Bagarre à risques avec Charles Bronson
Posté le 2009-01-26 15:40:46

En 1969, le cascadeur Yvan Chiffre est engagé par René Clément pour régler une bagarre avec Charles Bronson sur Le Passager de la pluie. L’acteur américain observe les répétitions sans rien dire puis va voir Chiffre le jour du tournage pour lui dire qu’il n’aime pas les bagarres «à la française». Le cascadeur lui propose alors de construire la scène avec lui.

«Marché conclu : ensemble, nous mettons au point une bagarre d’une grande violence, très réaliste. Mais rien ne va plus au moment de tourner la séquence : René Clément, qui est un des grands techniciens du cinéma, travaille méthodiquement, plan par plan. Il nous demande donc de refaire plusieurs fois la même action, tandis qu’il filme le plan général ; puis un plan moyen, puis un gros plan. Or il est évident qu’avec la violence que nous mettons dans tous nos mouvements, il devient dangereux de refaire la prise plusieurs fois, et Bronson, qui a beaucoup travaillé ce genre de choses aux Etats-Unis, tente de l’expliquer au metteur en scène René Clément, qui n’en tient pas compte.

-Bon, les enfants, on va refaire encore une prise…
Là, Bronson éclate :
-Vous voyez, cet homme-là et moi ? Si on fait les choses à fond, on se tue. Alors, c’est ça que vous voulez ?...
Et, dans sa colère, Bronson ajoute :
-Vous ne savez pas faire de cinéma.
René Clément suffoque… Enfin, il accepte de ne refaire la scène qu’une fois, à condition que nous y allions à fond… Et nous nous rentrons dedans comme des démons, Charles Bronson et moi. Tous mes sens sont en éveil : un moment d’inattention, et on s’arrache la tête. La prise terminée, le plateau applaudit, René Clément nous remercie chaleureusement, l’affront est oublié
».

Philippe Lombard

[Sources : «À l’ombre des stars» de Yvan Chiffre (Denoël, 1992)]

Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com