DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 REQUIEM

 Année

 2002

 Nationalité

 France

 Réalisation

 Herve Renoh

 Scénario

 Herve Renoh

 Musique

 Jerome Coullet

 Acteurs

 Patrick Dell'Isola
 Moussa Maaskri
 Jean Louis Loca
 Jo Prestia
 Julie Anne Roth
 Marc Chapiteau
 Simon Eine
 Mathieu Busson
 Jacques Seiler

 

 DVD INFOS

 

Editeur

H2F

Format Disque

Double Couche

Durée

92 minutes

Format Image

Format Sonore

Francais

Sous-titrages

Aucun

 

 SUPPLEMENTS

 •Commentaire audio de Hervé Renoh, Patrick Dell'Isola et Moussa Maaskri
 • Making Of (29mn48)
 • Bandes-annonces£
 • Requiem
 • Bloody Mallory
 • Un Jeu d'Enfants§

 

 ON AIME

• Un thriller gothique intéressant

 ON N'AIME PAS

• Qualité d'image du DVD perfectible...

Julien Rudess
REQUIEM de Herve RENOH... tout simplement l'un des plus mauvais films de l'année 2002. Budget limité ne rime pas toujours avec créativité limitée et pourtant dans le cas de REQUIEM.... c'est lamentable. Comment peut-on réaliser, produire ou interpréter un film aussi mauvais? Le business du film en France me laisse sans voix.

 REQUIEM

 

Le cambriolage d'une bijouterie se termine dans un bain de sang : le bijoutier, sa femme et sa fillette sont éliminés par les voleurs. Christian, un des malfrats, a tenté, en vain, de s'interposer pour éviter la mise à mort de l'enfant, mais il a été grièvement blessé par ses complices et laissé pour mort. Sa blessure le conduit un moment dans un état de mort clinique, mais il revient pourtant à la vie. Il dénonce alors les quatre assassins, qui sont arrêtés et mis en prison. On n'a pourtant jamais retrouvé le chef de ce gang, le mystérieux "Goliath". Christian se fait ensuite passer pour mort et, afin de mieux se couper de son passé violent, il intègre une communauté monastique. Treize ans après, Goliath refait surface et organise l'évasion des quatre bandits emprisonnés. Leur cavale les conduit, apparemment par hasard, au monastère dans lequel Christian mène son existence de recueillement...

Photo : REQUIEM

REQUIEM est encore une production Bee Movies, filiale créée par la compagnie française Fidélité Productions afin de mettre sur le marché des films de genre français. Fidélité persévère donc dans cette voie et sort cette oeuvre après UN JEU D'ENFANTS et BLOODY MALLORY. Toutefois, REQUIEM ne fait pratiquement pas appel au fantastique. Il s'agit avant tout d'un thriller, baignant dans l'atmosphère indéniablement gothique d'un monastère médiéval.

Photo : REQUIEM

Ce film est réalisé par Hervé Renoh qui, contrairement à la plupart des réalisateurs des oeuvres citées ci-dessus, peut se prévaloir d'un Curriculum Vite bien rempli. Il collabore déjà aux AMANTS DU PONT NEUF de Leos Carax, en 1991, et travaille ensuite comme assistant-réalisateur, réalisateur de seconde équipe, tourne des vidéos et des publicités, avant de réaliser lui-même un court-métrage. Il bénéficie donc d'une solide expérience lorsqu'il convainc Fidélité de financer la réalisation de son scénario REQUIEM. Cela se fera dans les habituelles conditions économiques des Bee Movies : petit budget de 9 millions de Francs, 30 jours de tournage seulement...

Photo : REQUIEM

Ce qui frappe en premier, c'est assurément la qualité technique de REQUIEM, aussi bien au niveau de la réalisation (variée et dynamique), que des éclairages (toujours très soignés) ou du montage (nerveux et fluide). On trouve ici un niveau de professionnalisme absent des productions "de genre" financées par Fidélité jusqu'ici. Renoh semble avoir évité les écueils qui ont fait du tort aux autres réalisateurs : absence de scénario pour PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS ; réalisation fade pour UN JEU D'ENFANTS ; ambitions disproportionnées par rapport au budget pour BLOODY MALLORY ; intentions incertaines et démagogie maladroite pour SAMOURAÏS. Le jeune réalisateur croit en son film et en l'histoire qu'il raconte, et cela se sent. On n'a donc jamais l'impression d'avoir affaire à du cinéma au rabais.

