DVD (5)

Reviews (2)

DVD Covers (1)

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 FIUME DEL GRANDE CAIMANO, IL

 Autres titres

 ALLIGATOR
 DIEU ALLIGATOR, LE
 GRAND ALLIGATOR, LE
 GREAT ALLIGATOR, THE
 BIG CAIMANO RIVER, THE
 BIG ALLIGATOR RIVER, THE

 Année

 1979

 Nationalité

 Italie

 Réalisation

 Sergio Martino

 Scénario

 Cesare Frugoni
 Ernesto Gastaldi
 Mara Maryl
 Luigi Montefiori
 Sergio Martino

 Musique

 Stelvio Cipriani

 Acteurs

 Barbara Bach
 Claudio Cassinelli
 Mel Ferrer
 Romano Puppo
 Fabrizia Castagnoli
 Enzo Fisichella
 Lory Del Santo
 Richard Johnson

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Neo

Format Disque

Double Couche

Durée

85 minutes

Format Image

Format Sonore

Italian

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

ʥPetit D̩sordre entre amis : Terzo Tempo (14mn50)
 • Sergio Martino sur Il Fiume Del Grande Caimano (8mn04)
 • Fiche technique
 • Filmographies
 • Galerie photos
 • Diaporama
 • Bande annonce

 

 ON AIME

• Renouer avec la vocation première du cinéma: divertir
• Une sérigraphie bien sympathique
• Les menus bien animés sans être trop longs
• Les très beaux dessins de préparation livrés par le diaporama

 ON N'AIME PAS

• La qualité moyenne de l’image
• La non-conduction d’interview de “Petit désordre entre amis”.

 FORUM

Donnez-nous votre avis et discuter du film dans notre Forum. Pour cela, cliquez sur
SUJET CONSACRE AU FILM SUR LE FORUM
 

 POSTERS

 

 LOBBY CARDS

 
 LE GRAND ALLIGATOR

 IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO

Amorce en 1978 par LA MONTAGNE DU DIEU CANNIBALE, la trilogie ?orographique? de l'italien Sergio Martino confronte ensuite le spectateur aux cratures tranges du CONTINENT DES HOMMES POISSONS (1979) avant de l'entraner en terre africaine la rencontre du GRAND ALLIGATOR (1979). Devenu culte depuis, la rinterprtation europenne de L'LE DU DOCTEUR MOREAU (THE ISLAND OF DR. MOREAU de Don Taylor, 1977) tend clipser une petite soeur elle-mme apparente aux clbres DENTS DE LA MER ainsi qu'aux films de monstres amricains qui s'y rattachent. LE GRAND ALLIGATOR convoque pourtant une bonne partie de l'quipe prsente sur les plateaux de son illustre prdcesseur. La sublime Barbara Bach retrouve ainsi Claudio Cassinelli pour tre superbement mise en image par un Giancario Ferrando en trs grande forme. Massimo Antonello Geleng prend une nouvelle fois en charge la direction artistique d'une œuvre enrichie par d'ingnieux effets spciaux conus par Carlo De Marchis et Paolo Ricci.

Photo : GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO)

L'histoire s'avre fort simple. Un jeune photographe (Claudio Cassinelli) se rend dans un luxueux htel prs d'un village kuma en pleine fort vierge. Si la rencontre avec une belle anthropologue (Barbara Bach) constitue l'indniable point positif du voyage, ce dernier perd de son charme lorsqu'une mystrieuse bte vient assassiner un indigne et une touriste.

Photo : GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO)

Le GRAND ALLIGATOR assoit d'emble son univers de rfrence en empruntant au genre certaines de ses figures majeures. Un photographe humaniste s'allie une belle blonde en vue d'radiquer le monstre l'origine de la disparition d'un indigne et de touristes. Ces derniers n'chappent pas la caricature pour se poser en dcalage avec le cadre sauvage au sein duquel ils voluent. Commentaires sur l'acoustique des chambres d'htel, soires sophistiques au bord de la piscine, idylles sans lendemain et dhanchements de lolitas en bikinis, figurent un monde fait de casquettes et d'appareils photo dont l'antagonisme entre l'hypocrite propritaire de l'tablissement (Mel Ferrer) et une enfant extrmement franche, en reproduit le fonctionnement manichen. Opposs ces emblmes de la Modernit, les kumas font galement les frais du soubassement rfrentiel. Comme visss leur tam-tam, ces tres peinturlurs enchanent invocations de dieux et crmonies funbres en vitant, explique l'intelligente anthropologue, de s'accoupler la pleine lune. Un missionnaire illumin et une femme noire nymphomane surenchrissent l'exotisme du tableau.

Photo : GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO)

Synthse des archtypes issus de l'Aventure traditionnelle, des films de cannibales l'italienne et des rcentes histoires de monstres amricaines, LE GRAND ALLIGATOR assume pleinement son hritage. Belle captive librer, folklore indigne, faune exotique, cascades paradisiaques et bte monstrueuse, alimentent une intrigue qui, faute d'tre originale, demeure grandement mene.

