACRE AU FILM SUR LE FORUM
 

 VIDEOS

 Bande-annonce

 
 HELLRAISER IV : BLOODLINE

 

Philippe LeMarchand est un brillant fabriquant de jouets parisien. Une rcente commande du Duc De L'Isle devrait lui permettre de toucher une forte somme salvatrice. Le jeune artisan ne sait pas encore qu'il vient de concevoir une boite ouvrant les portes de l'enfer... De L'Isle use de la boite pour redonner vie Anglique, une jeune femme paume qu'il vient d'assassiner. LeMarchand, prend alors conscience de son erreur et tente de mettre fin au mal qu'il a cr. Cette tentative dsespre lui cotera la vie... Deux sicles plus tard, la descendance LeMarchand est nouveau confronte Anglique mais aussi Pinhead. Tout deux souhaitent teindre la ligne du fabriquant de boites mais cette qute ne prendra fin qu'en 2127, alors qu'un nouveau descendant use du jouet confectionn par son anctre...

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

Ds 1988, Peter Atkins et Clive Barker travaillent ensemble sur le scnario de HELLRAISER II : LES ECORCHES, la suite de HELLRAISER : LE PACTE sorti un an plus tt. Une relle entente natra alors entre les deux hommes et Atkins restera en contact avec l'crivain lors de l'criture d'un troisime scnario qui aboutira sur HELLRAISER III en 1992. Quelques annes plus tard, Clive Barker partage sa vision d'un quatrime volet avec Peter Atkins. Il imagine une aventure trs diffrente des autres, s'talant sur trois poques et dbutant au cœur d'un Londres victorien. Atkins suggre alors de retracer le destin des LeMarchand dont l'anctre franais, Philippe, inventa la fameuse boite. Pour coller au roman d'origine Hellbound Heart, il sera ainsi dcid que la premire partie de cette aventure se droulera donc plutt Paris, la fin du 18me sicle.

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

La qute d'un ralisateur peut alors dbuter. Barker est envisag mais doit dcliner l'offre en raison de son planning dj particulirement dense, partag entre le tournage de LE MAITRE DES ILLUSIONS et le scnario de CANDYMAN 2. On pense alors Guillermo Del Toro qui vient de raliser CRONOS, puis Stuart Gordon. Ce dernier sera d'ailleurs plus qu'envisag mais quittera bien vite le projet pour dsaccord artistique. On approchera alors le jeune Kevin Yagher, un spcialiste des maquillages ayant œuvrs sur trois pisodes de la saga Freddy (ainsi que sur la srie tl), et un Vendredi 13 (CHAPITRE FINAL). L'homme trempe galement dans le domaine des effets spciaux (JEUX D'ENFANT) et a, l'poque mis en scne trois pisodes des CONTES DE LA CRYPTE. Ce curriculum vitae convient parfaitement aux producteurs qui donnent alors leur feu vert?

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

Aprs six versions du script, le projet peut dmarrer officiellement en aot 1994 avec un (maigre) budget de quatre millions de dollars en poche. La sortie sur les crans est planifie pour janvier 1995 mais, alors que Yagher est encore en plein travail et que les effets spciaux sont loin d'tre termins, les producteurs rclament une premire projection de l'œuvre. Bien qu'ils aient eu entre les mains chacune des versions du script, ceux-ci se dclarent dus et surpris de constater que le charismatique Pinhead n'apparat qu'aprs trois quarts d'heure de mtrage. De plus, le monstre/icne n'est pas assez prsent l'cran et le personnage de la belle Anglique (Valentina Vargas) lui fait de l'ombre. Il est alors demand Yagher de faire quelques amnagements. Il lui faudra pour cela bouleverser la chronologie de son film afin que le populaire cnobite incarn par Doug Bradley apparaisse plus tt et plus longtemps.

