Curse of the black widow, Dan Curtis (1977)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
milton arbogast
Messages : 1564
Inscription : ven. août 20, 2004 7:37 pm
Localisation : le coffre d'une bagnole au fond d'un etang pres d'un motel glauque

Curse of the black widow, Dan Curtis (1977)

Message par milton arbogast » dim. mars 12, 2006 3:37 pm

LA MALEDICTION DE LA VEUVE NOIRE
Dan Curtis, 1977
Image
Ré explorant la carrière de ce maître de l’horreur télévisuel américaine des 70’s qu’est Dan Curtis (« trilogy of terror », « dark shadow », et « burnt offering ») je me suis rematé ce « petit » bijou, mixant une intrigue très « columbo » avec les grand themes classiques de l’âge d’or de l’épouvante façon val Lewton ou Universal.
Los Angeles :
Une série de meurtres des plus bizarre est étouffée par la police : le victimes –tous du sexe mâââle- sont retrouvées vidées de leur sang est enveloppées dans d’étrange cocon soyeux.
Mark Higbie (le regretté Anthony –TENEBRE- Franciosa ), un privé mandaté par la femme d’une des victimes et principale suspecte (Donna- « Melrose Place »- Mills) tente de remonter la trame de cette sombre histoire et découvre l’étrange famille de sa cliente, dont principalement sa sœur jumelle (l’excellente Patty Duke Austin, révélée toute gamine en Hellen Keller dans THE MIRACLE WORKER) aussi terne et réservée que sa sœur est « bimbo type »
Pendant ce temps, la mort noir continue de frapper…
Higbie devra bientôt faire face à l’horrible réalité (…que le spectateur a compris depuis un bout de temps, vu que lui, grâce au générique, il connaît le titre du film !) : Les meurtres sont l’œuvre d’un monstrueux arachnide, réminiscence d’une vielle légende indienne sur la terrible femme-araignée !
Image

Aucune surprise dans ce film, qui n’en est pas moins délicieux : Curtis use de toute les ficelles classique pour ce type d’histoire, croisement entre LA FELINE de tourneur et la TARENTULA de Jack Arnold.
Comme dans un bon vieux Hammer, on retrouve toute les figures imposées au cahier des charge : la dualité des deux sœurs, le feu rédempteur, le lourd mystère familiale, le twist final… Jusqu'à la maison des filles, que l’ont a pu apercevoir à maintes reprises dans toute les feuilletons américain des années 70, a chaque fois qu’un épisode –que ce soit DROLE DE DAME ou L’AGE DE CRISTAL- flirté avec le fantastique et le thèmes des maisons hantées.
On retrouve aussi tout les clin d’œil en référence aux films de détective des années 40, avec la bonne secrétaire fofolle qui sert de « comic relief » entre deux moments de tensions.
Comme toujours chez Dan Curtis, l’interprétation –particulièrement féminines (les scènes entre Paty Duke et June Allyson sont parfaites) de très bonne facture et la distribution excellente. ce qui fait oublier le côté on ne peut plus prévisible de toute l’histoire …bien que pour moi c’est justement ce classicisme référentiel, hommage au cliché du genre qui fait tout l’intérêt de ce délicieux téléfilm ; auquel s’ajoute la délicieuse patine « vintage » des années 70 (musique, costumes...)
On soulignera le bon sens de Curtis, qui, conscient de la faiblesse du budget fx, nous cachera la bêbête pendant tout son metrage pour ne nous la reveler à la toute fin, l’enveloppant très sagement de beaucoup d’ombres, ce qui l’empêche de sombrer dans le ridicule le plus complet (il avait deja reussi un tel tour de force avec l’horrible poupée zuni de TRILOGY OF TERROR)

PS: ...Pour le chapitre -toute a fait superfetatoire- de la "ch'tite bouffée proustienne cinéphagique" , j'ais decouvert ce film sur Antenne 2 -comme ça s'appelait encore à l'époque-, la vieille de la rentrée scolaire pour ma premiere année de lycée, un soir de 31 aout 1983, et en prime time s'il vous plait! (...à un jour prés, je metterais ma main à couper, c'est dire si ilelle m'avait marqué à l'époque c'te satanée bestiole!)

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12132
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Message par Dragonball » dim. mars 12, 2006 3:46 pm

Ah, moi, je crois bien que c'est sur le 5 que j'ai découvert ce film ! :mrgreen:

Celui ci m'a aussi beaucoup marqué, et, bien que j'en garde peu de souvenirs, j'ai encore à l'esprit quelques images fortes de celui ci, comme, les attaques de l'araignée en vue subjective et le plan finale sur l'air bien connu du "On croit que tout est terminé mais ......".

J'aimerais bien revoir ce film, mais, a priori, il n'est pas dispo en dVD.

Avatar de l’utilisateur
no.credits
Messages : 12
Inscription : dim. sept. 18, 2005 4:10 pm

Message par no.credits » dim. mars 12, 2006 4:59 pm

oui hélas, pas de DVD, il existe seulement des VHS (on trouve en US et francais) à chiner ici ou là (la vf en occase chez amazon dernièrement, mais 25€ !).

