MONDO CANNIBALE (http://www.devildead.com)

MONDO CANNIBALE


Une pauvre fillette, Lana se retrouve embarquée par son père, Jeremy Taylor (Al Cliver) dans une expédition en jungle hostile ; elle ne tarde pas à être enlevée par des cannibales qui dévorent sa mère et amputent le bras de Taylor au passage. Abandonnée par son père qui préfère fuir, elle devient la Déesse Blanche. Dix ans après, Taylor prend la tête d'une deuxième expédition qui part "tuer du cannibale".

Jesús Franco, le réalisateur aux quelques deux cents films touche à tout, et spécifiquement au film de genre : coquinerie, aventure, mais surtout horreur, gothique, fantastique et réaliste gore selon le goût du jour ; il surfe ici sur la mode initiée par Ruggero Deodato (LE DERNIER MONDE CANNIBALE, CANNIBAL HOLOCAUST) ou Joe d'Amato (EMANUELLE AND THE LAST CANNIBALS, ANTROPOPHAGOUS) : massacre d'occidentaux filmés au plus proche de leur intimité violée par les cannibales, usage pervers du ralenti et du flou, décadrage violents, il s'agit de voiler plus que de dévoiler les chairs usées telles des aliments rares, de montrer peu en suggérant le dégoût et l'horreur du carnage. Le peu de budget oblige Franco à ces pirouettes stylistiques.

Ce film, qui au gré des sorties vidéo se voit affublé de noms aussi évocateurs que SEXO CANNIBALE, UNE FILLE CHEZ LES CANNIBALES ou WHITE CANNIBALE QUEEN est une production Eurociné, sous la tutelle de Daniel Lesoeur, fils de Marius Lesoeur (et père d'Anoushka, qui joue le rôle de Lana enfant), fondateur de cette mythique maison française, coupable de nombreux films de Jesús Franco (UNE VIERGE CHEZ LES MORTS VIVANTS, EUGÉNIE, L'ABÎME DES MORTS VIVANTS), mais aussi du LAC DES MORTS VIVANTS ou TERREUR CANNIBALE (qui recycle d'ailleurs quelques plans de MONDO CANNIBALE)… Le personnage de la Déesse Blanche est tout de même une des bonnes trouvailles du film ; Sabrina Siani (INCONTRO NELL'ULTIMO PARADISO de Lenzi, CONQUEST de Fulci), dénudée, incarne la jeune Lana devenue grande. A ses côtés, on retrouve les acteurs fétiches de Franco : Antonio Mayans mais surtout Lina Romay, égérie de Jesús Franco depuis 1972, avec qui elle a tourné plus d'une centaine de films. Elle incarne le médecin qui accompagne Al Cliver dans sa quête, dernière victime des dévoreurs d'homme. Sa présence fonctionne comme une marque de fabrique : le film en a bien besoin, puisqu'il semble avoir subi des sorties successives, pas toujours sous le nom de Jesús Franco. En effet, selon des sources alternatives, il serait produit par Franco Prosperi, qui s'est attribué le rôle de réalisateur de ce film lors d'une première sortie en 1979, sous le titre de I CANNIBALI : un flou artistique entoure certains films de Jesús Franco !



Autre marque de fabrique, l'utilisation permanente des zooms à laquelle le réalisateur espagnol nous a habitués, ainsi que le rythme lénifiant du montage ; restent surtout deux moments, l'amputation du bras de l'explorateur et la découverte du village massacré qui, grâce à l'usage de la suggestion, plus que de la démonstration, grâce aussi à un montage chaotique et nerveux, à la bande son quasi expérimentale, procure une tension sourde assez rare dans cette réalisation. Il ne s'agit pas de faire la liste des incohérences du script et des faux raccords qui ponctuent le film : il tire principalement de ces défauts sa renommée. L'intérêt n'est pas là. Il n'est pas non plus dans les scènes plutôt longues et répétitives d'engloutissement de chairs humaines ; en revanche, on ne peut s'empêcher de lire derrière l'intrigue simpliste de ce film une nouvelle critique de l'occident colonisateur, oppresseur des peuples et peu enclin à comprendre les mœurs des autres cultures : la Déesse Blanche préfère, de façon explicite, rester chez les Cannibales plutôt que de rentrer avec son père. Il faut que ce dernier se plie à la coutume des Cannibales et combatte le chef de la tribu pour qu'enfin, il puisse récupérer le fruit de ses entrailles (les seules saines et sauves à la fin !).
De quel côté sont les sauvages, c'est la question que pose Jesús Franco, dans ce film mineur de sa filmographie monumentale.

Bien que ce ne soit pas un grand Jesús Franco, c'est la première édition DVD française d'un de ses films.
Le film est présenté en format 4/3, parfois recadré horizontalement (selon la source utilisée) ; les couleurs, vives dans certains plans, se ternissent le plan suivant ; les sources choisies étaient de bien piètre qualité. Mais ce n'est rien si l'on compare avec la qualité de la piste son : aucun traitement n'a été fait sur la source et les craquements sont légion. Seule la version française est disponible. C'eut été excusable si c'avait été le seul défaut mais le format DVD n'est pas du tout exploité avec ce disque (près de la moitié de l'espace disque n'est pas utilisée !). On peut regretter que les concepteurs de la jaquette n'aient pas privilégié l'utilisation d'une des illustrations gore sexy dont le film s'était vu affublé lors d'une de ses multiples éditions en VHS dans les années 80 ; l'éditeur a néanmoins eu la bonne idée de les inclure en bonus ; c'est d'ailleurs, malheureusement, le seul effort éditorial.

Cette production Eurociné aura fait les beaux jours des vidéo-clubs, c'était justice d'en proposer enfin une édition DVD française ; dommage qu'elle ne soit pas au niveau (!) du film : le peu de soin apporté au traitement de l'image et du son et le manque de bonus sont des défauts que n'atténue pas le prix du disque.

Jérôme Peyrel

ON AIME
Un film Eurociné de Franco

ON N'AIME PAS
Prix prohibitif eu égard au manque de bonus et à la qualité du produit

Meilleures scènes

  • Le bras découpé
    (Chapitre 2)
  • La découverte du village dévasté par les cannibales
    (Chapitre 6)
Année : 1981

Durée : 87 minutes

Acteurs :
Al Cliver
Sabrina Siani

Shirley Knight
Olivier Mathot
Robert Foster

Candy Coster
Anoushka

Réalisateur :
Jesús Franco

Scénario :
Jesús Franco

Musique :
Roberto Pregadio

ESI

Format disque :
Simple Couche

Format Image :

Format sonore :
Français : 

La bande-son codée sur deux canaux est en mono

Sous-titrage :
Aucun

Les Suppléments

  • Galeries
    • Flyers
    • Jaquettes vidéo
    • Photos

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 4 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Aventure

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com