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

La dcision dplait Yagher mais l'homme, qui ralise ici son premier long, plie et fini par accepter. Quelques scnes sont alors retournes et le film est remont. Le travail est suivi de prs par des producteurs qui rclament toujours plus de modifications. Yagher craque finalement en dclarant qu'on lui rclame un film tout autre que celui qui tait prvu. Il se retire donc du projet et exige que son nom n'apparaisse plus au gnrique. Pour le remplacer, la socit Miramax pense Joe Chappelle, un ralisateur qui connat au mme moment moult problmes avec le montage de HALLOWEEN VI : LA MALEDICTION (pisode bien nomm qui sonna le glas temporaire de la saga). Sans doute masochiste, l'homme accepte et met provisoirement de ct Michael Myers au profit de Pinhead. Le planning est cependant serr et Chappelle ne consacrera que les mois d'avril et mai 1995 au charcutage du film de Yagher. S'il conserve la portion contemporaine du mtrage quasiment intacte, il dstructure en revanche totalement les parties se droulant dans le pass et le futur. Le mtrage passe alors de 110 minutes (minimum) 86. Sur cette dure dfinitive, un tiers ft tourn par Chappelle. HELLRAISER IV : BLOODLINE n'est donc plus que l'ombre de lui-mme et seule une moiti du film de Yagher subsiste, terriblement remonte/dfigure par ailleurs... Le film sortira finalement sur les crans amricains en mars 1996, avec plus d'un an de retard.

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

L'accueil sera alors des plus mitigs. Et pour cause : Tous renient la paternit de l'enfant difforme. Le mtrage sera donc sign Alan Smithee, un pseudonyme peu engageant permettant aux ralisateurs insatisfaits de ne pas apparatre au gnrique. Le film perd son ide de dpart (confronter Pinhead Anglique) et l'ensemble du casting est terriblement du. Doug Bradley dclarera mme un peu plus tard BLOODLINE est la plus misrable exprience de ma carrire. Un aveu qui en dit long...

HELLRAISER IV : BLOODLINE se prsente donc sous la forme d'un triptyque se droulant sur trois poques. Le pass voque la cration de la boite, la naissance de la dmoniaque Anglique et la maldiction qui frappera plusieurs gnrations de LeMarchand. Cette portion, quoique terriblement charcute et bancale s'avre des plus sympathiques. Initialement, son ouverture devait voquer celle de LES GRIFFES DE LA NUIT de Wes Craven dans laquelle nous pouvions voir la fabrication du fameux gant de Freddy. Mais comme dit prcdemment, des modifications chronologiques (le film dbute par une squence futuriste) ont dcales cette scne un peu plus tard dans le film. On y dcouvre alors quelques plans serrs et trs dcoups qui nous rvlent les mystres de la cration de la boite. Bien que son impact soit amoindri, il s'agit l d'une squence intressante laissant place une ambiance sombre et glauque, enchanant directement sur l'usage qui sera fait de l'objet... La mort puis la renaissance d'Anglique (tournes par Chappelle) sont certes moins percutantes que l'ide d'origine mais l encore, la scne fonctionne, notamment grce des effets spciaux de bonne facture et une imagerie digne d'un nouvel opus de Frankenstein. De L'Isle vient de redonner la vie une femme morte l'aide de la boite : She's alive !

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

Dans la version de Yagher, Anglique n'avait rien d'une misreuse utilise par De L'Isle. Elle tait une sduisante et libertine aristocrate, complice perverse du sombre Duc, magicien ses heures. Suite la livraison de la boite par LeMarchand, elle proposait quatre riches personnages un jeu pour le moins stimulant. Chacun d'eux devait manipuler la boite, tour de rle, pour en percer les mystres. A chaque manipulation concluante, la belle offrait d'ter l'un de ses vtements. Voil donc comment sera utilis l'nigmatique objet de LeMarchand, et ce pour la premire fois... Intgralement nue, Anglique devint ainsi la premire dmone cre par le cube, une Princesse Cnobite alors que les autres individus prsents dans la pice furent condamns n'tre que ses larbins. Le personnage jou par Valentina Vargas tait par consquent largement prcurseur de celui de Pinhead, puisque ce dernier ne natra qu'en 1930, suite l'usage fait d'une boite par le Capitaine Elliot Spencer. La Anglique de Atkins et Yagher devait tre l'alter-ego du monstre mythique et mener dans ce HELLRAISER IV : BLOODLINE un vritable choc des titans. Aprs remontage, le personnage sera compltement touff mme s'il reste encore, au dtour de quelques dialogues, des allusions son statut de Princesse arrogante. Il sera galement possible de retrouver des bribes de la squence prcdemment dcrite dans la bande-annonce l'poque, disponible par exemple sur le disque dit en France par Studio Canal. Nous vous proposons quelques captures d'cran ici mme...