Photo : REQUIEM

Cela est encore renforcé par un casting varié et très compétent. On y retrouve des figures connues du cinéma français, comme Marc Chapiteau (second rôle chez Téchiné, Sautet, Corneau...) ou Jacques Seiler (notamment vu dans des films d'aventures tournés par Bernard Borderie ou André Hunebelle au début des années 1960). On reconnaît aussi des visages associés à des films plus récents, comme Moussa Maaskri (assistant de VIDOCQ dans le film du même nom) ou Jo Prestia (FEMME FATALE de De Palma...).

Photo : REQUIEMPhoto : REQUIEM

C'est dans la première demi-heure de REQUIEM que s'illustrent le mieux les qualités de ce film. La narration, élaborée, mêlant plusieurs lieux et plusieurs époques, progresse habilement, sur un bon tempo, et parvient à donner une impression de diversité et de mouvement notamment grâce à la fluidité de sa réalisation. Certes, le film ne manque pas de défauts. Une fois que le huis-clos dans le monastère commence, la tension a du mal à se maintenir. L'abus d'ironie et de "bons mots" à la Audiard brise maladroitement la tension. Certains dialogues trop écrits sombrent parfois dans le ridicule, désamorçant immanquablement des scènes qui se voudraient traumatisantes (lorsque Marcus lache un "Ne m'appelle pas ton fils car tu n'es pas mon père !" au supérieur du monastère, par exemple). La gratuité déplacée de certaines scènes violentes (le meurtre du jeune moine) et la caractérisation parfois trop caricaturale des protagonsites peinent à relancer l'action qui stagne un bon moment. Heureusement, le dernier quart d'heure nous propose un dénouement, certes prévisible, mais néanmoins très efficace, porté par l'énergie des interprètes et de la réalisation.

Photo : REQUIEM

REQUIEM est proposé dans son format 1.85 d'origine. Toutefois, la qualité d'image est un peu décevante. Les noirs manquent souvent de profondeur, tirant souvent sur le vert ou le jaune. Ce film jouant souvent sur le clair-obscur, ce défaut est assez ennuyeux. Dans le même style, les scènes brumeuses et enfumées posent des problèmes de compression parfois visibles. A côté de cela, la définition et la luminosité sont tout de même de bonne tenue. Le soin manifeste porté à l'éclairage de ce film aurait quand même mérité un traitement plus soigné.

Photo : REQUIEM

La bande-son est proposée, de son côté, en français, dans un Dolby Digital 5.1 de bonne facture, sans aucun sous-titrage. Dommage pour les spectateurs malentendants...

Photo : REQUIEM

Dans la section bonus, on trouvera d'abord la bande-annonce de REQUIEM, ainsi que celles des autres Bee Movies BLOODY MALLORY et UN JEU D'ENFANTS. Plus intéressant, on trouve un commentaire audio du réalisateur Hervé Renoh et de ses deux acteurs principaux : Patrick Dell'Isola et Moussa Maaskri. Ce commentaire sympathique donne quelques informations sur le tournage et la production du film, mais se contente, la plupart du temps, d'analyser la mise en scène et l'interprétation. Enfin, on trouve un making of de vingt minutes : malgré une certaine volonté didactique (la présentation des séquences par Renoh), l'ensemble n'est pas très informatif, ni très construit. On trouve néanmoins, dans les dix dernières minutes de ce document, une intéressante série de scènes coupées correspondant à une sous-intrigue retirée au montage.

Photo : REQUIEM

REQUIEM n'est certes pas un film parfait, et l'on regrette un peu qu'il ne parvienne pas toujours à maintenir un niveau de tension suffisant. Pourtant, il prouve que, même avec un budget limité et dans des conditions de tournage difficiles, il est possible, en France, de proposer un thriller artistiquement viable. Il mérite donc largement le coup d'oeil...

Emmanuel Denis

MENUS

REQUIEM - Menu DVD REQUIEM - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Thriller
Gangster & Crime

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com