DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers (1)

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 V : THE FINAL BATTLE

 Autres titres

 V : LA BATAILLE FINALE
 

 Année

 1983

 Nationalité

 Etats-Unis

 Réalisation

 Richard T. Heffron

 Scénario

 Kenneth Johnson
 Craig Buck
 Diane Frolov
 Peggy Goldman
 Harry Longstreet
 Renee Longstreet
 Brian Taggert

 Musique

 Dennis McCarthy
 Joseph Conlan
 Barry De Vorzon

 Acteurs

 Marc Singer
 Faye Grant
 Michael Durrell
 Peter Nelson
 Jane Badler
 Neva Patterson
 Andrew Prine
 Robert Englund
 Michael Ironside
 Richard Herd

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Aquarelle

Format Disque

3 DVD

Durée

272 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •V : THE MINI-SERIE
 • V : THE FINAL BATTLE
 • Commentaire audio de Kenneth Johnson
 • Featurette (24mn40)
 • Interview de Kenneth Johnson (34mn41)

 

 ON AIME

• Une première mini-série de science-fiction et de grande qualité
• Les deux mini-séries commercialisées ensemble

 ON N'AIME PAS

• ...

 V

 L'INTEGRALE DES MINI-SERIES 1 & 2

Au-dessus des plus grandes villes de la planète viennent se poster de gigantesques soucoupes volantes. Les Visiteurs d'un autre monde viennent nous apporter un message de paix. Tout irait pour le mieux dans le meilleur du monde si la gentillesse des extraterrestres ne cachaient pas de terrifiants secrets…

Photo : V : L\'INTEGRALE DES MINI-SERIES 1 & 2

Au début des années 80, une mini-série de science-fiction va susciter un engouement sans précédent. Grosse production télévisuelle pour l'époque, V est tout d'abord une histoire curieusement laissée en suspens après deux téléfilms. Le succès ne laisse pas indifférent le studio producteur et la chaîne de télévision NBC qui vont commander une suite. Cette dernière titrée V : THE FINAL BATTLE prolongera l'histoire originale et lui donnera une véritable fin au travers de trois autres téléfilms. Pourtant, entre les deux mini-séries, le créateur original, Kenneth Johnson, va être débarqué ce qui va provoquer une différence sensible de traitement. Scénariste et réalisateur, Kenneth Johnson est plutôt adepte de la science-fiction intelligente qui permet d'utiliser une narration attractive de manière à faire passer des idées. Dans le cas de V, il s'inspire bien évidemment de la montée du fascisme dans l'Allemagne des années 30. La réalité historique croise alors la fiction grâce à un personnage d'ancien déporté d'origine juive alors que l'extermination d'un peuple est astucieusement détournée. Contrôle des médias, jeunesse embrigadée dans des milices ou encore délations renvoient à un triste passé. Toutefois, en implantant son histoire dans l'Amérique des années 80, Kenneth Johnson nous offre, par extension, une métaphore extraterrestre de la mise en place d'un régime totalitaire au sein d'une société que l'on pourrait, à priori, croire à l'abri de telles dérives. Si l'invasion extraterrestre est planétaire, V va tout de même se cantonner exclusivement au territoire Nord Américain en développant une grande galerie de personnages. Ce placement géographique ne porte pas vraiment de préjudice à l'intrigue de la première mini-série. En effet, les individus de l'histoire sont avant tout des archétypes de ce qui se déroule un peu partout sur la planète. Plutôt bien brossé, le portrait des personnages fonctionne assez bien dans l'optique d'une fresque télévisuelle (voire d'un soap opéra) à destination d'un large public.

Photo : V : L\'INTEGRALE DES MINI-SERIES 1 & 2

Malheureusement, la deuxième mini-série réalisée après le succès de la première a beaucoup de mal à suivre les traces laissées par Kenneth Johnson. Pourtant il va travailler sur le scénario en compagnie d'autres scénaristes dont Diane Frolov avec qui il a déjà collaboré auparavant sur la série L'INCROYABLE HULK. Peine perdue car s'ils se trouvent être crédités au générique, ils seront écartés par la production qui fera intervenir d'autres scénaristes. Plus directe dans son approche, cette deuxième mini-série composée de trois téléfilms va donc donner un épilogue à l'histoire déjà mise en place. En conservant les personnages principaux, ainsi que les sous-intrigues établies auparavant, la victoire de la résistance sur les envahisseurs extraterrestres sonne un peu faux. Et pour cause, la bataille décisive semble se jouer exclusivement aux Etats-Unis. Le reste du monde n'existe pas dans ce qui est pourtant à la base une invasion planétaire. Cela ne serait pas tellement préjudiciable si Richard T. Heffron, le réalisateur de V : THE FINAL BATTLE, n'accumulait pas les séquences d'action assez étranges où l'on voit ainsi des mères de famille ou de petits vieux armés maladroitement de mitraillettes partir à l'assaut des extraterrestres. Plus surprenant encore, si la naissance de la résistance apparaissait logique sous la forme d'une cellule embryonnaire dans la première mini-série, les effectifs semblent ne pas avoir évolué dans cette suite. La sauvegarde de la planète devrait donc se jouer grâce à une vingtaine de personnes… Peu crédible ! Mais ne soyons pas trop durs avec cette suite, elle permet tout de même de prolonger l'histoire originale en lui donnant une véritable conclusion tout en introduisant un personnage marquant incarné par Michael Ironside.