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE
Anglique prsente la boite et explique le jeu.
Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE
La boite passe de mains en mains et fini par bondir sur la table pour s'enclencher.
Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE
Anglique rcompense les joueurs en se dshabillant.
Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE
Le lustre tremble et Anglique rvle sa nature dmoniaque.
Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE
Les chandeliers et le lustre prennent feu.
Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE
La boite s'attaque aux joueurs?

Ajoutons, toujours en ce qui concerne la portion tourne par Yagher et se droulant en 1784, que lors de son retour au Chteau du rve (tel que nomm par Atkins), LeMarchand assistait un bal masqu, peupl d'individus qui allaient se rvler tre des monstres au service d'Anglique. Notons galement que De L'Isle finissait dfnestr par sa dmoniaque comparse, comme en tmoigne l encore quelques images issues de la bande-annonce d'poque?

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE
La mascarade...
Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE
? et De L'Isle prenant conscience qu'il n'est pas le Matre !

La portion se droulant dans le prsent est dire vrai bien moins intressante. Prenant place quasi-exclusivement dans l'immeuble aperu en fin de troisime volet, elle nous prsente un descendant LeMarchand obsd par ses visions nocturnes. A tel point qu'il en vient faire construire un immeuble l'image de la maudite boite (immeuble en construction la fin de HELLRAISER III). Une opportunit inoue pour les cnobites de dbarquer en masse... Mais il faut pour cela liminer cet architecte avant qu'il ne comprenne et anantisse tout espoir...

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

Moins sombre, plus dmonstratif, ce segment voit apparatre Pinhead et son trange chien cnobite (Chatter Beast). Nous assistons quelques morts plutt graphiques et la cration de nouveaux guerriers du mal : Les cnobites jumeaux (Twins). A l'origine, l'agent de scurit Valrie Dyson devait tre la victime contemporaine de Pinhead mais Yagher dcida en cours de tournage qu'il en serait autrement. La Valrie du script deviendra alors deux vigiles jumeaux (jous par Jimmy et David Schuelke) se dclarant insparables. Pinhead les prendra au mot et en fera, lors d'une tonnante squence de transformation, de terrifiants siamois interprts par deux autres acteurs jumeaux : Michael et Mark Polish. L'occasion de saluer encore une fois le magnifique ouvrage ralis par le maquilleur Gary J. Tunnicliffe, prsent dans la saga depuis le volet prcdent. Travail qui sera du reste encore l'honneur dans la troisime partie du mtrage, nous dvoilant une Valentina Vargas stupfiante en cnobite sexy. Des aveux mme de Tunnicliffe, la coiffe de l'actrice aura t inspire de celle de Whoopi Goldberg dans SISTER ACT et sa silhouette de celle de Anjelica Huston dans LA FAMILLE ADDAMS...

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

Le dnouement de ce film en trois actes se veut tre une apothose. Lorgnant du ct de ALIEN, il tente d'instaurer une ambiance sans toutefois y parvenir rellement. L'ensemble est assez dnu de sens et surtout, de tension. De cela, les producteurs et Chappelle sont seuls responsables puisqu'en parpillant les squences futuristes tout au long du mtrage, ils brisent tout suspense et perdent de surcrot l'implication du spectateur. Il est en outre un fait qu'aprs la portion contemporaine, la surenchre de ce segment fatigue et sa simplicit doit. Clairement plus faible que les autres, cette ultime portion plombe donc l'ensemble et c'est avec une facilit droutante que les cnobites se font encore une fois berns.

