DVD (7)

Reviews (2)

DVD Covers (3)

Videos (1)

Posters (5)

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 HILLS HAVE EYES, THE

 Autres titres

 COLLINE A DES YEUX, LA
 

 Année

 1977

 Nationalité

 Etats-Unis

 Réalisation

 Wes Craven

 Scénario

 Wes Craven

 Musique

 Don Peake

 Acteurs

 Michael Berryman
 Susan Lanier
 John Steadman
 Robert Houston
 Virginia Vincent
 Peter Locke
 Russ Grieve
 Dee Wallace
 Janus Blythe
 Suze Lanier-Bramlett
 James Whitworth
 Lance Gordon
 Brenda Marinoff
 Martin Speer
 Cordy Clark
 Flora
 Striker

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Wild Side

Format Disque

2 DVD

Durée

86 minutes

Format Image

Format Sonore

English

English

English

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 • Portrait de Wes Craven (58mn30)
 • Retour sur la colline à des yeux (54mn28)
 • Fin alternative (10mn14)
 • Bandes-annonces
  • US
  • Allemande
 • Spots TV
 • Galeries
  • Photos
  • Affiches et autres documents
  • Story-board
 • Module de restauration (4mn14)
 • Script original (format PDF)

 

 ON AIME

• Une édition de référence entièrement francisée
• Un livre en supplément

 ON N'AIME PAS

• Une image lissée et quelques petits soucis numériques

 VIDEOS

 Trailer

 

 POSTERS

 Plus d'affiches

 
Anecdote de Robert Houston (0mn45)£ Sur le second DVD, placez-vous sur «Galerie de photos» ou «Bandes-annonces» et dirigez-vous vers la main pour la sélectionner.§

 LA COLLINE A DES YEUX

 THE HILLS HAVE EYES

La famille Carter traverse les Etats-Unis et le patriarche décide d’aller jeter un œil à une mine d’argent dans le désert avant que leur véhicule ne tombe en panne au milieu de nulle part. Pourtant, les lieux sont habités par une famille quasiment à l’état sauvage…

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

Après LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE, la carrière de Wes Craven prend une tournure inattendue. En effet, le film provoque des réactions si virulentes qu’il est, en quelque sorte, mis à l’écart de la société. Il est alors difficile pour lui de trouver un autre film à mettre en boîte et se contente de petits boulots. Conscient que le film a rapporté pas mal d’argent, Peter Locke relance inlassablement Wes Craven en lui proposant un autre film d’horreur dans la même veine. Les années passent et le réalisateur finit par accepter car, faute de trouver autre chose, ses finances l’y obligent !

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

Bien qu’il ne veuille pas s’enfermer dans un genre particulier, donc l’horreur, Wes Craven se retrouve à signer un autre film qui comporte autant de similitudes que de différences avec LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE. Au rang des points communs, les deux films partagent ainsi l’idée commune que la violence répond à la violence quelle que soit l’origine des partis en présence. LA COLLINE A DES YEUX déplace pourtant le lieu de son intrigue hors de la civilisation ce qui renforce au passage certaines idées principales du film. Dans LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE, des parents étaient finalement les instruments barbares de leur propre vengeance. La limite de la violence entre agresseurs et victimes par nécessité s’en retrouve largement repoussée dans LA COLLINE A DES YEUX où il n’est plus question de vengeance mais de simple survie !

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

La bonne petite famille américaine qui se retrouve embarquée dans un voyage en plein désert est mise face à un foyer de sauvages congénères. Les deux familles, la civilisée et la sauvage, sont assez semblables dans leur architecture avec tous les membres gravitant autour d’un père autoritaire. Si l’environnement des uns et des autres était différent, il apparaît évident que les rôles pourraient être inversés. Et c’est justement ce qui se produit au fur et à mesure que l’histoire se déroule. Plus l’étau des agresseurs se resserre et plus les membres civilisés se rapprochent pour s’unir et finalement dégager une brutalité qui les transforment eux même en féroces bourreaux. L’issue du film étant laissée à l’appréciation des spectateurs par une image figée se colorant rouge sang... L'expression du personnage renvoie d'ailleurs directement à l'image des bourreaux qui réalisent l'étendue de l'horreur de leur acte !

