Gabin et le clochard de l’Elysée-Club
Posté le 2010-03-03 18:08:30

À la fin des années 50, après une succession de films avec Jean Gabin, le réalisateur Gilles Grangier et le scénariste-dialoguiste Michel Audiard se demandent quel rôle le "Vieux" pourrait encore incarner.

"Il avait exercé à peu près tous les métiers, raconte Grangier, de cheminot à médecin, d’avocat à gangster, de légionnaire à banquier. Il avait même interprété Ponce-Pilate dans un Golgotha d’illustre mémoire ! À part Dieu le Père ou le pape, Audiard et moi nous perdions en conjectures.

Nous dînions un soir avenue Matignon, à la terrasse de notre cher Elysée-Club, quand tout à coup Gabin avisa un drôle de bonhomme, pouilleux mais digne, qui promenait une grappe hétéroclite de six ou sept chiens au bout d’autant de ficelles. Il nous le désigna :

-Vise le clodo. Belle composition.

Aucune réaction de notre part, nous en étions tout en haut de l’échelle sociale : président de la République, chef de la mafia, amiral… Ce n’est qu’à la fin du repas que Gabin, qui nous avait écouté vaticiner sans mot dire, énonça :

-Moi, j’ai envie de jouer un clochard. Mais pas n’importe quel clochard, un clochard philosophe, genre Diogène.

Aussi bête que ça. Et Jean, en quelques minutes, nous raconte les grandes lignes d’un scénario qu’il avait tranquillement inventé tandis que nous nous cassions la tête pour des prunes. Nous avions le sujet. Le titre définitif fut trouvé sur la lancée : Archimède le clochard. Et au générique, nous mentionnâmes scrupuleusement : "D’après une idée originale de Jean Moncorgé.""

Philippe Lombard

[Sources : "Flash-back" de Gilles Grangier (Presses de la Cité, 1977)]

Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com