L'INEVITABLE CATASTROPHE (http://www.devildead.com)

L'INEVITABLE CATASTROPHE
THE SWARM


Une base militaire américaine a été l'objet d'une attaque d'origine inconnue. Les gradés qui débarquent sur les lieux pour mener l'enquête trouvent, en plus de rares survivants bien mal en point, un civil qui n'a pas grand chose à faire là… Ils découvrent alors l'incroyable vérité !

Le nom de Irwin Allen restera dans l'histoire du cinéma comme celui d'un spécialiste de la catastrophe à grande échelle. La fin du monde, il l'aura exploitée dans LE SOUS-MARIN DE L'APOCALYPSE ou le fort justement titré LE JOUR DE LA FIN DU MONDE. Mais ses deux plus gros succès, les deux films catastrophe de référence, sont tout d'abord le retournement d'un paquebot par une gigantesque vague dans L'AVENTURE DU POSEIDON et surtout LA TOUR INFERNALE, si cher que deux studios furent mis à contribution pour le produire (la FOX et Warner). Mais Irwin Allen, c'est aussi un producteur de télévision qui aura mis quelques séries de science-fiction sur les petits écrans telles que AU COEUR DU TEMPS, PERDUS DANS L'ESPACE ou VOYAGE AU FOND DES MERS. Un producteur avisé qui n'a pas pour autant l'étoffe d'un grand réalisateur et L'INEVITABLE CATASTROPHE, mise en scène en solo, en est la preuve flagrante !

Comme tout bon film catastrophe, le film démarre avec une situation déjà gênante et fait en sorte que les situations déraillent. A l'image du train qui emmène une population évacuée qui n'aurait peut-être pas été plus en danger en restant bien au chaud à la maison ! Le fléau principal de L'INEVITABLE CATASTROPHE ce sont en effet des abeilles tueuses africaines. Ou plutôt brésiliennes ce qui d'ailleurs lance un débat entre Michael Caine et Richard Chamberlain qui pourrait presque passer pour le gag des hirondelles dans SACRE GRAAL. Quoi qu'il en soit, les abeilles tueuses débarquent dans le sud des Etats-Unis et la guerre se déclenche. Enfin ? Presque, ce sont surtout les personnages principaux qui utilisent des termes guerriers et voient en ces abeilles les premiers envahisseurs des Etats-Unis ! Quelle horreur !

Les abeilles tueuses n'ont pourtant rien de neuf au cinéma puisque Freddie Francis avait déjà réalisé quelques années auparavant THE DEADLY BEES qui n'aura pas remporté un franc succès. Les abeilles reviennent sur le devant de la scène grâce à des données scientifiques qui annoncent l'arrivée dans le futur de ces fameuses abeilles aux Etats-Unis. Il n'en faut pas plus à Irwin Allen pour acheter les droits d'un livre et transposer sa vision d'une invasion d'abeilles parsemée d'explosions et de cascades spectaculaires (?). Bruce Geller, le géniteur entre autres de la série MISSION IMPOSSIBLE, lui emboîtera le pas un peu plus tard pour QUAND LES ABEILLES ATTAQUERONT, moins ambitieux mais tout aussi pétri d'un humour involontaire !

Car la vision de L'INEVITABLE CATASTROPHE ne peut s'apprécier qu'au second degré ! Les situations ridicules s'accumulent et la direction d'acteurs est gratinée : il faut voir Olivia de Havilland (LES AVENTURES DE ROBIN DES BOIS avec Errol Flynn, entre autres) nous pousser un cri de désespoir qui n'aurait pu être pris au sérieux que dans un film muet ! La palme au personnage de Michael Caine omniprésent sur tous les fronts. Il se passe un truc, Michael Caine ne tarde pas à apparaître ! Il dirige toutes les opérations contre ces satanés insectes mais se lance à la recherche d'un jeune garçon. D'ailleurs, Katharine Ross l'interroge elle-même à ce moment-là sur le même type de question que peut se poser le spectateur. Heureusement, il n'aura pas à trouver une réponse, il lui suffira de pointer le doigt vers un essaim menaçant d'abeilles. Même une séquence où l'un des personnages principaux décède est filmée aussi naïvement qu'un roman photo des années 50. Et de cette période, le scénariste Stirling Silliphant a aussi gardé les militaires bornés dont la préférence va à l'action plutôt qu'à la réflexion. Tout est du même tonneau ce qui rend la vision de L'INEVITABLE CATASTROPHE drôle ou affligeante selon votre sensibilité !


