Thomas l’Agnelet
Posté le 2009-04-24 02:00:56

En 1966, après Un monsieur de compagnie et Le Roi de Cœur, Philippe de Broca veut revenir à ses premières amours et tourner un grand film d’aventures. En s’inspirant d’un livre de Claude Farrère, il écrit avec Claude Sautet et Jean-Loup Dabadie un scénario basé sur la vie de Thomas l’Agnelet. "Un pirate tombe amoureux d’une princesse espagnole qui se refuse à lui en disant qu’elle est protégée par les remparts de sa forteresse, de son cœur et de sa race ; alors il prend la ville, elle se donne à lui et ils deviennent des pirates abominables…"

"Ciné Monde" annonce le projet en janvier 1967 avec cette conclusion : "Un rôle en or pour Belmondo?" Mais de Broca pense qu’un projet d’une telle envergure ne peut se faire qu’à Hollywood. Sur place, pourtant, il déchante. "Je me suis retrouvé perdu dans les méandres de la production américaine. Ils n’ont pas la même conception du cinéma que nous. Ils commencent par dire : "Vous, les Européens, on vous connaît, vous voulez toujours faire ce qui vous plaît, alors voilà le scénario, les acteurs c’est untel et untel, vous tournez dans tel studio avec tel opérateur et à partir du 6 décembre ; maintenant, c’est à vous !" En fait, c’est à vous rien du tout ! Puisque tout est fait ! Ils n’ont jamais bien compris que ce n’est pas comme ça que j’envisage de faire du cinéma." Après six mois de palabres, Philippe de Broca abandonne et rentre en France.

Philippe Lombard

[Sources : "Ciné Monde" n°1677, "Première" n°60, "Philippe de Broca" (collectif, Henri Veyrier, 1990)]

Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com