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

Dans le style, LA COLLINE A DES YEUX et LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE est aussi traité assez différemment. Déjà en raison de conditions de tournage éprouvantes mais aussi parce que Wes Craven préfère cette fois jouer sur la brutalité de l’action de ses personnages plutôt que se placer en spectateur passif des exactions de ses tortionnaires. Dans LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE, une grande part du film donne à voir la longue torture morale et physique de deux jeunes filles avant un irréparable carnage. Dans LA COLLINE A DES YEUX, au contraire, Wes Craven ne s’attarde pas trop sur les sévices des tueurs. En fait, l’intrusion dans la caravane est peut être le seul passage qui se rapproche réellement de LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE avec cette façon de s’introduire insidieusement dans le cocon familial et opérer une sorte de double viol (le lieu et un personnage).

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

La violence froide de LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE cède sa place à une brutalité toute différente. Même si Wes Craven avoue que de nombreux plans ont été censurés, des effets sanglants supplémentaires ne changeraient certainement pas cette approche bien plus primale et sauvage de la violence rehaussée par le décor hostile et désertique qui s’impose comme une menace aussi dangereuse que l’affrontement entre les familles (l’araignée…) ! Moins explicite visuellement dans l'horreur, LA COLLINE A DES YEUX a été rattrapé par la violence exposée sans aucune pudeur dans les médias. Le choc immédiat en est inévitablement amoindri vingt ans après sa réalisation. Pourtant, dans les idées, LA COLLINE A DES YEUX ne lésine pas sur le côté choquant avec, par exemple, un bébé qui pourrait faire office de quatre heures pour les sauvages du coin. Ce qui aurait pu mener une nouvelle fois à lancer l'opprobre sur Wes Craven.

Etrangement, LA COLLINE A DES YEUX n’aura pas le même impact sur sa carrière que celui de LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE. Cette fois, Wes Craven reçoit des propositions et on lui confie la réalisation du téléfilm L’ETE DE LA PEUR qui sera distribué en salles en Europe. Après LA FERME DE LA TERREUR et LA CREATURE DU MARAIS, Wes Craven retournera dans le désert pour donner une suite qui se nommera, sans surprise, LA COLLINE A DES YEUX 2 mais qui connaîtra des problèmes de production. Le film n’étant à l'arrivée pas à la hauteur de son original.

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

Attendu pendant longtemps en DVD, Anchor Bay produit une édition conséquente de LA COLLINE A DES YEUX pour le marché américain et anglais en 2003. Le film, tourné en 16mm à l’origine, subit une restauration pour lui assurer de paraître comme au premier jour lors de son passage en DVD. Cependant, malgré ce traitement, quelques tout petits défauts de pellicule subsistent. Dans le même temps, l’éditeur propose différents remix multi canaux toujours dans l’optique de mettre à jour techniquement le film de Wes Craven. Enfin, un documentaire, un commentaire audio et différents documents sont assemblés pour devenir l’édition de référence du film en DVD.

Wild Side opte pour le choix le plus logique qui soit. L’éditeur français reprend l’intégralité du contenu produit par Anchor Bay. En ajoutant un sous-titrage français ainsi qu’une piste audio dans la même langue, Wild Side s’assure de proposer aux spectateurs francophones la même édition de référence. Cela passe par la reprise du master vidéo restauré, dont une petite vidéo fait la démonstration du travail accompli, ainsi que des remix en DTS, Dolby Digital 5.1 et stéréo sans oublier de proposer la piste en mono d’origine !

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

En raison de son tournage en 16mm, l’image est donc affectée par un grain et a un rendu plutôt sale qui va comme un gant au film. A partir de ce constat, le passage en numérique n’est pas des plus aisé puisque la compression d’un DVD s’accommode assez mal de ce type d’image. Force est de reconnaître que le DVD français réussit à éviter tant bien que mal ces écueils même si l’on note quelques petits soucis ici ou là. En comparant avec le DVD anglais, on s’aperçoit que l’image est identique si ce n’est qu’elle est un peu plus lissée sur le disque français !

