DVD (3)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 TOUCH, THE

 Autres titres

 TALISMAN, LE
 

 Année

 2002

 Nationalité

 Hong Kong /  Chine /  Taiwan

 Réalisation

 Peter Pau

 Scénario

 Julien Carbon
 Laurent Courtiaud
 J.D. Zeik

 Musique

 Basil Poledouris

 Acteurs

 Michelle Yeoh
 Ben Chaplin
 Richard Roxburgh
 Brandon Chang
 Dane Cook

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Path

Format Disque

Double Couche

Durée

99 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •Making Of (2 x 10mn14)
 • La genese (10mn24)
 • Bande-annonce
 • Galerie de story-board
 • Galerie de photos

 

 ON AIME

• Les beaux paysages

 ON N'AIME PAS

• Les films mal foutus, alors quitte à voir des beaux paysages, autant regarder un documentaire. Au moins c'est instructif

 LE TALISMAN

 THE TOUCH

Eric dérobe un talisman à Karl et l'amène à Yin qui fait partie d'une célèbre troupe d'acrobates. Cet objet ancien fait partie d'une légende qui pourrait donc s'avérer tout ce qu'il y a de plus réel. Tout ce petit monde se lance alors sur les traces d'une relique millénaire.

Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)

Suite au succès de TIGRE ET DRAGON, Michelle Yeoh retourne à Hong Kong faute de trouver des rôles satisfaisants aux Etats-Unis. Elle en profite pour monter Mythical Films, sa propre maison de production, et finance un film qui la mettra en vedette. L'écriture en est confiée à deux français expatriés à Hong Kong, Julien Carbon et Laurent Courtiaud (RUNNING OUT OF TIME, BLACK MASK 2), sur des idées données par les producteurs dont Michelle Yeoh. Le film prend alors la direction de la grande aventure et plus tard les services de J.D. Zeik seront sollicités pour faire un peu de réécriture officiellement sur les dialogues. Pendant ce temps, Lee Chi Ngai, le cinéaste prévu à l'origine pour mettre en scène le film, est rapidement remplacé par Peter Pau, tout auréolé du prix de la meilleure photographie aux Oscars pour TIGRE ET DRAGON. Essentiellement directeur de la photographie depuis de nombreuses années sur des films aussi divers que THE BRIDE WITH WHITE HAIR, THE KILLER ou DRACULA 2001, Peter Pau prend donc les rênes du TALISMAN. Bien qu'il n'ait rien réalisé depuis de nombreuses années (THE TEMPTATION OF DANCE, MISTY...), il se retrouve à la tête d'une production qui se veut à destination internationale !

Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)

Pour cela, le film sera tourné quasi intégralement en anglais et l'on fait appel à de nombreux intervenants occidentaux. Que ce soit pour la musique où la partition est signée Basil Poledouris, le montage et même le son qui est mixé aux célèbres studios Skywalker de George Lucas. LE TALISMAN s'annonce comme une production prestigieuse au budget de 20 millions de dollars qui se paye le luxe d'être tourné dans de superbes décors extérieurs en Chine et au Tibet et qui n'ont parfois jamais été filmés pour le cinéma auparavant. Le tournage se fait donc dans des conditions parfois très dures et Peter Pau ne ménage personne. Pas plus que Philip Kwok, responsable des chorégraphies, qui donne du fil à retordre à Ben Chaplin peu habitué à ce genre de films.

Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)

Voilà de quoi laisser à penser que LE TALISMAN est destiné à devenir une réussite artistique. Mais à l'arrivée, le film de Peter Pau est bien loin de l'être, ce qui peut paraître fort surprenant. Le scénario, bien que simpliste, est loin d'être en cause dans le naufrage du film qui marche parfois très clairement sur les traces de INDIANA JONES ET LA DERNIERE CROISADE (particulièrement les séquences dans le sanctuaire). Les belles images d'extérieur n'ont pas non plus à rougir d'un manque de soin. En fait, c'est surtout que hormis un bel emballage composé de magnifiques paysages (Dunhuang, le lac Namtso, le palais du Potala...), le métrage de Peter Pau est un gros blockbuster boursouflé et mal foutu à de nombreux égards.

Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)

Produit en partie par Michelle Yeoh, LE TALISMAN sert donc la soupe à son actrice qui ne se rend pas bien compte du nombre de situations saugrenues où elle apparaît : un spectacle d'acrobatie cucul, un ahurissant saut au-dessus d'un canyon à cheval, un risible bond virevoltant très peu crédible ou la mise en image de notre héroïne façon pub pour savon. Dans cet incroyable monument de sottise, les rares bonnes idées se retrouvent plombées et terminent au même niveau que les autres absurdités comme l'écharpe de Yin qui renvoie naïvement au fouet d'Indiana Jones. Le dernier inconvénient majeur du TALISMAN est certainement la mise en boîte maladroite de ses séquences d'action. Sans énergie et à peine montés, la plupart des morceaux de bravoure tournent au ridicule. Même les enfants, les plus enclins à apprécier LE TALISMAN, auront bien du mal avec les combats mal réalisés ou, pire, avec des effets spéciaux à peine digne d'une cinématique de jeux vidéo !

Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)

A propos des effets très spéciaux, Miramax qui devait sortir le film aux Etats-Unis a préféré le retarder de plusieurs mois justement pour essayer de revoir les trucages numériques et plus particulièrement ceux de la séquence finale. Et il faut croire qu'il y a pas mal de boulot, puisque les Américains ont déjà repoussé la date de sortie deux fois. En France, pas de problème, puisque LE TALISMAN a été distribué tel quel dans les salles en plein été (13 août 2003), une période généralement dédiée aux films dont les distributeurs ne savent trop quoi faire même si cette tendance a tendance à changer.

Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)

A la vision du TALISMAN, la question se pose de savoir si le but était de réaliser un film d'aventures sérieux ou une parodie. Quelques passages humoristiques donnent un côté bande dessinée au film. Les sbires du méchant de service (Richard Roxburgh, le seul à tirer son épingle du jeu) sont d'incapables benêts et rien n'égale en bêtise le plus stupide d'entre eux, Bob ! Ces passages amusants au départ finissent par empiéter sur le ton bien plus sérieux du film et augmentent à l'arrivée l'impression de subir un spectacle très mal pensé. Quitte à l'enfoncer, dans un genre assez proche, TOMB RAIDER apparaît comme un solide divertissement bien ficelé une fois comparé avec LE TALISMAN.

Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)

Pour un film aussi récent, on sera étonné de noter que l'image n'est pas infaillible. Déjà, de petites barres horizontales parasitent le haut de l'image pendant toute la durée du film. Un défaut qui n'est pas pour autant rédhibitoire surtout dans le cas où l'on visionnerait ce DVD sur un téléviseur. Ce qui surprend, c'est en fait l'apparition d'un grain notable sur pas mal de séquences ou quelques soucis de compression. Dans son ensemble, ces défauts ne gênent en rien la vision du film mais l'image est donc perfectible. Les pistes sonores s'en tirent un peu mieux même si l'on regrette que la bande-son ne soit pas plus subtile dans sa gestion du 5.1. Le résultat reste en tout cas honorable et met bien en valeur «l'action» qui se déroule à l'écran.

Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)

Pathé n'a pas cru bon d'inclure le commentaire audio qui était présent sur le DVD chinois. A la place, il faudra se contenter d'un Making Of en deux parties, la seconde s'enclenche à l'issue de la première, pour environ vingt minutes d'auto-satisfaction, d'explication des challenges rencontrés pour filmer un tel chef-d'oeuvre ou la mise en avant des hautes qualités du TALISMAN. A noter que le sous-titrage français affiche «Peter Pao», peu expert en nom chinois, nous préférons seulement le noter plutôt que parler d'une éventuelle erreur.

Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)

Vous pouvez aussi visionner une vidéo d'aspect bien plus brut, étrangement nommée "La Genèse" mais qui ne correspond en rien à ce titre, où l'on peut assister à une séance photo de Michelle Yeoh ainsi que divers événements pris sur le vif mais qui n'apportent rien de bien pertinent (l'équipe à la cantine, Michelle Yeoh fait son shopping...). La galerie de photos est des plus courtes et le disque contient aussi la bande-annonce que l'on peut visionner au choix en version originale ou avec le doublage français.

Photo : TALISMAN, LE (THE TOUCH)

Calibré pour être vendu au plus grand nombre, LE TALISMAN navigue entre l'insipide, le mal foutu et le ringard. Les ambitions étaient de se hisser au niveau des grosses productions hollywoodiennes et c'est donc réussi haut la main dans le genre "balançons nos millions par les fenêtres pour un métrage qui est au mieux une belle carte postale sans saveur, au pire un film d'aventure affligeant !" A l'évidence, Peter Pau n'a rien appris du métier de réalisateur en travaillant comme directeur de la photographie au contact de Ronny Yu, John Woo, Ching Siu Tung ou Tsui Hark. Le film est donc, à l'image du talisman dans le film, une simple pacotille.

Antoine Rigaud

MENUS

TALISMAN, LE (THE TOUCH) - Menu DVD TALISMAN, LE (THE TOUCH) - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Aventure
Asiatique

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com