Photo : GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO)

En effet, le savoir-faire du ralisateur parvient compenser l'apparente faiblesse du scnario. De fait, le film exploite ce qui pourrait a priori le desservir. Conformment la carrire d'un cinaste connu pour sa polyvalence, LE GRAND ALLIGATOR revendique la multiplicit un peu ?fouillie? des rfrences pour proposer au spectateur une œuvre baroque, subordonne l'esthtique grotesque d'une mise en scne clate. Bien que souvent utilise ici, l'alternance classique des plans d'ensemble et rapprochs se trouve reformule en enchanement de ralentis et de surdcoupages. La premire attaque de l'alligator est exemplaire sur ce point. Les squences montrant l'assaut du monstre bnficient d'un montage dynamique tandis que celles, simultanes, nous prsentant une discussion entre les amants, comportent des ralentis. Comme son habitude, Sergio Martino exploite l'interaction de procds fort diffrents, voire opposs, pour imprimer un rythme particulier et susciter l'angoisse. Les quelques apparitions du saurien confirment ce parti pris. Durant quarante minutes, l'alligator se montre trs brivement au spectateur qui doit alors se contenter d'un œil, de crocs, d'cailles ou de morceaux de queue. Dans la ligne des DENTS DE LA MER et autres productions du genre, la synecdoque s'explique d'abord par d'videntes restrictions budgtaires. D'autre part, le procd s'inscrit dans la logique d'une œuvre dsireuse de faire prouver au public l'clatement rel et symbolique de l'Harmonie universelle.

Photo : GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO)

ce propos, Sergio Martino conforme sa conception de l'intrusion du Mal moderne au sein de Mre Nature celle de ses prdcesseurs. l'instar de CANNIBAL HOLOCAUST, le film dnonce la prsomption d'une civilisation visant asservir la jungle son pouvoir conomique et culturel. Ainsi LE GRAND ALLIGATOR voque t-il la construction d'un luxueux htel en pleine fort. L'irrespect du lieu nourrit l'ironie de maintes squences dont celle nous dpeignant la progressive destruction du dit locus amoenus. Nanmoins, l'artiste largit son champ de rflexion en intgrant cette critique dans le cadre d'une mise en abyme difiante. Si Deodato pointait du doigt une certaine forme de voyeurisme audiovisuel, Martino rinterprte le thme en termes cinmatographiques, par le biais d'une parodie des films de genre. Tels des acteurs, les indignes simulent des scnes de massacre, s'aspergent le visage pour effacer leur maquillage et prfrent le jean au pagne. D'un autre cot, les touristes endossent le rle du ralisateur pour diriger les autochtones ou clairer la faune environnante l'aide de projecteurs.

Photo : GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO)

Finalement, LE GRAND ALLIGATOR consacre le savoir-faire d'un ralisateur bien dcid transfigurer certaines contraintes (conomiques et culturelles) lies au genre en exercice de style, certes modeste, mais efficace. Pari gagn, le film se laisse regarder sans dplaisir.

Photo : GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO)

Sorti une premire fois chez les marchands de journaux, sous le titre LE DIEU ALLIGATOR et dans une dition plus spartiate, le film de Sergio Martino ressort dans une version plus fournie et sous un nouveau nom (rappelons que lors de sa sortie en salles en juin 1980, le film s'appelait tout simplement ALLIGATOR). La rdition du film offerte par Neo publishing prsente une copie respectueuse du format scope original, en ajoutant pour notre plaisir le 16/9me. Nonobstant, l'image demeure ?laiteuse? (manque de contraste), faiblesse accentue par une dominante rouge et une lgre intermodulation de chroma (images qui ?bavent?). En version originale sous-titre comme sur le doublage franais, le son mono reste tout fait correct, en proposant des basses toutefois un peu plus pchues dans le second cas.

Photo : GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO)

Les bonus indits galement en 16/9me, qui compltent l'dition nous offrent la possibilit d'entendre le cinaste parler d'un film qui, de son propre aveu, n'inspire ?aucune nostalgie?. Nanmoins, les huit minutes d'interview s'avrent fort instructives pour ceux qui s'intressent la faon dont fut perue la vulgarisation des ?prises de son direct? la fin des annes 70 en Italie. Comme ses prdcesseurs, le troisime opus de la srie ?Petit dsordre entre amis? ici fort logiquement intitul ?Terzo tempo?, donne la parole trois fidles compagnons du ralisateur, le directeur photo Giancarlo Ferrando, le scnographe Massimo Antonello Geleng, et l'un des techniciens des effets spciaux Paolo Ricci. Les trois amis reviennent non sans humour sur un tournage haut en couleur en tayant leurs souvenirs d'anecdotes fort amusantes. Le naturel des personnages permet ainsi au cinphage d'apprcier le rapport toujours trs ambigu entretenu par ce type de ?bis? italien vis vis de modles amricains tout la fois revendiqus comme tels et distancis. Seul bmol, l'absence de vritable conduction de l'interview laisse les trois hommes tergiverser comme bon leur semble. Rsultat, la pudeur d'un Paolo Ricci, en retrait par rapport aux deux autres intervenants, aurait certainement pu alimenter bien plus la discussion par un savoir que l'on devine immense.

Photo : GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO)

Fiche technique (deux crans), filmographies, galerie photos (sept affiches et douze photos d'exploitation), trs beau diaporama et bande annonce compltent enfin un DVD indispensable pour ceux capables d'apprcier l'intgrit foncire d'un cinma visant d'abord divertir par un dpaysement gographique, fantasmatique (ah, Barbara Bach !) et cinmatographique (poque rvolue des films de genre artisanaux, dixit Martino). En bref, un exotisme de qualit.

Cécile Migeon

MENUS

GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO) - Menu DVD GRAND ALLIGATOR, LE (IL FIUME DEL GRANDE CAIMANO) - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 5 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur | Animaux & Insectes | Crocodiliens

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com