La pasta party de Klaus Kinski
Posté le 2009-05-26 10:13:17

Jean-Louis Trintignant se souvient de son partenaire Klaus Kinski sur le tournage du Grand Silence de Sergio Corbucci :

"Comme il arrivait deux jours après moi à Cortinna d’Ampezzo, je suis allé le chercher à la gare avec un chauffeur de la production. Il est arrivé avec une énorme quantité de bagages ; le chauffeur croulait sous le poids des valises. Alors Kinski l’a insulté, puis giflé. Le chauffeur ne pouvait pas se défendre. Il a alors laissé tomber les valises, a poursuivi Kinski, qui criait : "Ne me frappez pas ! Je suis un lâche !" Il fut abject ! Chaque jour, comme nous tournions dans la neige, un membre de l’équipe amenait des pâtes et les faisait cuire pour tout le monde. Kinski, à la surprise de tous, annonça que les pâtes du lendemain, c’est lui qui les ferait ! Et il est arrivé avec ses deux kilos de pâtes et a commencé à les faire cuire. Puis il en a goûté une ou deux, a allumé une cigarette, a fait une grimace, et a éteint son mégot dans le plat. Il affichait sa volonté de se rendre antipathique. Tout le monde, sur le tournage, l’a détesté."

Philippe Lombard

[Sources : "La Passion tranquille" de Jean-Louis Trintignant et André Asséo (Plon, 2002)]

Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com