DVD (1)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 COULEURS DU DIABLE, LES

 Autres titres

 COLORS OF THE DEVIL, THE

 Année

 1997

 Nationalité

 France /  Italie

 Réalisation

 Alain Jessua

 Scénario

 Alain Jessua
 Roger Curel

 Musique

 Michel Portal

 Acteurs

 Wadeck Stansczak
 Isabelle Pasco
 Ruggero Raimondi
 Andrea Ferreol
 Luca Zingaretti
 Bettina Giovanni
 Jose Quaglio
 Philippe Dajoux
 Pascale Reynaud

 Adapté d'une oeuvre originale de :

 Giles Blunt

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Films de l'Astre

Format Disque

Double Couche

Durée

82 minutes

Format Image

Format Sonore

Francais

Sous-titrages

Aucun

 

 SUPPLEMENTS

 •Filmographies£
 • Alain Jessua
 • Ruggero Raimondi
 • Isabelle Pasco
 • Wadeck Stanczack§

 

 ON AIME

• Une modernisation intelligente du mythe de Faust

 ON N'AIME PAS

• Les bonus inexistants

 LES COULEURS DU DIABLE

 

Cuisant chec lors de sa sortie cinma totalement bcle fin Janvier 1997, LES COULEURS DU DIABLE reprsente ce jour le dernier effort de ralisation d'Alain Jessua. Coproduction franco-italienne avec l'innarrable Sergio Gobbi, le film a sombr depuis dans l'oubli et reposait dans le cimetire des films passs inaperus jusqu' ce qu'une dition DVD zone 2 fasse irruption sans crier gare en 2003 dans certains supermarchs franais.

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

Nicolas (Wadeck Stansczak) est un jeune peintre sans succs qui rencontre le mystrieux Bellisle (Ruggero Raimondi). Il souhaite aider le jeune peintre et lui indique des lieux o une mort subite va se passer. Suicide, meurtre, accident? vont se coucher sur la toile. Et c'est le succs, jusqu' amoindrir sa vie prive mais lui permettre tout de mme de rencontrer la belle Valrie (Isabelle Pasco) au pass nbuleux.

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

Le film se distingue par une richesse des thmes dvelopps et une intrigue policire entrelace avec une autre la lisire du fantastique. C'est un vritable festival de dtails, reli par une minutie du cadre et de plans furtifs, rapides, o l'oeil du spectateur est mis rude preuve afin de russir capter l'ensemble. LES COULEURS DU DIABLE est un film sur le fil de nombreuses influences, mlangeant art graphique, intrigue faustienne et cinma.

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

Et puisqu'on parle de couleurs dans le titre, la mise en images y fait directement rfrence. La couleur y est celle de la mort ainsi que du sang et l'emphase est mise sur une codification via la prsence du rouge de trs nombreuses reprises. Tout l'environnement du jeune peintre ds sa rencontre avec Bellisle va tourner autour de cette couleur et du sang. Du bocal (6mn27) la Fiat Rouge (rfrence FRANKENSTEIN 90 ? on ose peine y croire !) prcdent l'arrive de Bellisle (30mn32), en passant par les gants de boxe du gagnant (32mn34), le programme de l'exposition de Nicolas (59mn40), la tenue d'Andrea Ferreol (60mn02) ou l'encadrement de la fentre, la porte d'entre de son atelier, sa chemise, le pull du suicid, Bellisle buvant une boisson qui s'avre tre un diabolo grenadine?. Tout tourne autour d'une couleur rfrence, symbole de vie et/ou de mort. Comme si l'intrigue tait articule autour d'une sorte de jeu de pistes autour de cette couleur du sang qui viendra jusqu' devenir la part mme d'un tableau. En effet, le sang devient peinture et la ralit rejoint la fiction (72mn50).

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

Ralit contre fiction : il s'agit bien aussi d'un autre thme bross par Alain Jessua. Quelles influences ont l'un sur l'autre ? Cette reprsentation de la ralit des morts vcues par Nicolas amorce une rflexion sur l'interpntration de ces deux notions. Tourn en Italie, berceau de la peinture et de la reprsentation picturale de la troisime dimension, rien n'est laiss au hasard. Ainsi la premire mort laquelle assiste le peintre se droule Place du Risorgimento (mouvement culturel, spirituel et politique italien du 18eme et 19eme sicle). D'autre part, la relation qui lie Art et Pornographie semble l aussi tout aussi floue quant au travail de l'ancien protg de Bellisle et ceux de Valrie. La nature peut influencer la culture qui lui retourne la faveur en la dessinant sans barrire morale.

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

Le summum de ce paradoxe peut se voir dans la scne du Peep Show, appel Cabaret 666 (dont on peut trouver une rsonance dans JEU DE MASSACRE mais aussi dans FRANKENSTEIN 90). Le nom, rfrence directe au Diable ou Faust semble trop vidente (le sexe, c'est l'enfer ?), parait trop appuye. Le choix de l'clairage est celui de la lumire noire afin d'accentuer le voyeurisme. Eros et Thanatos se mlangent outrance, la danse de sduction s'avrant tre une danse de mort, ftichise outrance, aboutissant l'gorgement de la victime, le sang giclant sur la vitre sous les yeux du peintre pouvant... Mais qui finira par reproduire cette mort sur sa toile.

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

Le film est ainsi maill de brillances visuelles, telle la composition du processus de cration artistique du hros lors du match de boxe (32mn30). Une alternance de croquis et d'images relles vient rythmer l'affrontement de deux boxeurs qui tourne l aussi la mise mort.

