DVD (9)

Reviews (12)

DVD Covers

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 KOKAKU KIDOTAI : STAND ALONE COMPLEX (SERIE)

 Autres titres

 GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX

 Année

 2002

 Nationalité

 Japon

 Réalisation

 Kenji Kamiyama

 Scénario

 Toshiyuki Kouno
 Atsushi Wakabayashi
 Jun Matsumoto
 Ryutaro Nakamura
 Masayuki Yoshiwara
 Hideyo Yamamoto
 Masamune Shirow

 Musique

 Yko Kanno

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Beez

Format Disque

Double Couche

Durée

72 minutes

Format Image

Format Sonore

Japanese

English

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •ù2Interview du producteur (10mn45)
 • Interview des scénaristes première partie (10mn58)
 • Interview des scénaristes deuxième partie (11mn32)
 • Making of du jeu vidéo (11mn42)
 • Cinématiques du jeu vidéo£
 • 4 (1mn40)
 • 5 (0mn25)
 • 6 (0mn50)§
 • Bandes-annonces£
 • Ghost in the Shell : Stand Alone Complex
 • Ghost in the Shell : Stand Alone Complex (le jeu vidéo)
 • Planètes
 • Mobile Suit Gundam Seed§

 

 ON AIME

• Une série de qualité
• Une intrigue accrocheuse et palpitante

 ON N'AIME PAS

• Seulement trois épisodes pour ce volume

 GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX

 VOLUME 6

Outre ses nombreuses affaires de cybercriminalité, la Section 9 court toujours après le hacker caché derrière le surnom du "Rieur". Dans l'épisode précédent, Togusa était laissé pour mort après une sanglante fusillade, déclenchée par son enquête particulièrement gênante puisque remontant le fil jusqu'au ministère de la santé. Quels rapports unissent Le Rieur et le gouvernement ?

Photo : GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6

Nouvel et avant-dernier opus avant la conclusion de la série, le Volume 6 se concentre uniquement sur les épisodes Complex, c'est-à-dire les épisodes se suivant les uns les autres afin de compléter l'intrigue qui sert de colonne vertébrale au programme. Basée autour du fameux Rieur, ce hacker exceptionnel masqué par un logo "Kawaï", l'histoire Complex bouclera d'ailleurs la série sans qu'aucun épisode Stand Alone, à histoire unique, ne viennent perturber le flux de la narration. Curieuse organisation pour un programme qui mis tant de temps avant de déclencher son intrigue principale.

Photo : GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6

On n'y perd franchement pas avec cette mise en avant tant le récit récurrent se montre dense et riche en rebondissements. Togusa hospitalisé à la suite de ses blessures, ce sont Batou et le Major Kusanagi qui reprennent les rênes de l'histoire. La figure fantomatique du pirate insaisissable, Némésis de la série, se voit traitée d'une manière pas aussi manichéenne qu'elle semblait le laisser croire. Le Rieur travaille pour un idéal, certes à discuter, et nous apprenons que ses actes antérieurs peu recommandables n'étaient pas toujours de son fait. Un pirate piraté, c'est sous cet angle que nous est démystifié le personnage. Ce dernier n'aura d'autre choix de collaborer directement avec les membres de la Section 9, en espérant faire capituler un complot d'ampleur politique.

Photo : GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6

Les masques tombent, et le Rieur laisse enfin voir son visage caché derrière le célèbre logo. Sa véritable identité et l'entière compréhension de ses motivations restent malgré tout encore à éclaircir. Tout comme le réel ennemi de la série, qui se révèle progressivement ici sans pour autant nous donner une vision globale. Aussi révélateurs soient-ils, ces nouveaux épisodes se gardent tout de même de la matière pour les ultimes segments qui promettent de constituer le point culminant de la série.

