Souvenirs de Midi-Minuit Fantastique

  Fin de Midi-Minuit, ou le mystère du numéro perdu !

Et puis, plus rien ! Après huit années de bons et loyaux services, "Midi-Minuit Fantastique" s'arrête. Un numéro 25 était pourtant maquetté, presque terminé. Il aurait du proposer en couverture un autre film Hammer : LES CICATRICES DE DRACULA.
"Le numéro 25, Losfeld l’a balancé à l’un et à l’autre de ses imprimeurs pour voir les devis qu'on lui proposerait, et puis ça s’est perdu ! Il ne l’a jamais récupéré ! Il ne savait plus à qui il l’avait donné ou si l’imprimeur a fait faillite… Enfin, ça s’est perdu sauf que dans ce numéro là, vous avez des textes qui sont tombés, je ne sais pas comment, entre les mains de René Prédal qui l'a reproduit dans son étude en deux volumes qu'il a publiés sur "Midi-Minuit Fantastique". Dans ce numéro perdu, on aurait entre autres eu un texte sur Tarzan par Francis Lacassin, un article à propos de CONSTRUIRE UN FEU de Claude Autant-Lara - c’était formidable ça ! C’était le premier film en Hypergonar tourné dans les années 20. C’est ce qui est devenu le CinémaScope aux Etats-Unis, mais le professeur Chrétien avait mis au point bien avant l’Hypergonar. Les Américains l’ont racheté et l’ont sorti au début des années 50 sous le terme de CinémaScope avec LA TUNIQUE. Donc, ce premier film en Hypergonar avait été perdu et il n’en restait que de petits bouts de pellicule anamorphosée. Cela faisait partie de l’article. Mais là, on a pu seulement sauver le texte. C’était l’histoire d’un chercheur d’or qui meurt de froid."

Il y aurait encore eu un texte sur l'écrivain Pierre MacOrlant et le Fantastique - "C’est un écrivain dont Francis Lacassin avait publié beaucoup d’ouvrages dans la collection 10/18 puisqu’il y était directeur d’édition."
On parlait aussi du dernier film de Karloff, EL COLECCIONISTA DE CADAVERES, tourné au Mexique :
"Il en avait tourné quatre là-bas. Alors, justement, j’avais eu accès à ça avec beaucoup de documents. Donc, j’expliquais ce qu’avait été le dernier film de Karloff. Voilà, vous échappez à ça ! Je pense que Prédal, qui était malin, avait du intercepter les textes et faire des photocopies car ils étaient déjà corrigés. Donc, finalement, c’est un bien puisqu’on a pu les sauver.
Cela s’est arrêté parce que Losfeld avait des problèmes de trésorerie. Qu’il avait perdu un des numéros. A la fin, vous savez, c’est un peu comme les êtres humains, ça naît, ça grandit et puis des fois ça reste dans un coma prolongé. Des fois, ça meurt tout de suite. "Midi-Minuit" ne pouvait pas s’éterniser. Après, tout le monde faisait du "Midi-Minuit". Nous, notre propos, que ce soit dans "Giff-Wiff" avec la bande dessinée, ou dans "Midi-Minuit" pour le cinéma "Fantastique", c’était de faire aimer, de faire connaître de faire apprécier ce genre de cinéma, ce genre de bande dessinée. Bon, ben, maintenant, c’est fait. On n’avait plus qu’à disparaître.
"

Alors mission accomplie pour "Midi-Minuit" ?
"Mission accomplie ! Voilà, vous avez trouvé le mot ! Mais ce n'est pas moi qui dois le dire. Moi, je ne sais pas ! Nous n'avions pas besoin de continuer parce que certains autres avaient pris le relais, en mieux que nous."

Jean-Claude Romer continue toutefois à participer à certaines revues dédiées au fantastique. On le retrouve ainsi dans "L'écran fantastique" au cours des années 80.
"J’avais fait une définition du fantastique. Une des premières définitions du fantastique dans un "écran". Oh, il y a plus de quinze ans de ça. Mais il faut accéder à autres choses, il y a d’autres choses intéressantes. Une fois qu’une chose est faite, vous n’allez pas expliquer aux gens qu’il n’y a pas de honte à lire des bandes dessinées et des films fantastiques, c’est acquis !"

Les concurrents et descendants de Midi Minuit Fantastique

"Horizons du Fantastique" numéro 4, octobre 1968 "Miroir du Fantastique" numéro 3 - volume 1, mai 1968
"L'écran fantastique" première série, numéro 1, février 1969.
Premier numéro "fanzine".
"L'écran fantastique" seconde série, numéro 1, décembre 1970.
Premier numéro "professionnel".
"Mad Movies" numéro 1, juin 1972.
Premier numéro "fanzine"

SUITE

 Dossier réalisé par Emmanuel Denis.

 Remerciements à Jean-Claude Romer.

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com