L’incroyable vérité sur Steve Reeves
Posté le 2011-01-27 23:06:29

En 1959, Mylène Demongeot tourne en Italie La Bataille de Marathon de Jacques Tourneur. Elle en partage la vedette avec Steve Reeveset découvre assez vite que le célèbre M. Univers n’est pas si fort que cela…

"Steve Reeves a son entraîneur avec lui. Pas pour jouer la comédie, non, mais pour gonfler ses muscles avant chaque prise. Dix minutes avant de tourner chaque plan, il doit se mettre en condition, "Monsieur Univers". J’attends patiemment pendant que les muscles se gorgent de sang avec les exercices appropriés. C’est un peu agaçant mais, après tout, c’est juste une question d’habitude ! Après, il badigeonne de Baby Oil pour que tout ça brille et on peut y aller. Moteur ! (…) L’huile pour le corps rend ses bras très glissants. Il y a une scène où il doit courir en me portant, mais je glisse sur le Baby Oil comme une anguille… Il n’arrive d’ailleurs pas à me porter longtemps. Pourtant je suis bien légère dans ces années-là. Je découvre que "beaux gros muscles" ne veut pas forcément dire "costaud". Il a très peu de force, en vérité. C’est étrange. En plus, il ne sait absolument pas se battre. Dans une séquence sur la plage d’Ostia, le personnage qu’il incarne est encerclé par ses assaillants, et il doit manier un grand gourdin très long avec je ne sais plus quoi au bout, un genre de massue. Il fait tournoyer son arme… Ce jour-là, trois cascadeurs finiront à l’hôpital. Oh ! Il est bien désolé, ça c’est vrai…"

Philippe Lombard

[Sources : "Tiroirs secrets" de Mylène Demongeot (Le Pré aux Clercs, 2001)]

Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com