JACK ET LE HARICOT MAGIQUE (http://www.devildead.com)

JACK ET LE HARICOT MAGIQUE
JACK AND THE BEANSTALK : THE REAL STORY


Jack est l'héritier d'une riche famille dont la prospérité s'est accrue à travers les âges. Malheureusement, une malédiction s'est abattue voici quatre siècles sur sa famille : ainsi, aucun des aïeuls de Jack n'a passé la quarantaine. A l'aube de son quarantième anniversaire, Jack aurait de quoi se faire du souci Pourtant, ce ne sont pas les mises en garde de Ondine qui vont l'effrayer.

Quand Matthew Modine reçoit le script de JACK ET LE HARICOT MAGIQUE, version James V. Hart et Brian Henson, il se souvient de cette histoire qui lui a fait une désagréable impression un jour qu'il la lisait à son fils. En effet, l'idée qu'un héros puisse se faire une gloire d'un crime qu'il a commis l'avait laissé très mal à l'aise. Où était la vertu là-dedans ? Mais à la lecture du scénario, il réalise que la morale est sauve, grâce à l'imagination des scénaristes.

Bâtie autour du célèbre conte pour enfants, cette histoire de Jack et le haricot magique aura de quoi surprendre ceux qui s'attendront à en découvrir une adaptation fidèle. En effet, l'histoire commence très simplement, à notre époque, dans le milieu des affaires florissantes de la famille Robinson. Difficile d'imaginer à partir de là se replonger dans l'histoire originale. D'autant que la première demi-heure de visionnage aurait plutôt tendance à nous faire douter de l'intérêt fantastique de ce film. La suite viendra fort heureusement nous rassurer et nous faire admettre que cette nouvelle histoire méritait d'être contée.

En effet, plutôt que de faire une quelconque adaptation du conte, les scénaristes prennent le parti de nous en proposer une version différente réhabilitant du même coup la mémoire du géant en plus de nous montrer l'originale. L'idée est ici de mettre en évidence la possibilité qu'une histoire puisse ne pas être forcément le strict reflet de la réalité mais plutôt une version qui arrange tout le monde. Ainsi, le Jack que l'on connaît ne serait pas si héroïque que le conte veut bien nous le faire croire. Jack, son descendant, l'apprend à ses dépens, et c'est toute sa vie qui s'en trouve bouleversée.

Un scénario ingénieux pour un récit qui se déroule dans des dimensions et en des époques différentes. Cet aspect du film est d'ailleurs très intéressant en ce sens qu'il exploite l'unité temps avec une grande finesse, apportant tout naturellement au récit sa crédibilité. Jack, le dernier de sa lignée en apprenant qu'il descend du héros de conte de fées, apprend aussi que sa famille a du sang sur les mains. Il va devoir réparer cette faute, commise quatre cent ans plus tôt. Difficile de suivre ? Pas le moins du monde. C'est ici que la magie opère et que l'on se laisse transporter dans l'univers des géants sans bouder notre plaisir.



Ce film a reçu le prix Mad Movies du public pour le meilleur inédit vidéo au Festival de Gérardmer 2002. Un prix sûrement plus mérité que celui de l'année précédente (ROBOCOP 2001). Produit par Hallmark pour la chaîne CBS, sous le titre JACK ET LE HARICOT MAGIQUE : LA VERITABLE HISTOIRE, la sortie en DVD de cette mini-série, diffusée fin 2001 aux Etats-Unis, risque d'en satisfaire plus d'un. Comme nous avons déjà pu le constater, Hallmark s'est spécialisée dans la production de téléfilms et mini-série revisitant les histoires célébres (pas toujours avec succès surtout en ce qui concerne leurs adaptation de la Bible). Ces productions bénéficient de gros budget et toujours d'un casting de choix. Ici, c'est Matthew Modine et Mia Sara en vedettes, Jon Voight, Vanessa Redgrave, Richard Attenborough… Autant d'acteurs qui donne un peu plus de crédibilité à ce conte moderne qui transporte habilement le spectateur d'un monde à l'autre, donnant une nouvelle jeunesse à l'histoire originale.

Curiosité, à la réalisation de cette mini-série (ici présentée dans une version sans interruption d'environ trois heures), on trouve un certain Brian Henson. Le Fils de Jim Henson, créateur de DARK CRYSTAL et du Muppet Show. A la vision de JACK ET LE HARICOT MAGIQUE, rien ne laisse supposer que le fiston a hérité du talent de son père du point de vue de la réalisation. En fait, tout l'attrait du film repose sur les acteurs, les décors, ses effets spéciaux ainsi que son astucieux scénario co-écrit par Brian Henson.


Sur le plan visuel, JACK ET LE HARICOT MAGIQUE est très soigné, à l'instar des autres films produits par Hallmark : une débauche de belles images, des paysages dignes d'un Alice au pays des merveilles, des effets spéciaux très discrets et soignés, notamment ceux réalisés pour la harpiste qui aide le canard à pondre ses œufs d'or. Cette description vaut pour le monde qu'a connu le premier Jack, tueur de géant. Car celui que va découvrir son descendant n'a plus rien de féerique. Mention spéciale pour les costumes, au passage, qui à ce moment du film adoptent des teintes bleutées et violacées du plus bel effet, rappelant les hommes bleus du désert, tranchant avec le paysage désolé que découvre le jeune homme d'affaires.

Edité par Elephant comme l'ont été d'autres titres produits par Hallmark, JACK ET LE HARICOT MAGIQUE bénéficie d'un transfert image honnête mais la compression fait des siennes lors de certaines séquences. Par contre, la première partie est présentée avec un format très légérement différent de la seconde. En effet, de petites bandes noires à gauche et à droite de l'image sont visibles avant de disparaître dans la seconde moitié du film. Côté son, Elephant nous a habitués à choisir entre une bande sonore originale non sous-titrée et une version française en 5.1 qui ne se justifie pas nécessairement. Cette version ne souffre pas pour une fois d'un doublage trop mauvais, ce qui augmente l'attrait de cette édition. Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur le film, sachez que seules une bande-annonce, en version originale, et des filmographies vous seront proposées sur ce DVD. Un peu maigre, heureusement, le film se laisse regarder avec plaisir. On ne peut pas toujours en dire autant de certaines éditions bardées de bonus mais qui présentent des films d'une indigence scénaristique affligeante. Jack et son haricot, quant à eux, sont d'une fraîcheur plutôt agréable

Nadia Derradji

ON AIME
Détournement de l'histoire originale
Ambiance féérique

ON N'AIME PAS
Pas de version originale sous-titrée

Meilleures scènes

  • La première escalade du haricot
    (Chapitre 7)
Année : 2001

Durée : 177 minutes

Acteurs :
Matthew Modine
Mia Sara
Jon Voight
Vanessa Redgrave
Richard Attenborough
Bill Barretta
Daryl Hannah

Réalisateur :
Brian Henson

Scénario :
James V. Hart
Brian Henson
Bill Barretta

Musique :
Rupert Gregson-Williams

Format disque :
Double Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais : 

Français : 

Sous-titrage :
Aucun

Les Suppléments

  • Bande-annonce
  • Filmographies
    • Richard Attenborgough
    • Matthew Modine
    • Daryl Hannah
    • Jon Voigh

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Merveilleux

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com