DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers (1)

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 AMORI DI ERCOLE, GLI

 Autres titres

 AMOURS D'HERCULE, LES
 HERCULES VS. THE HYDRA

 Année

 1960

 Nationalité

 Italie /  France

 Réalisation

 Carlo Ludovico Bragaglia

 Scénario

 Sandro Continenza
 Luciano Doria
 Alberto Manca

 Musique

 Carlo Innocenzi

 Acteurs

 Mickey Hargitay
 Jayne Mansfield
 Massimo Serato
 Rene Dary
 Moira Orfei
 Gil Vidal

 

 DVD INFOS

 

Editeur

René Chateau

Format Disque

Simple Couche

Durée

95 minutes

Format Image

Format Sonore

Francais

Sous-titrages

Aucun

 

 SUPPLEMENTS

Aucun

 

 ON AIME

• Mickey Hargitay plutôt sympa en Hercule
• Un film amusant qui se déroule sans ennui

 ON N'AIME PAS

• Un DVD cher vu la prestation proposée

 LES AMOURS D'HERCULE

 GLI AMORI DI ERCOLE

La femme de Hercule est tuée par le dirigeant du royaume d’Ecalia. Le fils de Zeus, furieux, se rend seul aux portes de la cité d’Ecalia pour se venger. Mais le tueur présumé de sa femme a déjà rendu l’âme. Qu’importe, le demi-dieu va rejeter sa colère sur sa progéniture mais, à la place, il s’éprend de la fille de l’ancien monarque, Déjanire. Toutefois, dans l’ombre, un usurpateur complote en secret pour prendre le pouvoir…

Photo : AMOURS D\'HERCULE, LES (GLI AMORI DI ERCOLE)

Sex symbol des années 50, Jayne Mansfield fait partie des actrices blondes a apparaître sur les écrans d’Hollywood dans le sillage de Marilyn Monroe. La dame assure d’ailleurs sa publicité en montrant par inadvertance préméditée sa poitrine généreuse devant les appareils photos de la Presse. La Fox lui fera signer assez rapidement un contrat la liant au studio pour de nombreuses années. Elle tournera ainsi quelques comédies légères tel que LA BLONDE ET MOI mais aussi plus rarement des rôles grave comme ce fut le cas pour LES NAUFRAGES DE L’AUTOCAR d’après John Steinbeck. Mais à la fin des années 50, le règne des blondes ingénues au corps épanoui semble s’estomper. Faute de trouver des rôles à sa mesure, la Fox n’hésite pas à louer les talents de l’actrice à des productions européennes. Elle joue devant la caméra de Terence Young en Grande Bretagne pour un film noir re-titré de manière opportuniste LA BLONDE ET LES NUS DE SOHO en France. C’est dans cette optique qu’elle se retrouve dans une coproduction franco-italienne se déroulant durant l’antiquité.

Photo : AMOURS D\'HERCULE, LES (GLI AMORI DI ERCOLE)

En face des arguments physiques de Jayne Mansfield, un acteur musclé est aussi amené des Etats-Unis pour lui donner la réplique. Mickey Hargitay et Jayne Mansfield se connaissent déjà puisqu’ils sont, à cette époque, marié et d’ailleurs l’actrice est, à ce moment là, enceinte de quelques mois de son troisième enfant (deuxième avec l’acteur). LES AMOURS D’HERCULE n’est pas non plus la première apparition du couple à l’écran. En plein boom du Péplum italien après le succès des TRAVAUX D’HERCULE de Pietro Francisi, Mickey Hargitay a donc l’opportunité d’exhiber sa musculature de Monsieur Univers dans le rôle du demi-dieu en marchant sur les plates-bandes de Steve Reeves. Situation amusante puisque la vocation de culturiste de Mickey Hargitay avait été suscitée par des photos de Steve Reeves découverte peu après que le futur mari de Jayne Mansfield soit parti de Hongrie pour s’installer aux Etats-Unis. S’il n’est pas un acteur exceptionnel, Mickey Hargitay offre en tout cas une prestation plutôt sympathique. Bien qu’il ne porte pas la barbe, l’une des affiches utilisées pour la promotion du film expose un Hercule barbu sans doute pour rallier les spectateurs habitués à Steve Reeves. Par la suite, Mickey Hargitay continuera à suivre son épouse sur les écrans avant de revenir en Italie pour y tourner seul de façon un peu plus soutenue et majoritairement dans des Westerns, la mode ayant alors déjà changée, ou encore dans VIERGES POUR LE BOURREAU. Au côté du couple vedette, on notera aussi l’indispensable traître comploteur que tout Péplum se doit d’héberger. Ici, c’est l’excellent Massimo Serato qui prête ses traits au fielleux Licos dont les nombreux stratagèmes seront déjoués systématiquement. Tout ce petit monde va évoluer devant la caméra de Carlo Ludovico Bragaglia, honnête artisan d’un cinéma populaire allant du film de cape et d’épée au Péplum.

