Les Carrossiers de la Mort
Posté le 2009-02-23 10:58:58

Après son premier film, Les Dragueurs en 1959, Jean-Pierre Mocky rêve d’une histoire d’aventures, lui qui a grandi en lisant «Jim la Jungle» ou «Richard le Téméraire». «J’écris un scénario Les Carrossiers de la Mort, l’histoire d’une bande de voleurs de voitures travaillée dans l’esprit bande dessinée. Mais Siritsky, à qui je propose le projet, m’en déconseille la réalisation, un peu par avarice et parce que sa conviction est faite que je suis, à ses yeux, plus doué pour réaliser des films de cul (conclusion curieuse que lui inspire Les Dragueurs).»

Mocky enchaîne alors les films au ton mordant : Un Couple, Les Vierges, Snobs !, Un drôle de paroissien, La Grande Frousse… En 1967, il ressort son scénario des cartons. «Je le traduis même en anglais pour le proposer, à Londres, au grand patron de la Universal en Angleterre, Cecil Tenant. Miracle : ça l’intéresse ! Je débarque là-bas, m’installe à l’hôtel et me mets au travail. J’ai plein d’amis (Stanley Donen, Richard Lester, Woody Allen) qui me chouchoutent : je suis le «Frenchy» dont ils ont aimé les films. Il y a aussi Martin Jurow, l’imprésario de Marlon Brando, qui cherche à faire travailler son poulain en Europe, et qui s’intéresse à moi.»

Au bout d’un an de préparation, Jean-Pierre Mocky est sur le point de signer un contrat et a un casting de luxe : Henry Fonda, Anthony Quinn, Orson Welles, Boris Karloff et John Carradine. Mais un drame survient : Cecil Tenant se tue au volant de sa voiture. Universal ne donne pas suite aux Carrossiers de la Mort et Mocky repart pour Paris. Il tente dans les années quatre-vingt de remonter le projet avec Mickey Rourke et Meryl Streep mais sans succès.

Philippe Lombard

[Sources : Emission «Septième Art, Septième Case» du 17 février 1967, «Première» n°61, «Jean-Pierre Mocky» de Gaston Haustrate (Edilig, 1989)]

Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com