DVD (1)

Reviews (2)

DVD Covers (1)

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 CLIMAX

 Année

 2010

 Nationalité

 France

 Réalisation

 Frédéric Grousset

 Scénario

 Frédéric Grousset
 Marija Nielsen

 Musique

 Nicolas Verdoux
 Camille Griot

 Acteurs

 Julien Masdoua
 Marion Trintignant
 David Jimenez
 Frédéric Largier
 Anne Giuntini
 Michel Robin
 Gilles Serna
 Laetitia Berton
 Thomas Laporte

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Artus

Format Disque

Double Couche

Durée

70 minutes

Format Image

Format Sonore

Francais

Sous-titrages

Aucun

 

 SUPPLEMENTS

 •Making of (34mn27)
ʥ Commentaire audio de Fr̩d̩ric Grousset, Nicolas Verdoux et Johann Valette
ʥ Fin alternative & Sc̬ne coup̩e (2mn24)
 • Galerie de photos autour du film
 • AQUARIUM (66mn/1.85[16/9])
 • Bandes-annonces£
 • Des filles pour un vampire
ʥ La fianc̩e de la jungle
 • Meridian
ʥ Reducteur de t̻tes
 • Tourist trap
ʥ Les gardiennes du p̩nitencier
ʥ Train sp̩cial pour Hitler
 • Nathalie dans l’enfer nazi
 • Helga la louve de Stilberg
 • Elsa Fraülein SS
 • Le chevalier blanc
 • Le boulanger de l’empereur§

 

 ON AIME

• Un projet vraiment indépendant
• Le soin de la photographie et du cadre

 ON N'AIME PAS

• Une absence de tension
• Pas de 5.1

 VIDEOS

 Bande-annonce

 
 CLIMAX

 

Aprs la russite d'AQUARIUM, un des rares films franais vraiment indpendant, on attendait le ralisateur/scnariste/producteur Frdric Grousset au tournant. Ceci combin au fait que le film de genre franais s'essouffle srieusement, qu'il n'existe qu' travers d'ruptions caricaturales dans son rendu dans la grande majorit. Voici donc CLIMAX, thriller qui a le mrite d'annoncer la couleur.

Photo : CLIMAX

Par CLIMAX, on pourrait rattacher galement ce polar suspens EMBRASSE-MOI IDIOT de Billy Wilder. Qui fit scandale aux USA en son temps, se droulant dans la ville de Climax (qui veut dire aussi orgasme dans la langue de Shakespeare). Point de dbordement sexuel ici, puisque le sujet vient construire le suspens jusqu' un certain sommet.

Un jeune couple au bord de la rupture part quelques jours en vacances dans le cadre d'un change de logement. Ils arrivent dans une maison isole qui va tre le thtre d'un meurtre dont ils vont se trouver mls leur insu.

Photo : CLIMAX

Amateur de format et look cinma, passez votre chemin. Les allergiques au format HDV et grain numrique feront la fine bouche. CLIMAX n'a pas t tourn en 35mm, il faut s'y faire. L'avenir du film de genre passe aussi peut-tre par cela : la facilit actuelle de pouvoir monter un projet sans passer par la case pellicule et la camra qui va avec.

On retrouve la mme thmatique qu'AQUARIUM : un endroit clos, un focus sur les personnages et la monte graduelle de la tension. L aussi, un gage de matrise d'un budget excessivement rduit et des conditions de tournage spartiates : savoir dvelopper une histoire et son volution propre au sein d'un dcor unique.

Photo : CLIMAX

Le film bnficie d'une scne d'ouverture ingnieuse. Montrer le droulement sous forme de film dans le film. A partir d'un dbat tlvis parlant d'une affaire policire non rsolue, une fiction en a t tire? et le sujet de CLIMAX est justement cette mise en abme. Un petit clin d'œil (pour les plus de 30 ans) la fameuse mission tlvise d'Armand Jamot Les Dossiers de l'Ecran et le tour est jou.

On sent, par rapport AQUARIUM, que l'criture s'est concentre construire plus mthodiquement la structure du scnario, dvelopper des traits de caractre bien tudis pour la plupart des personnages. Le tueur demeure muet tout le long de la nuit et on n'en comprendra la raison qu'au final. Le mutisme apparent renforce le ct incomprhensible de son action, et c'est plutt bien vu. La volont de proposer une lecture plusieurs niveaux tmoigne aussi de l'ambition du propos. Tout comme d'utiliser la gographie du lieu comme moteur du rcit, et de s'en tenir aux trois quarts du mtrage sur cet aspect vase clos deux niveaux. De jouer galement sur la mcanique des sons : l'aboiement du chien semble tre considr comme une pierre blanche dans l'laboration du dplacement des acteurs dans l'espace filmique. Un peu comme un jeu de plate-forme, dans la mesure des moyens (qu'on sent extrmement rduits) du mtrage.

Photo : CLIMAX

Le choix du noir et blanc pour la scne d'agression initiale s'avre un choix parfait. Cela renforce son ct soudain, sa brutalit et l'ajout d'un ralenti font progresser l'ide d'urgence, de suspens et d'instantanit de l'action. Reprenant son compte au passage l'ide du temps du rcit cinmatographique qui corresponde au temps rel, cher certaines sries B des annes 50 du type NOUS AVONS GAGNE CE SOIR de Robert Wise.