Photo : AMOURS D\'HERCULE, LES (GLI AMORI DI ERCOLE)

Hercule a l’écran est synonyme de prouesses mythologiques. LES AMOURS D’HERCULE ne déroge pas à la règle puisque notre héros sera confronté à diverses tâches amenées avec plus ou moins de bonheur dans le scénario. Il sera donc amené à affronter un taureau passant par-là ou bien une hydre (celui de Lerne, bien sûr) sur lequel un vilain viendra à trébucher. La créature à trois têtes (elle devrait pourtant en avoir sept) ressemble quand même plus à une bestiole de trains fantômes et s’avère plutôt rigide. Aujourd’hui, à force d’avoir vu des effets spéciaux largement plus élaborés, le résultat se teinte d’une pointe comique inévitable. Qu’importe, le charme opère et la vision de Mickey Hargitay ramassant, épée ou hache traînant là, pour frapper la pauvre créature rigide s’avère plus sympathique que réellement ridicule. Il en va de même de cette curieuse forêt d’arbres vivants ou encore du dernier affrontement avec une sorte de troglodyte. Ce dernier s’avère le plus incongru puisque le pauvre vivait paisiblement dans sa caverne où surgissent l’infâme Licos retenant prisonnière Déjanire. La bestiole poilue sauve la jeune femme en détresse et, pour le remercier, Hercule viendra donc lui défoncer le crâne ! Peut être pas ficelé de la meilleure des manières, le scénario a le mérite de ne pas ennuyer en imposant un rythme finalement plutôt soutenu. L'interprétation du couple vedette, assez limitée, est harmonieusement compensée par un casting additionnel au jeu plus talentueux.

Photo : AMOURS D\'HERCULE, LES (GLI AMORI DI ERCOLE)

René Chateau Vidéo traite LES AMOURS D’HERCULE de la même façon que les autres titres du genre sortis par l’éditeur. Un travail ultra minimum a donc été appliqué au film. Ne pensez pas suppléments, il n’y en a pas. Ne pensez pas au chapitrage, il est inexistant. Le film est donc découpé en une unique portion rendant impossible la navigation. Est ce bien important, un film se regarde d’un seul tenant… Mais, tout de même… Le menu principal se résume donc à l’essentiel à savoir une option «Le Film» qui lance le… film. Evidemment, le choix des langues est une hérésie chez René Chateau Vidéo dans le domaine du Péplum ou du film d’aventures. Il faudra donc se contenter du doublage français où certains acteurs vont parfois un peu au-delà de ce qu’on leur demande alors que d’autres ont l’air un peu endormi, c’est selon.

Photo : AMOURS D\'HERCULE, LES (GLI AMORI DI ERCOLE)

Reste donc à appliquer un jugement sur l’image. Filmé en Scope à l’origine, le format est heureusement respecté et c’est plutôt une bonne nouvelle. Les couleurs sont d’ailleurs assez pétantes bien dans l’esprit de l’époque. Mais il faut bien que l’on évoque l’absence du 16/9. Gênant surtout que nous sommes en 2008… Au XXIème siècle, même… Mais, non, il faudra donc se contenter d’un transfert 4/3 qui pêche donc par un manque de définition assez flagrant ce qui empire sur un grand écran, car en 2008 une grande partie des cinéphiles ont de grands écrans en 16/9 de surcroît, une fois que l’image est zoomée pour remplir de façon plus harmonieuse le cadre. Le film d’aventures populaires produit en Europe durant le XXème siècle a du soucis à se faire pour son avenir lorsque l’on voit que nous sommes déjà en train de migrer vers des programmes en haute définition ! Alors, bien sûr, LES AMOURS D’HERCULE reste regardable sur ce DVD. Mais à environ 15 euros, ça fait quand même cher le «reste regardable».

Antoine Rigaud

MENUS

AMOURS D\'HERCULE, LES (GLI AMORI DI ERCOLE) - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Peplum
Aventure

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com