Image

Image Image

à 100% d'accord avec milton, un téléfilm qui m'a laissé un souvenir excellent - toute proportion gardée, effectivement très prévisible, classique, mais justement terriblement familer et égréable. je n'ai aucune idée de quand j'ai pu le voir, mais je pense l'avoir vu au moins deux, sinon trois fois diffusé il y a 20-25 ans.
depuis, black out sur la black widow !
dommage :roll:

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Message par eric draven » dim. mars 12, 2006 8:45 pm

Un des classiques de notre enfance qui en a traumatisé plus d'un alors au même titre que par exemple The Devil's triangle et auquel j'avais consacré un beau thread sur l'ancien forum.
Decouvert moi aussi un soir à la TV et revu en VHS depuis, cette malédiction malgré le temps parvient toujours à distiller son petit climat de peur même si desormais, toutes proportions gardées, le film ou plutot telefilm est bien sage.
Curtis, maitre alors de l'horreur televisuelle, signe un petit policier tres routinier empreint de fantastique avec cette malediction que subit l'heroine, se transformant en araignée.
La malediction.. adopte donc un rythme lent, un rythme trés TV, l'enquête n'est pas des plus tonitruante, on pourrait presque s'embeter en fait si Curtis ne se rattrapait justement habilement sur un certain suspens et surtout avec le coté mystère et qques F/X peut etre discrets et peu nombreux mais qui fonctionnent bien.
La vision finale de l'araignée et ses cocons dans la cabane en feu demeure un des grands moments du film... pas si ridicule que ca contrairement à ce que dit Milton.. vision que je trouve pour ma part assez réussie. Et puis hein.. mieux vaut cette araignée là qu'une vilaine image de synthèse comme on ferait aujourd'hui!!

Par contre, erreur cher Milton.. Donna Mills n'a jamais joué dans Melrose place mais la Mills fut l'une des plus belles garces televisuelles en interpretant la diabolique Abby Ewing 13 ans durant ds COTE OUEST!!
Melrose, c'était cette pimbeche de Heather Locklear!
Ah la Mills......... quel amour de garce 8) 8) 8) toujours été amoureux de la Mills, Eric!!
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

manuma
Messages : 2994
Inscription : dim. mai 08, 2005 9:44 am
Contact :

Message par manuma » dim. mars 12, 2006 8:59 pm

Me rappelle aussi qu'il était passé en prime time un mercredi soir sur la 2, surement pendant des vacances scolaires parce j'étais chez ma grand mère.

Je l'avais regardé mais je ne me souviens pas de grand chose vu que j'osais à peine regarder l'écran tellement je flippais à l'idée de voir une araignée.

Avatar de l’utilisateur
milton arbogast
Messages : 1564
Inscription : ven. août 20, 2004 7:37 pm
Localisation : le coffre d'une bagnole au fond d'un etang pres d'un motel glauque

Message par milton arbogast » dim. mars 12, 2006 10:22 pm

eric draven a écrit : La vision finale de l'araignée et ses cocons dans la cabane en feu demeure un des grands moments du film... pas si ridicule que ca contrairement à ce que dit Milton.. vision que je trouve pour ma part assez réussie. Et puis hein.. mieux vaut cette araignée là qu'une vilaine image de synthèse comme on ferait aujourd'hui!!
...oui, je me suis mal exprimé en fait, je voulais dire que grace à la façon dont Curtis l'a filmé, justement elle n'est pas du tout ridicule (l'ai même trouvé aussi laide et effrayante que l'araignée géante de "tintin et l'etoile mysterieuse", c'est vous dire!)
Mais c'est surtout grace au montage qui ne la montre que dans des plans assez brefs et nerveux et dans une belle penombre, donc grâce soit rendu a la sagesse de Dan Curtis sur ce coup là. (et l'ambiance dans la cabane est vraiment effrayante)
...100% d'accord avec les images de synthese façon "pterodactyl" beurk!
erreur cher Milton.. Donna Mills n'a jamais joué dans Melrose place mais la Mills fut l'une des plus belles garces televisuelles en interpretant la diabolique Abby Ewing 13 ans durant ds COTE OUEST!!
Melrose, c'était cette pimbeche de Heather Locklear!
Ah la Mills......... quel amour de garce 8) 8) 8) toujours été amoureux de la Mills, Eric!!
Ah oui, je les confond tjrs ces deux vilaines! ...en fait, demi erreur si on veut, je savait qu'elle avait joué une salope de compet' dans un feuilletons, je pense à COTE OUEST mais je consulte IMDB pour être sur, je zieute son abondante filmographie, et là quedal, mais je trouve MELROSE PLACE, même si ça collait pas trop avec mon souvenir.
En fait je viens de m'apercevoir que le titre original de COTE OUEST, n'est pas WEST COAST comme je cherchais naïvement, mais KNOTS LANDING (bein oui, fallais le savoir! :roll: ).
Sinon, elle a donc bien joué dans MELROSE, mais juste en guest star recurante dans 4 episodes.


