Comment James Bond a eu son Aston Martin
Posté le 2010-03-15 11:12:24

La pré-production de Goldfinger démarre à l’été 1963. Dans le roman de Ian Fleming, James Bond conduit une Aston Martin DB3. Mais dans un souci d’actualisation, l’équipe demande à la firme britannique de lui fournir une DB5, qui ne sera lancée sur le marché qu’en octobre. À cette fin, le producteur Harry Saltzman appelle le directeur général Steven Heggie. Celui-ci, échaudé par quelques expériences cinématographiques malheureuses, refuse poliment mais se tient à son entière disposition pour lui vendre une DB5. Saltzman tombe de haut. "Comment ! Mais vous n’avez pas vu Dr No ? Non ! Et Bons Baisers de Russie ? Non plus !" Il tente alors un coup de bluff et lui assure que le président d’Aston Martin, David Brown, lui a promis de lui fournir un véhicule. Heggie, méfiant, câble à son patron une demande de confirmation. La réponse ne tarde pas : "Jamais fait une telle promesse. Faites au mieux." Il rappelle Saltzman et lui propose de lui vendre un modèle pour 4500 livres sterling. Or, il n’est pas question pour le producteur de dépenser un penny pour utiliser dans le film des produits existants. Saltzman organise une rencontre avec les responsables des effets spéciaux Ken Adam et John Stears à l’usine de Feltham. Lorsque les deux hommes expliquent aux ingénieurs et techniciens de la marque les modifications qu’ils comptent apporter (siège éjectable, mitraillettes, bouclier, plaques rotatives, jets d’huile), l’incrédulité fait place à l’amusement puis au refus pur et simple. Sur le chemin du retour, Adam et Stears, déçus, envisagent de contacter Bentley, Jensen ou Chevrolet. Mais ils se rendent à l’évidence : James Bond doit conduire une Aston Martin. À force d’insister, John Stears parviendra à convaincre Steven Heggie et une collaboration s’instaurera, donnant ce spectaculaire résultat que l’on voit à l’écran.

Philippe Lombard

[Sources : "The most famous car in the world" de Dave Worrall (Solo Publishing, 1993)]

Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com