Don Camillo et les contestataires (1970)
Posté le 2009-01-19 08:26:33

En 1970, Fernandel retrouve pour la sixième fois le personnage de curé imaginé par Giovanni Guareschi, cinq ans après Don Camillo en Russie. Gino Cervi rempile également dans le rôle du maire communiste Peppone.

«Si le sixième Don Camillo avait un été un Don Camillo conventionnel, comme les autres, je ne l’aurais pas fait», explique Fernandel sur le plateau. «Car il y aurait toujours eu les trois mêmes personnages : Don Camillo, Peppone et Jésus. Mais là, il y a une idée, parce qu’il y a la jeunesse actuelle. (…) Peponne est dépassé par son fils qui est maoïste, et Don Camillo par sa nièce qui est hippie. Nous devenons parents par la force des choses, puisqu’à la fin, les deux jeunes se marient».

Don Camillo et les Contestataires est réalisé par Christian-Jaque, qui a souvent dirigé Fernandel dans le passé (Ernest le Rebelle, François 1er, Raphaël le Tatoué…). «Je crois que le dernier Don Camillo sera assez original» affirme l’acteur, «et Christian-Jaque traite ça en film drôle tout en conservant malgré tout la personnalité des rôles de Don Camillo et Peppone, qui sont un peu comme des personnages de la comedia dell’arte».

Le tournage se déroule dans une chaleur torride et Fernandel, atteint d’une tumeur cancéreuse, est exténué. Pour les besoins d’une scène, il doit porter dans ses bras Graziella Granata (qui joue sa nièce), mais il n’y arrive pas et ressent de grandes douleurs. Christian-Jaque remédie à cela en mettant la jeune actrice sur une planche, qui sera soulevé hors champ par deux assistants. Mais Fernandel va voir un spécialiste, qui diagnostique une pleurésie sèche.

Le 2 août 1970, la production interrompt le tournage et Fernandel part se reposer en Provence. Son état ne va qu’empirer malgré ses propos rassurants à l’intention de Christian-Jaque. Ce qu’ignore l’acteur, c’est que les financiers ont décidé de se passer de ses services. Après sa mort, survenue le 26 février 1971, Don Camillo et les Contestataires sera repris par Mario Camerini avec Gastone Moschin (Le Parrain 2) dans le rôle du prêtre et Lionel Stander (Max dans L’Amour du Risque).

Philippe Lombard

[Sources : Journal télévisé du 1er août 1970, «Fernandel» de Jacques Lorcey (Ramsay, 1990)]

Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com