Qui est ainsi ce mystrieux Bellisle qui pousse Nicolas tre voyeur de morts puis les peindre ? L'incarnation du Diable sur Terre ou un de ses disciples ? Ou juste un manipulateur, incarnation du mal par simple plaisir, provoquant les carrires et poussant chacun dans ses ultimes retranchements ? Il semble influer sur le cours des vnements, connatre le futur, se nourrir de la souffrance et du gnie de certains artistes ou simplement esprer que la mort ne se manifeste au bon moment. La rponse ne sera jamais vraiment claire, ce qui est une grande qualit... Ne pas apporter de rponses prfabriques, prtes l'emploi. Poser les questions qui s'imposent, provoquer la rflexion.

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

L'argument fantastique ne disparat de ce fait jamais, mme avec la prsence de l'inspecteur (?) amateur d'art, jou de manire nonchalante par Luca Zingaretti. Les morts sont relles et le fait de retrouver les cadavres reprsents de manire aussi saisissante (mmes positions, etc.) ne peut qu'veiller les soupons. Si l'intrigue policire parait secondaire et encombre un peu la narration, elle fait office de seul instant o la ralit des vnements possde une emprise sur Nicolas. Histoire aussi de se rappeler qu'on ne se nourrit pas sans consquence de la mort.

On peut galement se demander jusqu' quel point le point de vue du peintre, ses dsirs, ses frustrations, ses crations ne sont pas un contrepoint idal quant celui du mtier de cinaste ? Lorsque Nicolas vomit les critiques, fait rfrence Oscar Wilde sur la Nature imitant l'Art, o la phrase anodine Le dsespoir n'attend pas le nombre des annes, l'amertume du propos tonne.

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

Aussi, le monde de l'art y est dcrit de manire peu reluisante. Andrea Ferreol fait office de mre maquerelle, prdatrice du genre. Un mode de vampirisme moderne, financier, particulirement vorace et peu amne quant la notion d'humanit. Le sang y aurait-il un couleur d'argent ? Vu en ce sens, LES COULEURS DU DIABLE prend la tournure d'une parabole sur l'tat d'esprit de l'artiste face aux dcideurs et ce qu'ils peuvent lui imposer en matire de crativit.

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

Si Ruggero Raimondi est un Bellisle sduisant aux forts accents mphistophliques, venimeux et dangereux, Wadeck Stansczak est un Nicolas hlas bien faible, tout en clat de colre mais sans relle nuance. La dchance morale ne se fait gure sentir. La fragilit insolente et l'exubrance maladive d'Isabelle Pasco tranche ainsi de beaucoup avec la faible interprtation du hros.

Une fois de plus, on peut remarquer l'importance du choix de la partition musicale chez Alain Jessua. Michel Portal, dj auteur de la musique pour LES CHIENS et EN TOUTE INNOCENCE, compose ici un mlange trange d'incantations (rfrence au vaudou, autre thme o la frontire entre fantastique et ralit demeure plus que tnue ?) et de bandonon qui cr un dcalage supplmentaire. A noter galement que le montage est effectu par une autre fidle collaboratrice du ralisateur, Hlne Plemiannikov, qui officie sur tous les films d'Alain Jessua depuis TRAITEMENT DE CHOC.

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

La jaquette indique un format 1.33:1. Information mensongre car LES COULEURS DU DIABLE bnficient d'un transfert 16/9 et d'un format original 1.66 respect. La copie est sans aucune asprit mais demeure hlas fade et avec peu de contraste. Le jeu sur les couleurs et l'alternance de scnes intrieures/extrieures nuit/jour aurait requis un meilleur piqu. Mais le film n'ayant probablement bnfici d'une dition suffisamment attentionne sur le magnifique travail de la photographie de Pasqualino de Santis, on devra hlas se contenter de ce peu. Le film reste en tous cas indit ailleurs qu'en France actuellement.

La piste sonore prsente est d'excellente qualit. Le film fut enregistr en Dolby Digital l'origine mais vraisemblablement sans aucune copie en son digital de tire pour sa sortie cinma. Trs bons rendus d'effets stro, bon quilibre entre dialogues, musiques et environnement sonores divers. Pas un univers n'empite l'un sur l'autre, si bien qu'on profite d'un mixage de qualit. On regrette forcment qu'un ventuel mixage 5.1 n'ait pas apport une dynamique supplmentaire. Les bonus prsents, si on passe sur les pitres menus anims, se limitent une filmographie des trois principaux acteurs et d'Alain Jessua. Le bref commentaire sur sa carrire n'tait ni fait ni faire aux vues du rsultat.

Photo : COULEURS DU DIABLE, LES

LES COULEURS DU DIABLE, malgr le soin apport au visuel et au scnario riches en thmes, n'chappe malheureusement pas la banalit de son aspect policier. Il demeure cependant largement provocateur et suffisamment alambiqu pour intresser jusqu'au bout de la toute dernire image (juste avant le gnrique de fin). Il est aussi fort regrettable qu'il soit quasi invisible aujourd'hui et disponible dans une dition minimaliste. Le film a cependant de quoi largement satisfaire l'apptit de tout fantasticophile curieux.

Francis Barbier

MENUS

COULEURS DU DIABLE, LES - Menu DVD COULEURS DU DIABLE, LES - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Thriller

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com