STAR TREK (http://www.devildead.com)

STAR TREK : LE FILM
STAR TREK : THE MOTION PICTURE


Alors qu'une sorte de nuage s'avance vers la Terre en détruisant tout ce qui se trouve sur son passage dont un trio d'oiseaux de proie Klingon, l'Amiral Kirk reprend du service aux commandes d'un tout nouvel Enterprise dont il ne connaît pas tous les rouages... Dans son sillage, Spock, Bones, Scottie, Uhura, Sulu et Chekov répondent "présent" à l'appel !

Amusant de constater dans les suppléments que Paramount n'avait pas senti le potentiel de STAR TREK dès le début. La petite série télévisée a ainsi gagné petit à petit de nouveaux spectateurs au fil des rediffusions avant que la maison de production ne prenne conscience qu'il y avait là un véritable phénomène. D'où l'idée de produire une nouvelle série télévisée avec l'équipe d'origine. Mais tout ne se déroule pas toujours comme prévu, le projet d'une nouvelle série devient celui d'un téléfilm puis d'un film de cinéma avant que l'hésitation n'oscille encore entre les trois options citées. Finalement, le feu vert est donné et Robert Wise est pressenti pour réaliser un vrai grand film. Le réalisateur ne voit pourtant pas d'un bon oeil la date de début de tournage déjà prévue en raison d'une évidence. Les acteurs sont déjà sous contrat et le studio les paye à attendre depuis bien trop longtemps déjà. Avec la préparation nécessaire pour un tel projet, Robert Wise ne sent pas du tout cette histoire et réussit à convaincre la production de gagner encore cinq mois pour tout mettre en place. Cela n'empêche pas le tournage de débuter avec un scénario à moitié terminé et qui d'ailleurs s'écrira et se réécrira tout au long de la création du film ! Mais ce n'est pas tout puisque les responsables des effets spéciaux avancent très lentement et leurs résultats n'ont rien de bien satisfaisant tandis que la date de sortie du film est déjà fixée et ne peut en aucun cas être repoussée. Autant dire que c'est l'enfer ! Pour sortir de cette ornière, on fait donc appel en catastrophe à Douglas Trumbull (SILENT RUNNING ou 2001, L'ODYSSEE DE L'ESPACE) ainsi qu'à John Dykstra qui avait travaillé sur STAR WARS. Une course contre la montre s'engage et le budget est dépassé très largement ! Quelques-uns de ces aspects sont d'ailleurs explicités sur les suppléments du deuxième DVD comme l'histoire de la préparation des copies du film pour les cinémas.

A présent, Robert Wise a retrouvé le sourire mais à l'époque, il considérait STAR TREK : LE FILM comme sa plus désagréable expérience en tant que réalisateur. Est-ce si étonnant puisque certaines scènes n'ont pu être ajoutées dans le film faute de temps et d'effets spéciaux ? Pendant de nombreuses années, Robert Wise disait ainsi que le montage du film ne ressemblait pas à ce qu'il avait voulu au départ. Un deuxième montage fut créé dans le courant des années 80 mais sans sa participation. Cette nouvelle version du film était à destination des chaînes de télévision américaines et ajoutaient quelques séquences dont les effets spéciaux n'étaient pas totalement terminés. Probablement poussé par la vague de nouvelles manipulations sur les films, une vingtaine d'années plus tard, Paramount propose donc à Robert Wise de superviser la restauration du film tel qu'il l'avait pensé à l'origine. De nouveaux effets spéciaux ont été ainsi créés et, comme pour STAR WARS, certains plans ont été modifiés. Cela en valait-il la peine ? En fait, les ajouts sont assez minces et n'apportent pas grand chose à la version d'origine tout comme l'ajout de nouveaux effets spéciaux. Bien sûr, en faisant une comparaison A+B entre les anciennes scènes et les nouvelles, c'est un peu le jour et la nuit. Mais le film avait-il besoin de cela tout comme la trilogie STAR WARS avait-elle besoin d'un relooking ? Bof ! Pourtant, dans le cas de STAR TREK : LE FILM, la plupart des modifications paraissent le plus souvent naturelles et évitent l'esbroufe, ce qui n'était pas forcément le cas de la fameuse trilogie.