PS: ...et Eric, de grâce, qu'on ne ne me fasse plus la moindre allusion au TRIANGLE DU DIABLE aprés la nuit tombée, ou ça va encore m'empecher de dormir c't'histoire!!! .
..vous parlé ici a un ex-enfant qui fut profondement et durablement traumatisé par ce truc, et de savoir que je ne suis pas le seul n'arrangeras pas les choses!!!:oops: :D

Avatar de l’utilisateur
milton arbogast
Messages : 1564
Inscription : ven. août 20, 2004 7:37 pm
Localisation : le coffre d'une bagnole au fond d'un etang pres d'un motel glauque

Message par milton arbogast » lun. mars 13, 2006 5:21 pm

...notons au passage que Dona Mills et Patty Duke (Austin selon les epoques) avait deja partagé l'affiche (mais aucune scene) dans le memorable et gaudriolesque Look What's Happened to Rosemary's Baby Palme d'or incontestable de la sequel la plus ridicule de tout les temps (passés et à venir!)

Avatar de l’utilisateur
Romain
Messages : 3957
Inscription : mar. juin 08, 2004 11:29 pm
Localisation : Metz/le village
Contact :

Message par Romain » lun. mars 13, 2006 9:48 pm

Vu une premiere fois sur Antenne 2 au millieu des années 80 puis une autre fois sur la 5...
Terrorisé.
Pendant des années,j'ai été hanté par la marque,la scene de fin et la chute du hero et les araignées qui lui grimpent dessus.
Grace à Karen,j'ai revu la VHS y a 4 ans et depuis je rêve d'une edition DVD.
L'une des méchantes claques de mon enfance.

Avatar de l’utilisateur
Sutter Cane
Messages : 687
Inscription : ven. juin 18, 2004 10:29 pm

Message par Sutter Cane » lun. mars 13, 2006 9:54 pm

Je suis ravi de voir que je ne suis pas le seul à espérer voir un jour ce moment de frousse des 80's débarquer en dvd.

En même temps, pas sûr que cela arrive de sitôt. :cry: :cry:

Le thème m'avait aussi beaucoup marqué...

Avatar de l’utilisateur
Romain
Messages : 3957
Inscription : mar. juin 08, 2004 11:29 pm
Localisation : Metz/le village
Contact :

Message par Romain » ven. juin 30, 2006 2:49 am

Revu ce soir et toujours aussi bon.
J'en ai profité pour me faire un DVD-R car on est pas prêt de le voir débarquer chez nous!!! :wink:

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 19022
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Message par Superwonderscope » mar. mai 08, 2007 1:54 pm

Pareil que tout le monde ici-bas. Un des (allez, soyons fous,n'hésitons pas) chef d'oeuvres des téléfilms fantastiques. Comme la TV américaine pouvait en produire dans les années 70. le final m'avait aussi terrfié étant gamin.
Il garde quand même un bon impact et le visuel (malgré une VHS Antarès pas géniale) est très réussi pour l'antre de la bête (notamment lors du plan où l'on voit la lune se refléter dans l'eau noire au fond de la baraque à beateau).
Tony Franciosa ajoute aussi beaucoup au décalage de l'ensemble, entre ses mimiques du début et le fait qu'il réalise petit à petit ce qui se passe. Sa transtion est bien menée, tout comme le reste du casting féminin. Hétéroclite et classieux pour l'époque.
Bref une très belle réussite qui aurait largement mérité une sortie cinéma aux vues des médiocres films qui sortaient ces années là (genre Jennifer a-avec ses serpents- ou encore Le baiser de la tarentule ... ou autres gaudrioles limite soporifiques)
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

comte vonkrolock
Messages : 8844
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Message par comte vonkrolock » mar. mai 08, 2007 2:20 pm

C'est sympa de faire remonter ce post, j'avais plus penser a ce film depuis quelques décennies, me souviens qu'il avait marquer pas mal de monde a l'époque (Dans les cours d'école sa y allait, étonnant pour l'époque), d'ailleur j'avais louper la dif sur Antenne 2 à l'époque et c'est celle sur la 5 que j'ai put voir :D .

Dommage qu'un éditeur est pas la brillante idée de le resortir !!
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Avatar de l’utilisateur
Melvin
Messages : 516
Inscription : mer. juin 23, 2004 11:47 am

Message par Melvin » sam. mai 12, 2007 10:38 am

Un de mes meilleurs souvenirs aussi, vivement un DvD, ne déséspérons pas :wink:

Avatar de l’utilisateur
Melvin
Messages : 516
Inscription : mer. juin 23, 2004 11:47 am

Message par Melvin » dim. mai 13, 2007 11:33 pm

Pareil que vous, un film qui m'a terriblement marqué et effrayé à l'époque.
Vivement un DvD.

Avatar de l’utilisateur
dario carpenter
Messages : 4986
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : 75002 PARIS & EVREUX 27000!
Contact :

Re:

Message par dario carpenter » mer. févr. 12, 2014 12:37 pm

Melvin a écrit :Vivement un DvD.
pas de blu ray ou de dvd dispos?

Répondre