DVD (1)

Reviews (2)

DVD Covers (1)

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 Céline

 Année

 1992

 Nationalité

 France

 Réalisation

 Jean-Claude Brisseau

 Scénario

 Jean-Claude Brisseau

 Musique

 Georges Delerue

 Acteurs

 Isabelle Pasco
 María Luisa García
 Danièle Lebrun
 Daniel Tarrare
 Damien Dutrait
 Lucien Plazanet
 Sébastien Lenfant
 François Eychart
 Marie-Thérèse Eychard
 Pascale Simeon
 Pascal Eychart
 Jacques Gelat
 Elodie Plaquet
 François Rauscher
 Yves Jeannin
 Liza Gabaston
 Cyril Gravezat
 Laure Vaultier

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Gaumont

Format Disque

Blu-Ray (Double Couche)

Durée

87 minutes

Format Image

Format Sonore

Français

Sous-titrages

French

 

 SUPPLEMENTS

ʥUne fen̻tre sur le monde - Entretien avec David Vasse (39mn56 - VF - HD)
 • Film annonce original (2mn22 - VF - 1.33:1 - HD)

 

 ON AIME

• Un très beau travail photographique
• Un film atypique, paranormal et apaisant
• Une HD resplendissante

 ON N'AIME PAS

• ...

 VIDEOS

 Extrait

 
 CELINE

 

Genevive (Mara Luisa Garca) est infirmire. Sous une pluie battante, elle dcouvre Cline (Isabelle Pasco), effondre sur un trottoir, en larmes. Elle vient d'apprendre qu' la mort de son pre, qu'elle fut adopte. Genevive la ramne chez elle, mais Cline fait une tentative de suicide. Genevive va alors s'occuper de la gurison de Cline, qui va curieusement dvelopper des visions et un don de gurison.

Photo : CELINE

Suite au succs surprise de NOCE BLANCHE en 1989 (1.8 millions d'entres!), Jean-Claude Brisseau se niche chez Gaumont pour monter CELINE, un long-mtrage d'inspiration fantastique. Prsent en comptition au Festival de Berlin, il sort le 1 avril 1992 en France et rencontre un accueil trs mitig. Aussi bien critique que public, puisque seulement 119 469 curieux se rendront au cinma pour l'y dcouvrir. Quelque peu oubli, le film mergea en 2008 en DVD dans un coffret ddi au ralisateur. Et finalement, Gaumont Video se dcide une parution en Blu-ray pour fvrier 2019.

CELINE reste un objet filmique part. Un produit contre-courant, ne trouvant de filiation artistique (et presque asctique) en son temps qu'en la trajectoire du superbe THERESE d'Alain Cavalier. Un sujet risqu, prolongement naturel de la thmatique de rdemption amorce dans DE BRUIT ET DE FUREUR, dj travers par des secousses fantastiques, mais plus encore de NOCE BLANCHE. Ici, Cline apparait comme dnue de tout : identit, envie de vivre.

Photo : CELINE

Ce dpouillement psychologique s'accompagne, naturellement, de celui des possessions. Cline va donc graduellement se retirer du monde extrieur afin de trouver une paix intrieure. Et Brisseau guide intelligemment ce voyage par une pure du cadre, une absence d'artifice. Et glisse sur la forme d'un conte spirituel. Qui dbute sur des images de peintures et hiroglyphes - une nouvelle vie aprs une mort - annonant la couleur au spectateur-tmoin, comme une vidence. L'initiation de Cline s'effectue via la mdiation, le yoga jusqu' toucher une corde sensible de son tre. Et librer une force de gurison, provoquer des visions, des apparitions.

Bien malgr elle, puisque Cline souhaite galement se dbarrasser des oripeaux de toute influence sur son entourage indirect. Adopter comme une sorte de langage d'aprs sa mort psychologique : celui d'une rincarnation ou d'une rsurrection. Une irruption du surnaturel dans une vie de femme en rupture de dsir. Le film avait t tax de surfer sur la vague du new age alors trs en vogue au dbut des annes 90. Il n'en est rien, s'agissant surtout d'un trip initiatique de deux femmes. L'une au trauma identifi et guri par justement des mthodes de rflexion sur soi. et qui en aide une seconde, accdant un nouveau chemin pour se sauver d'elle-mme - et au-del.

Photo : CELINE

Brisseau offre, comme des respirations salvatrices, des interludes musicales sublimes en la composition effectue par Georges Delerue. Intgre la nature mme son rcit narratif, comme faisant partie intgrante du parcours du spectateur. Comme une triste beaut, ou une belle tristesse, au choix. Les trajectoires inverses de Genevive et Cline : l'une sombrant dans un souci cardiaque au moment o Cline trouve sa voie et quitte le cocon. Cline, qui entre dans une seconde phase de sa vie - prenant exemple sur son ane afin d'apporter de l'aide ceux qui en sont privs. Le tout parsem d'lans potiques propres Jean Cocteau, un calme parfois Bressonien.

Via le beau visage thr de Lisa Hrdia et son regard-vaisseau, Brisseau montre comment l'esprit entre en chair. Une mditation, une transformation de Cline, mis via une sublime photographie et un sens aigu du cadre signifi, galement un film sur les paysages intrieurs dtriors et reconstruits.