Dans l'esprit de nombreuses personnes, STAR TREK est synonyme d'aventures kitch et de personnages engoncés dans des pyjamas. Sur ce dernier point, le design n'a pas tellement évolué. Pour le kitch, il faudra chercher ailleurs. En effet, ce premier film de cinéma fait dans le sérieux et surtout se permet ce qui était impossible dans la série télévisée. C'est à dire de voir enfin sur grand écran l'U.S.S. Enterprise. Ainsi, Kirk n'a pas le temps d'aller se battre avec un lézard ou se dédoubler par les joies de la télétransportation. Sur ce dernier point, un accident se produit justement durant un voyage de ce type et se finit de façon plutôt grave ! La série ne pouvait donc pas se permettre de s'éterniser sur les vaisseaux et les séquences spatiales. Le film, lui, le fait largement en devenant souvent contemplatif, pour preuve une visite externe en règle de l'Enterprise. Un côté qui en rebutera certains, n'hésitant pas à qualifier le film de chiant, mais qui n'auront pas compris que STAR TREK : LE FILM lorgnait plus du côté d'un 2001 (le voyage de Spock rappelle celui de Dave Bowman) ou d'un SILENT RUNNING plutôt que de nous la jouer STAR WARS ou BUCK ROGERS. De nombreux épisodes de la série télévisée ont d'ailleurs des scénarios sérieux et inventifs un peu enfouis, il est vrai, sous un aspect par moment serial. Quoi qu'il en soit, le film fut un véritable succès et rapporta assez d'argent pour convaincre Paramount de remettre le couvert puis de produire de nouvelles séries dont STAR TREK : THE NEXT GENERATION (déjà critiqué ici !). Les six films avec l'équipe de la série originale prendront pour la plupart l'option de revenir à des sujets plus enlevés et orientés vers l'action allant parfois jusqu'à sombrer dans le ridicule (STAR TREK V : L'ULTIME FRONTIERE ?).


Retravaillé, remonté, on s'attendait à une image parfaite et exempte de défauts. Ce n'est pas exactement le zéro défaut qui nous est proposé ici. D'une manière générale, l'image est de haute tenue mais les grincheux réfractaires aux petits points blancs, qui apparaissent de temps à autres sur des films plus ou moins anciens, en verront défiler quelques-uns. Pas de quoi se jeter dans le vide intersidéral où parfois ces petites apparitions fugitives pourraient être prises pour la mort d'une étoile (dixit Nadia).

En plus de proposer un remix 5.1 de la version originale, le même traitement a été appliqué à la version française. Dans les deux cas, il faut bien dire qu'en dehors de la musique qui retentit de façon glorieuse ainsi que les différents effets sonores, le reste est assez étriqué. Le reste, ce sont essentiellement les dialogues qui reflètent pas mal leur grand âge. A vrai dire, la bande sonore en stéréo surround d'origine avait déjà un peu ce défaut. En effet, la musique et les effets étaient déjà saisissants pour un film de cette époque. Avec l'adjonction du 5.1, le tout est encore décuplé et laisse donc les acteurs un petit peu sur le carreau. Un reproche qui s'avère quelque peu idiot puisque l'éditeur n'allait pas réenregistrer les dialogues du film, que ce soit en version originale ou en français, n'est-ce pas ? (Enfin presque, voir l'avis des lecteurs plus bas !).

Les bonus de cette édition commencent sur le premier DVD. Avec un commentaire audio enregistré par Robert Wise, Douglas Trumbull, John Dykstra, Jerry Goldsmith et Stephen Collins. En fait, ils ont enregistré chacun de leur côté et un montage a été effectué pour en garder les passages les plus intéressants et pertinents. Ce bonus a été sous-titré en français ce qui le rendra accessible même aux fans de STAR TREK anglophobes. De plus, le co-auteur de l'encyclopédie Star Trek propose lui aussi des commentaires. Mais cette fois, il s'agit de textes qui s'affichent et non pas d'un véritable commentaire audio. En fait, il existe pas mal de blancs dans ce dernier bonus même si celui-ci est fort intéressant.