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES) Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)
DVD anglais
DVD français

Bien que le film soit pourvu de différents mixages sonores, la version DTS et Dolby Digital 5.1 restent respectueuses de son matériau d’origine. Il ne s’agit pas ici de dénaturer la bande-son originale et c’est tant mieux. Ainsi, le choix entre ces deux nouvelles pistes se fait naturellement sans que l’on culpabilise de ne pas regarder le film en mono comme enregistré à l’époque. Néanmoins, la piste mono anglaise est disponible si on le souhaite et il est aussi possible de jeter une oreille au doublage français lui aussi en mono d’origine.

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

Sur le premier DVD, en apparence, le seul véritable supplément est un commentaire audio enregistré par Wes Craven et Peter Locke qui se remémorent la genèse, les conditions de tournage ou bien différentes anecdotes, dont certaines étonnantes sur Michael Berryman, qu’ils nous font partager sur toute la durée de LA COLLINE A DES YEUX. Mais si vous disposez d’un lecteur DVD-Rom sur votre ordinateur, vous pourrez aussi accéder au script original (au format PDF) ou à des économiseurs d’écrans.

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

En Angleterre, Anchor Bay avait placé le documentaire THE AMERICAN NIGHTMARE sur le second DVD alors qu’aux Etats-Unis il s’agissait d’une portrait de Wes Craven réalisé à force d’interviews du réalisateur et de personnes qui l’ont côtoyé. C’est ce dernier documentaire, issu de la série THE DIRECTORS, qui se retrouve sur le DVD français. Il faut dire que Wild Side a déjà publié THE AMERICAN NIGHTMARE sur son édition DVD de JEEPERS CREEPERS et il n’aurait donc pas été judicieux de le proposer une nouvelle fois. Bien que survolant la carrière en s’arrêtant à peine sur certains films pour s’attarder plus longuement sur d’autres titres, ce portrait de Wes Craven est surtout intéressant pour les nombreuses interventions du réalisateur et des acteurs.

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

Plus directement lié au film, un long documentaire raconte, encore une fois avec de nombreuses interviews, l’histoire de LA COLLINE A DES YEUX. Produit récemment, il permet aux acteurs et autres intervenants de partager leurs souvenirs quant à la création du film. Cela inclus donc Dee Wallace-Stone qui deviendra par la suite la gentille maman dans E.T. de Steven Spielberg ou bien encore l'inoubliable Michael Berryman. Sans trop chercher, on trouve aussi une petite vidéo cachée où Robert Houston raconte une amusante anecdote de son expérience du film en salles. Le DVD propose aussi une fin, prévue à l’origine, bien plus optimiste et gentillette qui inverse en fait les deux derniers passages du film et se termine dans un mignon «main dans la main» ridicule.

En plus d’une petite vidéo donnant un aperçu du travail sur la restauration de l’image, le deuxième disque contient encore des bandes-annonces (une américaine et une allemande), cinq spots TV et des galeries de photos ou de story-boards ou de documents promotionnels. Car s’il est indiqué «Affiches», pas mal de documents présentés n’ont rien à voir avec une affiche puisqu’il s’agit de publicités pour la presse ou autres.

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

Wild Side aurait pu se contenter de ne proposer que deux DVD mais l’éditeur français soigne son produit. Plutôt qu’essayer de produire des suppléments vidéo, il y a déjà largement matière à regarder, c’est un livre qui est livré avec le DVD. Une fois que vous aurez vu tous les suppléments du DVD, certaines des informations vous sembleront déjà acquises mais ce petit livre revient avec plus de précision sur certains aspects du film comme l’histoire réelle qui a inspiré Wes Craven pour faire le film.

Photo : COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES)

Même si d’autres l’ont précédé comme DELIVRANCE de John Boorman, LA COLLINE A DES YEUX s’est imposé au fil du temps comme l'un des chefs de file de la mouvance des «survival». Un genre en soit où des personnages se retrouvent parachutés en milieu hostile et confrontés aux autochtones belliqueux du coin. L’édition de Wild Side, très complète, permet de retrouver le film de Wes Craven en DVD dans d’excellentes conditions.

Antoine Rigaud

MENUS

COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES) - Menu DVD COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES) - Menu DVD COLLINE A DES YEUX, LA (THE HILLS HAVE EYES) - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 7 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Serial Killers

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com