Sean Connery voit rouge
Posté le 2009-12-03 15:08:22

Le 25 avril 1964, sur le plateau D des studios Pinewood, Guy Hamilton tourne une scène de Goldfinger. Le décor représente les cabines de bain de la piscine de l’hôtel Fontainebleau de Miami et la température n’est pas vraiment celle de la Floride !

"Nous avions de terribles problèmes avec le fond bleu et les techniciens se démenaient pour que les effets spéciaux puissent marcher, se souvient Sean Connery. J’étais censé avoir un entretien avec une journaliste française qui était venue de Paris avec son assistante. Assises sur les marches entourant les décors, elles faisaient toute une série de petites gestes nerveux pour bien me montrer leur impatience. Pendant ce temps, je devais revoir mon texte, repérer les marques indiquant les endroits où je devais me placer, repérer la position des micros, enfin tout ce que l’on doit faire scrupuleusement lorsque l’on sait qu’un tel film coûte 180 000 dollars par jour ! Je suis ensuite allé la voir pour lui expliquer les raisons de mon retard. Elle m’a sèchement dit : "Vous savez, maintenant, j’ai l’habitude. Je suis venue à 7h et il est 11h ! " Les derniers problèmes techniques résolus, j’ai pu m’asseoir en face d’elle pour l’interview. "Enfin, fait-elle, en poussant un grand soupir, il était temps !" Elle prend son crayon, son bloc-notes et me dit : "Bon, quel est le nom du film ?" (rires). J’ai pensé qu’il s’agissait d’un étrange humour français totalement bizarre ! Je lui ai répondu Goldfinger, elle a fait : "Ah ! Quel rôle jouez-vous ?" (rires). J’ai dit : "James Bond". "Qui joue avec vous ?" Lorsque j’ai prononcé le nom de Gert Fröbe, elle s’est tournée vers son assistante et lui a dit : "Je ne la connais pas !" Ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et je lui ai dit d’aller se faire voir ! Il y a des limites au manque de professionnalisme qu’il ne faut pas dépasser."

Philippe Lombard

[Sources : "Vidéo News" n°27]

Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com