Le deuxième DVD fait très fort puisque l'on peut y trouver quatre nouvelles Featurettes réalisées à l'occasion de la sortie de cette édition DVD. Les différents intervenants reviennent ainsi sur la genèse du film, sa création ainsi que sur cette toute nouvelle version du film. Viennent ensuite quelques bandes annonces. A noter d'ailleurs que le Teaser est en Dolby Digital 5.1 alors que les deux autres dont la bande-annonce de la nouvelle version sont en stéréo surround. Bizarre !

Nous passerons sur les Spots TV ou les story-boards pour nous arrêter sur un grand nombre de scènes coupées. Certaines provenant de la version originale alors que d'autres sont issues du montage réalisé pour la télévision. En tout, cela représente un peu plus d'une quinzaine de séquences qui n'apportent rien de spécial, parfois redondantes avec le film, mais qui ont le mérite de compléter avantageusement cette édition. Enfin, pour les fans les plus avides, il est possible de découvrir un spot TV de la cinquième série Star Trek, c'est à dire STAR TREK ENTERPRISE. De quoi passer un long moment devant son écran à naviguer dans des menus simples et sans une multitude de transitions qui auraient pu rendre le déplacement fastidieux.

Avec STAR TREK : LE FILM, le phénomène télévisé prenait corps sur grand écran pour de nombreux fans. Les années ont passé et le DVD nous permet de découvrir la version voulue à l'origine par Robert Wise et la magie opère de nouveau... tout du moins pour ceux qui apprécient l'expérience d'un voyage stellaire contemplatif. Bien sûr, le film de Robert Wise garde l'interaction entre les membres de l'équipage d'origine. Spock et Bones se prennent le nez alors que l'ex Capitaine Kirk, devenu amiral, fonce toujours bille en tête. Mais le spectacle n'est plus dans l'Enterprise, il est dans ce film à l'extérieur !

Christophe "Arioch" Lemonnier


ON AIME
Edition définitive de ce film en DVD ?

ON N'AIME PAS
Juste pour chipoter, les quelques petits défauts de l'image...

Meilleures scènes

  • Spock essaye d'atteindre V'Ger
    (Chapitre 25)
Année : 1979

Durée : 131 minutes

Acteurs :
William Shatner
Leonard Nimoy
DeForest Kelley
James Doohan
George Takei
Walter Koenig
Nichelle Nichols
Majel Barrett
Persis Khambatta
Stephen Collins

Réalisateur :
Robert Wise

Scénario :
Harold Livingston
Alan Dean Foster

Musique :
Jerry Goldsmith

Format disque :
2 DVD - Double Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais : 
Français : 
Espagnol : 
Italien : 

Sous-titrage :
Anglais
Français
Italien, Espagnol, Croate, Grec, Hébreu, Portugais & Slovène

Les Suppléments

  • Commentaire audio crois de Robert Wise, Douglas Trumbull, John Dykstra, Jerry Goldsmith et Stephen Collins
  • Commentaire crit par Michael Okuda
    (co-auteur de l'Encyclopdie Star Trek)
  • Documentaires
    • Phase II : L'Enterprise Perdu (12mn36)
    • Un nouvel Enterprise bien audacieux (29mn30)
    • Modifier le futur (14mn)
  • Bandes-annonces
    • Teaser
    • Trailer
    • Director's Cut
  • Spots TV
    • Armement
    • Eveiller vos sens
    • L'Enterprise
    • Distribution / L'aventure humaine
    • Recherche spirituelle
    • Recherche spirituelle / Eveiller vos sens
    • Eveiller vos sens / L'aventure humaine
    • Evenement / Une experience commune
  • Scnes supplmentaires
    • Version 1979
      • Vulcain et Starfleet
      • L'attaque de l'Enterprise
      • Voyage obscur
      • Le survol de V'Ger
      • Marcher sur un nuage
      • Coupes
      • Prises
    • Version TV 1983
      • Sulu et Ilia #1
      • Sulu et Ilia #2
      • Les quartiers de Kirk
      • Le salon des officiers
      • L'attaque de l'Enterprise
      • Transmission pirate
      • Un immense vaisseau
      • Kirk suit Spock
      • Les quartiers de Ilia #1
      • Les quartiers de Ilia #2
      • Son créateur est une machine
  • Story-boards
    • La planete Vulcain
    • Le départ de l'Enterprise
    • V'Ger
  • Spot TV de STAR TREK : ENTERPRISE

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Science-fiction
Space Opera
Aventure

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com