PSYCHO III
PSYCHOSE III


Pour apprcier PSYCHOSE III, il est prfrable d'avoir vu auparavant le premier film et surtout PSYCHOSE II. En effet, l'action prend place quelques temps aprs le second opus et un grand nombre d'lments y font directement rfrence (Norman est sorti de l'hpital, le "personnage" de Spool...). On peut d'ailleurs voir un morceau du fameux meurtre de la douche du premier film ainsi que l'une des squences finales du second. Il y a des recettes qui ne changent pas et l'on a droit aux figures imposes. C'est dire la scne de la douche mais une ide astucieuse du scnario provoque une surprise de taille. Tout comme dans les deux premiers films, quelqu'un fera une chute mortelle dans les escaliers... C'est clair, il y a des choses qui ne changent pas au Bates Motel. Et surtout pas Norman toujours hant par la prsence de sa mre.

Norman est un jeune homme timide l'intrieur duquel se livre un conflit perptuel entre le bien et le mal. Au contact d'une jeune femme, il pourrait bien trouver sa rdemption. Car par la conjonction de plusieurs concidences, il croit retrouver dans une ancienne nonne, qui a perdu la foi, sa premire victime. Les deux personnages bards de remords et de dsirs refouls ne peuvent ds lors que s'attirer mutuellement. Un troisime personnage vit au motel : Duke. Un pseudo chanteur qui accepte de bosser avec Norman pour s'occuper de la rception du motel. Un type pas franchement recommandable qui n'inspire pas du tout la sympathie. Grce au contraste avec ce personnage antipathique, Norman apitoie et en devient encore plus touchant. Un personnage qui souffre de sa condition, aimerait tre comme tout le monde et qui n'aspire qu' une vie normale. En cela, Norman Bates n'a rien du serial killer habituel et encore moins d'un "Slasher".

Dans l'esprit de la plupart des gens, la srie de films inspirs de PSYCHOSE est mdiocre. Le premier film garde son statut de chef d'oeuvre. Alors que les trois suites ne sont, il faut croire, pas plus que de mauvais films essayant, tant bien que mal, de bnficier de l'aura du travail d'Alfred Hitchcock. A vrai dire, cela m'tonne toujours d'entendre cela. Il est vrai que le quatrime film du nom n'est pas intressant. Mais les deux autres films ont su tirer intelligemment leur pingle du jeu. Il n'est pas question ici de vous dire que ce sont des chefs-d'oeuvre. Non, simplement de remettre les pendules l'heure...



En reprenant les lments dj tablis, le scnariste insuffle tout un tas de nouvelles ides et situations. Un moyen d'explorer une nouvelle fois les possibilits de ce personnage et de son environnement. Le seul vritable dfaut, ce niveau, est un contre sens. En effet, l'histoire s'adresse des personnes qui connaissent dj les films prcdents. Alors que d'un autre ct, le spectateur averti aura une impression de dj-vu pendant la premire partie du film. Une petite faiblesse contrebalance par des effets de ralisation qui auront tendance semer le doute. On retrouve aussi quelques traces d'humour noir qui aurait trs bien pu s'inscrire dans la srie ALFRED HITCHCOCK PRESENTS comme les glaons que suce goulment le shrif.

Anthony Perkins a, lui-mme, ralis le film. Si dans un premier temps l'histoire s'amorce lentement pour poser les bases, la suite n'en sera que meilleure. L'acteur a srement dû apprendre en silence au contact des prestigieux ralisateurs avec lesquels il tourna tout au long de sa carrire (Orson Welles, Ken Russell, Sidney Lumet ou mme Claude Chabrol). Il ne faut pas oublier que s'il reste pour un grand nombre Norman Bates, sa filmographie est plutôt bien garnie ! Avec une belle matrise, il signe l un film russi en tant que réalisateur.
Qui mieux que Anthony Perkins connaissait Norman Bates ? Tout en tant derrire la camra, il se met une nouvelle fois dans la peau du personnage avec une aisance dconcertante. Tourment, ptant les plombs, timide, terrifi et inquitant, l'acteur n'avait pas son pareil pour donner vie Norman.

Le DVD est honnte considrant qu'il fait partie des disques de la premire heure. Le transfert 4/3 prsente le film dans son format cinma respect avec peut tre une image un peu sombre. La prsence d'un sous-titrage franais facilitera la comprhension de la seule bande-son disponible. Prcisons qu'il s'agit d'un sous-titrage avec les indications de bruitages et donc qui peut aussi tre utilis par les malentendants.

PSYCHOSE III clt de belle manire la trilogie de Norman Bates proposant une sorte de cercle qui ramène directement au premier film (la voiture dans le lac...). De fait, on oubliera volontairement le quatrime film produit pour la tlvision.

Christophe "Arioch" Lemonnier

ON AIME
Une seconde suite réussie
Le personnage de Norman Bates

ON N'AIME PAS
Moins accessible pour ceux qui ne connaissent pas déjà les deux premiers films.

Meilleures scènes

  • La Vierge Marie
    (Chapitre 7 [1'31'08])
  • Perquisition
    (Chapitre 13 [1'04'43])
Année : 1986

Durée : 93 minutes

Acteurs :
Anthony Perkins
Diana Scarwid
Jeff Fahey
Roberta Maxwell
Hugh Gillin
Lee Garlington
Robert Alan Browne
Gary Bayer

Réalisateur :
Anthony Perkins

Scénario :
Charles Edward Pogue

Musique :
Carter Burwell

Goodtimes
Format disque :
Simple Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais : 

La bande-son codée sur 2 canaux est en Surround et il est possible de la décoder en

Sous-titrage :
Anglais
Français
Spanish

Les Suppléments

Bande-annonce

Les Liens

Psycho : The Unofficial Website of Norman Bates

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur | Thriller

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com