Photo : CELINE

Si la mise en scne pure, rigoureuse, lve indniablement le propos, ce n'est pas sans scories parfois grossires. Comme une marque de fabrique du film d'auteur franais chausser de gros aprs-skis une fois un numro d'quilibriste achev. Un rotisme quelque peu lphantesque, inutile (et voyeur), presque suspect car carrment inutile. La scne de sexe dont Cline est tmoin montre une Mara Luisa Garca nue, chevauchant son amant totalement habill. Ridicule, mais correspondant aux canons de Brisseau amateur de chair fminine. Une sensualit vaine, factice. Idem pour les reprsentations de la mort et de la vie, trs strotypes. Difficile de sombrer dans le clich le plus cul avec une grande figure noire encapuchonne pour la mort, et une entre dans la lumire pour la vie (sans parler de la rvlation faite au couvent).

Photo : CELINE

Des dialogues parfois ampouls, dclams de manire assez peu naturelle chez Isabelle Pasco, renforant un aspect de thtralit du rel. Ce qui fait perdre la force vocatrice des images et rend le rcit plaqu. Il y a aussi des lments tranges, comme celui du personnage homosexuel qui souhaite tre sauv tout prix - demandant Cline d'intervenir en sa faveur auprs de celui qui est ct d'elle . On ne voit pas trs bien o Brisseau souhaite en venir avec ces visions christiques. Certes, Cline provoque les croyances de ceux qui souhaitent en bnficier, au gr de leur spiritualit propre. Mais l, ce raccord apparait superficiel par rapport la fluidit du reste.

Malgr ces bmols, CELINE demeure un long mtrage fascinant. Une incursion inattendue dans le fantastique (le merveilleux?), au traitement qui peut dstabiliser les amateurs de cinma de genre. Mais assurment, un voyage cinmatographique foncirement beau. Isabelle Pasco, trop rare, rayonne. D'une harmonie entre la femme et la nature qui ravit les sens, interroge, apaise, intrigue.

Photo : CELINE

CELINE arrive sur un Blu-ray (MPEG4 - AVC) en 1080p sans codage rgional. Un menu fixe et silencieux qui offre l'accs au film, au chapitrage en 12 segments, les sous-titres franais et la rubrique supplments. Le long mtrage au format 1.33:1 est d'une dure complte de 86mn48.

Trs joli travail quand au rendu visuel. On note une prcision de dtails (la plaque minralogique 3mn09, nette), les contrastes maitriss, et de magnifiques sources de lumire captes par le directeur photo Romain Winding, collaborateur rgulier du ralisateur. Son travail se trouve honor, qu'il s'agisse du captage des moindres ombres, force solaire des plans de dsert ou de bleus-gris de presque nuite. Les teintes de peau sont naturelles et les niveaux de noirs profonds, mls de robustes clats de couleur. Notamment dans les dcors intrieurs, o justement les pointent de couleurs sont dissmines de manire parcimonieuse (et prcise) dans le cadre. Vraiment trs beau voir et sans aucun artefact ou de rduction de bruit envahissante.

Une piste non compresse en DTS HD MA 2.0 stro. Un rendu limpide, linaire, sans aucun souffle notoire. Des dialogues clairs, et des effets sonores (bruitages de la nature, etc.) discrets qui se diffusent aisment. Et des morceaux musicaux un peu plus puissants, joliment mis en avant. On ne peut que remercier Gaumont d'avoir pens mettre des sous-titres franais optionnels pour les spectateurs sourds et malentendants. Un point rgulirement oubli par la trs grosse majorit des diteurs franais, et surtout des diteurs de films de genre.

Photo : CELINE

Avec un segment intitul Une Fentre sur le Monde Gaumont Video invite David Vasse, auteur d'un ouvrage sur Jean-Claude Brisseau qui dcortique et analyse avec prcision les influences, la mise en scne et le contexte dans lequel Brisseau a labor CELINE. Dmonstration loquente, contextualisant le film dans l'oeuvre du cinaste, tout en construisant des passerelles stylistiques et narratives. Quelques parti-pris assez curieux: parler de Marxisme propos du film reste assez capillotract, entre autres. Mais une mise en perspective plus qu'intressante, avec un intervenant qui sait transmettre sa passion et ses connaissances. Ce qui change drastiquement de supplments se bornant grener des kilomtres de savoir encyclopdique. Deux regrets cependant : tout d'abord l'absence de la prface de Philippe Le Guay, prsente sur l'dition DVD de 2008. Mais aussi (et surtout) de ne voir aucun supplment avec des intervenants directs du film, qu'il s'agisse des actrices ou de son propre auteur. Le film annonce original complte le tout.

La carrire de Jean-Claude Brisseau connut les faveurs du public et de ses pairs avec ses premiers films. Depuis 1994, le public s'est loign et le ralisateur a plutt fait les gros titres avec ses divers scandales de harclement sexuel. Rtrospectivement, CELINE apparait comme un lot de tranquillit, de recherche d'quilibre naturel et visuel. Un projet plus personnel, intrieur et ce trs beau transfert 1080p rend encore plus hommage un film qui tranche avec le style format et trs tlvisuel dans lequel le cinma franais sombra au dbut des annes 90. Avec un supplment riche en espace de rflexions et d'analyse juste, ce Blu Ray est recommand.

Francis Barbier

MENUS

CELINE - Menu DVD CELINE - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Drame | Merveilleux | Pouvoir paranormaux

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com