Toutefois, hormis ses qualits d'clairage, d'criture rigoureuse, le film pche curieusement par manque de tension. En fait, l'impression que CLIMAX marche sur des chemins dj largement emprunts se dveloppe au fur et mesure. Certains trucs scnaristiques ne passent pas trs bien : le mchant du film oublie EVIDEMMENT un objet crucial qui le refera revenir sur les lieux du crime, au grand dam des hros. De voir cela encore ici est assez agaant dans le ct dj-vu. Si bien que l'on suit sans ennui les pripties du couple, le manque progressif de confiance, la dcouverte du cadavre, mais sans relle passion non plus.

Photo : CLIMAX

Il y a aussi des vnements quelque peu inutiles l'action qui surviennent tout au long du film sans qu'on comprenne rellement pourquoi. Lorsque Julien Masdoua revient de l'tage aprs avoir dcouvert le cadavre, il ment sa femme sur ce qu'il s'est pass. On devine aisment qu'il souhaite ne pas la choquer avec la nouvelle mais quel enjeu derrire ce mensonge ? Aucun. Comme un travers de psychologie cr pour une couche de suspense supplmentaire, sans qu'on y prte vraiment attention car il n'existe aucun impact sur le reste de la narration. Egalement la 49me minute, pourquoi repartir s'enfermer dans la maison plutt que de fuir directement ? Pas trs logique comme progression scnaristique.

Certes, on a envie d'tre indulgent eu gard au ct no-budget de l'entreprise. Donc lorsque arrivent les effets spciaux numriques ( la 38me minute, par exemple), on reste partag entre le ct rsolument amateur (voire pire) du rsultat l'cran et celui du coup de chapeau pour l'avoir tent. Malgr cela, hormis le fait que l'effet soit inutile l'action, il plombe quelque peu la crdibilit du mtrage. Cela tente bien d'ajouter l'ambiance curieuse du film. Mais ce type de plans a dj tellement t fait (DEAD END, entre autres) que l'impact l aussi est l'inverse de celui espr.

Photo : CLIMAX

Si l'ensemble du film apparat trop long pour son sujet et finalement assez convenu dans son droulement, c'est du ct technique qu'il faut aller chercher les meilleures qualits du mtrage. Les qualits remarques dans AQUARIUM se retrouvent ici. Les clairages, le soin apport au cadre, la photographie labore, les sources de lumire maitrises. D'autant que le moteur principal reste les scnes de nuit, l'ensemble dmontre un grand professionnalisme dans le rendu l'cran. Mme si les limites de la HDV apparaissent rapidement. La volont de crer une ambiance brute telle qu'on pouvait les trouver dans certains mtrages des annes 70 (on pense CANI ARRABIATI de Mario Bava, dans le concept et le visuel) ne saurait franchir la barrire du rendu trop lisse du matriel utilis. Dommage.

Clins d'œil en rafale aux auteurs chers comme George A. Romero, remerci au gnrique de fin par la mme occasion, Gerard Kargl et pour les plus audiophiles, Alan Silvestri. Mais galement une imagerie enracine dans les annes 70, du giallo au film de zombie. Des films se droulant par ailleurs souvent en lieu ferm (LA POLIZIA BRANCOLA NEL BUIO, L'ASSASSINO HA RISERVATO NOVE POLTRONE), ne s'ouvrant l'extrieur que pour le final. Ils tirent galement parti de cette manire au mieux de leur budget minimal.

Photo : CLIMAX

Le DVD dit par Artus est propos dans une dition trs complte. CLIMAX se prsente sous son format originale de 1.77:1 et dans un transfert 16/9me. La plupart des scnes se droulant de nuit, on a affaire des contrastes la plupart du temps russis et une bonne fixit des couleurs. Certaines scnes ( 5mn37) souffrent d'un mauvais contraste et restent trop sombres l'cran, mais c'est extrmement minimal par rapport au reste du mtrage. La piste sonore offre un mixage en stro ; Volont ou non de l'auteur, on aurait aim tre plus envelopp par l'aspect sonore du film. Un upgrade en 5.1 n'aurait pas t de trop afin d'accentuer la pression. Ceci dit, les dialogues se dtachent bien de l'ensemble, la musique n'est pas trop envahissante et l'action apparat claire et prcise.

Le menu fixe apporte une certaine lgance au packaging et on constate avec plaisir que le chapitrage en 9 parties est anim. La galerie de photos (1mn30) alterne images du film et de tournage, couleurs et noir et blanc. On y trouve galement une scne coupe avec l'acteur Laurent Pit ? l'explication est donne astucieusement en dbut de ce bonus. La scne dure 1mn20, et se trouve couple avec la fin alternative montre via le story-board.

Photo : CLIMAX

Le gros plus demeure le commentaire du film, objet passionn de la part des intervenants sur la gense, le rythme et les vellits de chacun quand au produit fini. De la recherche du gte initial pour couvrir la fois l'quipe et le lieu du tournage, des conditions difficiles, de l'adaptation au lieu et l'hommage trs cach Brigitte Lahaie... Pas de langue de bois, une certaine humilit dans l'approche du travail : on aimerait ce genre d'investissement personnel la fois sur l'cran et dans les commentaires beaucoup plus souvent. Un petit bmol: la jaquette du DVD est trop obscure, dans tous les sens du terme, et peu vendeuse. Plutt dommageable car on distingue mal ce que cela reprsente... Notons enfin que l'diteur a la bonne ide de reprendre le premier film du cinaste, AQUARIUM, en supplment !

Francis Barbier

MENUS

CLIMAX - Menu DVD CLIMAX - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Thriller

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com