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

Avec sa premire portion raccourcie et totalement refaite, son volet central un peu faible et son dnouement ennuyeux, HELLRAISER IV : BLOODLINE doit. L'pope envisage se transforme en petite srie B et les ambitions d'origines perdent ici toute valeur. L'impact souhait est totalement ananti et Pinhead, devenu un monstre parmi tant d'autres, est encore une fois ridiculis. Reste que l'amoureux de la saga pourra en apprendre un peu plus sur les origines de la boite, qu'une allusion nous explique brivement pourquoi il en existe plusieurs (vues dans HELLRAISER II : LES ECORCHES) et que les cnobites claboussent encore l'cran de par leur incroyable charisme...

S'il faut donc retenir quelque chose de la vision du mtrage, c'est qu'il est aujourd'hui aussi corch que les cratures qui le hantent. L'intelligence et l'originalit qui devaient tre siennes se sont perdues au profit de nombreuses incohrences. Celles-ci, couples la fameuse bande-annonce, laissent cependant transparatre une part de ce qu'aurait d tre le mtrage. Sa (re)dcouverte peut donc s'apparenter celle d'un Puzzle palpitant qui ne manquera pas de fasciner les cinphiles que nous sommes. Pour le reste, Pinhead impressionne encore une fois mais cela ne sera pas suffisant pour engendrer le succs commercial espr. La franchise quittera donc le grand cran pour se dcliner par la suite en vido. Un bien triste sort pour une saga qui avait si bien commenc...

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

L'dition chronique ici possde la particularit qu'elle doit tre vite ! Ainsi, alors que le disque franais (dit par Studio Canal) dispose d'arguments techniques plutt convaincants (format respect, 16/9eme, version originale et franaise), cette dition belge ne dispose pour elle d'aucun atout ! Reste qu'elle est cependant propose dans les boutiques en ligne franaises ainsi que dans certains hypermarchs pour un prix modique. La tentation est donc grande et la confusion possible. Cependant, attentifs lecteurs, les spcifications de la chose devraient vous dissuader sans mal. Jugez plutt...

Commenons par l'image qui nous est propose en version Open Mate, pour un ratio 1.33 loin du 1.85 d'origine. Cette dition dvoile donc davantage d'image en haut et en bas, pour un rsultat fade et on-ne-peut-plus tlvisuel. Plus tonnant, la copie belge semble avoir perdue les filtres de couleurs bleu ou vert pour un rendu tirant clairement vers le rouge. Le rsultat est, disons-le, assez moche et se voit par ailleurs plomb par une compression visible couple une dfinition assez dcevante. Le comparatif ci-dessous se montre assez loquent :

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE
DVD Z2 Belgique
DVD Z2 France
Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE

Sur le plan sonore, cette dition cartonne encore en ne proposant qu'une simple version franaise. Les amateurs de version originale en seront donc pour leurs frais et n'auront pour seul choix qu'un doublage souvent approximatif, dnaturant mme certains propos. S'il reste clair, le son en stro est par ailleurs d'une platitude remarquable...

Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE Photo : HELLRAISER IV : BLOODLINE
DVD Z2 Belgique
DVD Z2 France

Inutile d'esprer des bonus puisque nous l'avons dit : Ce disque cumule les tares. Le malheureux acheteur n'aura donc mme pas l'occasion de soigner sa peine avec une bande annonce. Reste que HELLRAISER IV : BLOODLINE n'a, pour l'instant, pas eu les faveurs des diteurs en ce qui concerne les supplments. Alors qu'il existe plus de quarante minutes de scnes coupes et qu'il serait pertinent de revenir sur le Development Hell du film, les disques disponibles restent particulirement lgers et avares?

Vous l'avez compris, il conviendra donc au dvdphile averti d'ignorer ddaigneusement cette dition belge. Chose facile puisqu'elle est aisment identifiable par son visuel de mauvais got en haut duquel trne une dgoulinure de sang bien malvenue... Si vous la voyez, fuyez-la !

Xavier Desbarats

MENUS

HELLRAISER IV : BLOODLINE - Menu DVD HELLRAISER IV : BLOODLINE - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 7 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur | Gore

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com