Photo : GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6

Si le récit s'accélère, le sixième volume ne change pas la recette de la série, toujours globalement très bavarde. Heureusement, la densification des enjeux décuple l'intérêt des dialogues. On retient à ce titre cette longue séquence où le Major Kusanagi est terrassée par une infirmière sadique. Le corps immobilisé, la femme cyborg ne pourra compter que sur l'attaque psychologique pour tenter de s'en sortir. Toujours en arrière-plan, l'action est malgré tout présente, concentrée en de rares mais très qualitatives séquences. Une scène de l'épisode 21 voit le Major et Batou se faire attaquer un par cyborg géant dans une mécanique qui n'est pas sans rappeler le final de GHOST IN THE SHELL réalisé par Mamoru Oshii. Quant au design du robot destructeur, il fait étrangement penser aux exo-squelettes d'Appleseed, autre célèbre bande dessinée de Masamune Shirow (auteur du manga dont est tirée la série).

Photo : GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6Photo : GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6

Télévision oblige, l'animation se montre plus limitée qu'un film de cinéma. Il faut pourtant reconnaître que GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX fait des miracles et constitue parmi ce qui se fait de mieux dans son genre (à noter que le budget est deux fois plus important que la moyenne des séries japonaises). Un constat d'autant plus évident depuis l'arrivée de Ryutaro Nakamura (réalisateur de l'essentielle série LAIN) au poste de directeur de l'animation depuis l'épisode 18. Ce dernier confère à l'image une action permanente, une mouvement de tous les instants. Lorsque le scénario exige de longues plages de dialogues, l'image est constamment dynamisée par des mouvements de caméra, ou encore des détails d'arrière-plan toujours mobiles. Une manière souvent subtile de densifier la mise en scène des épisodes, cette même mise en scène qui se montrait quelquefois un peu trop lâche sur les anciens épisodes.

Photo : GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6

La série comptant 26 segments, il semblait évident que les derniers volumes à paraître ne respecteraient pas les quatre épisodes par DVD. Nous voici donc redescendu à trois épisodes par disque, un contenu des plus légers pour le fidèle consommateur. La qualité technique de l'édition est égale aux autres volumes de la série, soit toujours aussi haut de gamme.

Photo : GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6

Pour compenser la faible durée du programme proposé, l'éditeur propose des suppléments plus fournis qu'à l'accoutumé. Seul petit problème, ces bonus «bonus» se concentrent sur le jeux vidéo tiré de la série et non sur la série elle-même. Outre une bande-annonce et des extraits de cinématique, un reportage, confectionné par l'équipe de la chaîne du câble Game One et déjà diffusé sur leur antenne, nous invite dans les coulisses de cette adaptation vidéo ludique. D'un niveau très correct, ce reportage n'intéressera que les conquis aux jeux vidéos puisqu'il n'apporte rien que l'on ne saches déjà sur la série.

Photo : GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6

Il faudra plutôt s'orienter vers les suppléments classiques pour prolonger le plaisir de GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX, à savoir les featurettes à épisodes proposées de disque en disque. Pour ce volume, les deux reportages se focalisent sur l'équipe de scénaristes ayant oeuvré sur le programme. D'une moyenne d'âge plutôt jeune, les cinq auteurs nous expliquent leurs méthodes de travail ainsi que certaines de leurs influences sur quelques-uns de leurs scénarios. Hélas, les propos sont bien trop superficiels pour nous faire mesurer l'ampleur de leurs efforts. Nouvel effort de l'éditeur, une interview inédite du producteur Ken Iyadomi permet de revenir sur le grand succès de la série de par le monde. Plus intéressant, l'homme évoque les nouveaux projets autour de STAND ALONE COMPLEX et permet de découvrir la bande-annonce de la nouvelle saison, appelée SECOND GIG, à l'ambiance visiblement plus proche des films de cinéma (justifiée par l'implication directe de Mamoru Oshii). Enfin, les éternels gadgets sont encore et toujours au rendez-vous : une jaquette réversible ainsi que deux cartes plastifiées à collectionner.

Photo : GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6

La fin de la série approche et elle se concentre du coup totalement sur son intrigue principale, tandis que cette dernière était plutôt défavorisée jusqu'ici au profit des épisodes indépendants. Le dénouement proche, la série ne donne plus l'impression de s'économiser et livre un récit prenant et plein de rebondissements. L'attente de la conclusion risque d'être longue...

Eric Dinkian

MENUS

GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6 - Menu DVD GHOST IN THE SHELL : STAND ALONE COMPLEX - VOLUME 6 - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 9 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Science-fiction
Animation
Asiatique

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com