Photo : V : L\'INTEGRALE DES MINI-SERIES 1 & 2

Plutôt ambitieuse, la mini-série originale se voit donc amoindrie par une suite avant d'être déclinée sous la forme d'une véritable série télévisée. Stoppée assez rapidement, la déclinaison de l'univers V sous la forme de petites histoires d'environ une heure va poursuivre la descente amorcée précédemment. Oubliant carrément les éléments constitutifs du concept original, la série va aussi faire des économies techniques et ne développera plus grand chose passionnant. Nostalgie aidant, certains épisodes seront tout de même agréables ne serait ce que pour retrouver les personnages !

Photo : V : L\'INTEGRALE DES MINI-SERIES 1 & 2

Alors que les Etats-Unis ont dû attendre environ une année entre la diffusion de la première et de la seconde mini-série, ce n'est pas le cas en France. Les deux parties seront ainsi diffusées sur cinq soirées à la télévision française sans interruption. Pourtant, lorsque Warner sort V en DVD dans le courant de l'année 2002, ce sera seulement pour nous offrir les deux premiers téléfilms. L'éditeur ne va alors jamais sortir la seconde mini-série laissant l'histoire sans conclusion. Six ans plus tard, Aquarelle reprend le flambeau en obtenant les droits de V auprès de Warner. Cette fois, on nous propose donc un triple DVD regroupant V mais aussi V : THE FINAL BATTLE dans un même digipack. D'ailleurs, la mention «Volume 1» sur le packaging annonce déjà la sortie de la série télévisée sous la forme de deux autres packs de trois DVD.

Photo : V : L\'INTEGRALE DES MINI-SERIES 1 & 2

Comme lors de la précédente sortie, la mini-série V est proposé avec un transfert 16/9. Nous avions d'ailleurs déjà chroniqué en 2002 l'édition Warner et nous avions évoqué le fait que Kenneth Johnson avait prévu dès le départ un format moins télévisuel lors de ses cadrages. Le premier DVD regroupe donc les deux parties ainsi que le commentaire audio du réalisateur et scénariste. Sur les trois heures de métrage, il réussi à tenir la distance avec assez peu de relâchement dans son débit de parole. Il offre ainsi de nombreuses informations et anecdotes sur V. Sur l'édition précédente, il était difficile à ceux qui ne comprennent pas l'anglais de suivre les propos de Kenneth Johnson puisqu'il n'y avait pas de sous-titrage. Un défaut que l'éditeur Aquarelle corrige dans cette nouvelle édition puisque l'on trouve ici des sous-titres français sur le commentaire audio. Enfin, le Making Of déjà présent sur le précédent DVD est localisé sur le troisième disque. Ce documentaire d'époque est moins passionnant que le commentaire audio mais il permet tout de même de découvrir des images de tournage ainsi que des interventions des divers acteurs. Si vous n'aimez pas suivre un commentaire audio et si vous voulez obtenir des informations, Aquarelle a produit une interview de Kenneth Johnson. Le créateur de la série revient ainsi sur de nombreux points concernant la création de la mini-série originale sans oublier de parler de son projet de suite. Il évoque assez peu la seconde mini-série et ce qui a suivi puisqu'il n'a finalement pas eu de rôle déterminant dans leur création.

Photo : V : L\'INTEGRALE DES MINI-SERIES 1 & 2

Que ce soit la première ou la seconde mini-série, l'image est proposé en 16/9. Si l'on peut noter ici ou là quelques petits défauts de pellicule, le boulot numérique ainsi que le transfert sont de grande qualité. De quoi retrouver avec plaisir V dans une qualité bien supérieure à la diffusion télévisée d'époque. La version originale a subi un lifting et passe de son mono d'origine en Stéréo Surround. Le rendu est agréable et ne sonne pas artificiel. Mais cela n'a rien de surprenant puisque ce nouveau mixage est des plus sobres. En ce qui concerne le doublage français, il reste, quant à lui, en simple mono. Certes plus plat, il permet tout de même de retrouver ce doublage très «vintage».

Photo : V : L\'INTEGRALE DES MINI-SERIES 1 & 2

Ce triple DVD consacré à V et V : THE FINAL BATTLE ne déçoit pas et il faudra gratter pour trouver quelque chose de critiquable. Par exemple, on notera qu'il manque un résumé du contenu des disques sur l'emballage. Rien de véritablement agaçant mais cela aurait permis de connaître tout de suite l'emplacement de tel ou tel épisode ainsi que celui des suppléments sur l'un des trois disques. Une broutille sans importance qui ne devrait donc pas gâcher le plaisir de retrouver l'intégrale des deux premières mini-séries.

Antoine Rigaud

MENUS

V : L\'INTEGRALE DES MINI-SERIES 1 & 2 - Menu DVD V : L\'INTEGRALE DES MINI-SERIES 1 & 2 - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Science-fiction
Drame
Extra-terrestre

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com