Fidèle à sa recette, Irwin Allen aligne les stars. Richard Widmark, dont les incursions fantastiques restent assez pauvres (UNE FILLE POUR LE DIABLE ou MORTS SUSPECTES) alors qu'il restera à tout jamais l'une des grandes figures du western et du polar Hollywoodien. De la même étoffe, Henry Fonda vieillissant n'aura pas non plus été très actif dans le genre qui nous intéresse (METEOR, TENTACULES ou L'ETRANGLEUR DE BOSTON). J'ajoute Richard Chamberlain, Lee Grant, Ben Johnson, Slim Pickens, Fred MacMurray et José Ferrer, en plus de tous ceux déjà cités, pour obtenir la dizaine de têtes connues à placer en médaillon sur l'affiche de l'époque ! Un peu plus décalé, Cameron Mitchell amène le vent du Bis dans cette production avec un petit rôle de général. Celui-ci aura tourné pour Mario Bava (SIX FEMMES POUR L'ASSASSIN ou DUEL AU COUTEAU) et dans diverses productions horrifiques de qualité pas toujours égale (LA FOREUSE SANGLANTE, TERREUR EXTRATERRESTRE…). Enfin, n'oublions pas Bradford Dillman dont les abeilles ne sont pas les seules bestioles avec lesquelles il a pu avoir maille à partir sur les écrans (Mordillé par des poissons dans PIRANHAS et en essai de communication avec des cafards dans LES INSECTES DE FEU).

Le DVD de L'INEVITABLE CATASTROPHE arbore un joli transfert en format large (2.35 [16/9]) et aux couleurs bien rendues. De quoi découvrir le film, ici présenté en version longue, dans les meilleures conditions qui soient. Warner aura d'ailleurs omis la version française, probablement du à l'inexistence du doublage dans notre langue sur les séquences additionnelles. Il faudra donc se contenter de la version originale anglaise qui s'est vue remixer en stéréo surround. Cela ajoute quelques effets ici ou là d'abeilles vrombissantes ou de passages d'hélicoptères mais c'est surtout la musique de Jerry Goldsmith qui en ressort grandie. Bien sûr, il vous est possible de regarder le film avec un sous-titrage français mais il faut savoir que certaines lignes de dialogues n'ont pas été traduites. Etonnant !

La bande-annonce est réhaussée d'un Making Of d'époque d'une durée d'environ vingt minutes. Les acteurs et divers autres intervenants insistent bien sur le fait que tout cela peut arriver demain ! Des propos alarmistes qui prennent une dimension toute particulière plus de vingt ans plus tard. Non pas que les abeilles africaines tueuses n'existent pas mais surtout parce que les Etats-Unis n'ont toujours pas été envahis ! Ce Making Of est toutefois intéressant puisque l'on peut y découvrir des séquences de tournage où l'on s'aperçoit que la plupart des passages mettant en scène les insectes ont été tournées avec le concours de véritables abeilles.

L'INEVITABLE CATASTROPHE est un film qui n'aurait jamais dû se faire en raison d'un scénario inepte. Pourtant, avec le recul, sa vision prend une certaine saveur à force de voir des acteurs qui en font des tonnes ou des situations plus ridicules les unes que les autres. Allez une dernière pour la route avec l'expérience hautement scientifique d'un immunologue qui s'injecte deux fois la dose mortelle de venin sans aucun assistant pour voir s'il aura encore la force de s'injecter l'antidote dont personne ne sait s'il fonctionne ! A ce propos, on remarquera rapidement que les personnages s'emmêlent les pinceaux concernant le nombre de piqûres pouvant provoquer la mort (quatre ? trois ?). Quoi qu'il arrive, le DVD est plutôt de bonne facture et le seul danger auquel vous vous exposez est de vous ennuyer ou éclater de rire !

Christophe "Arioch" Lemonnier


ON AIME
L'aspect même du film involontairement drôle
Le côté alarmiste du Making Of

ON N'AIME PAS
Un peu long tout de même !
Des soucis sur le sous-titrage

Meilleures scènes

  • Un pique-nique fatal, l'une des rares séquences sérieuses
    (Chapitre 5)
  • Regardez bien le cascadeur un peu avant qu'il ne soit percuté par l'ambulance ! Le summum des images ridicules qui n'auraient jamais du aboutir dans le film !
    (Chapitre 39 [2'11'50])
  • Le message à la fin du générique
    (Chapitre 45 [2'27'32])
  • Et toutes les scènes amusantes qui émaillent le film !
Année : 1978

Durée : 149 minutes

Acteurs :
Michael Caine
Katharine Ross
Richard Widmark
Bradford Dillman
Henry Fonda
Richard Chamberlain
Olivia de Havilland
Ben Johnson
Fred MacMurray
Cameron Mitchell
Slim Pickens
Lee Grant
José Ferrer
Patty Duke Astin

Réalisateur :
Irwin Allen

Scénario :
Stirling Silliphant
Arthur Herzog Jr. (livre)

Musique :
Jerry Goldsmith

Format disque :
Double Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais : 

La bande-son codée sur deux canaux est en surround et il est possible de la décoder en

Sous-titrage :
Anglais
Français
Finnois, Islandais, Suédois, Tchèque, Grec, Polonais, Turc, Roumain et Néerlandais

Les Suppléments

  • Making Of (22mn10)
  • Bande-annonce
  • Casting & Equipe technique
    (deux pages inutiles)

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Catastrophe
Animaux & Insectes

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com