Emanuelle In America - Joe D'Amato (1977) -Z2 Italie-

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 11869
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Message par MadXav » ven. avr. 22, 2005 7:39 am

Superwonderscope a écrit :en commandant hier plein de films vachement intéressants :D je l'ai vu à 11,99 € sur dvdsat
Ouaip mais c'est la version simple DVD. La version double est à 20euros...
Interview de l'acteur Saif Ali Khan pour la sortie de GO GOA GONE :
Image

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 19483
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Message par Superwonderscope » ven. avr. 22, 2005 7:40 am

MadXav a écrit :
Superwonderscope a écrit :en commandant hier plein de films vachement intéressants :D je l'ai vu à 11,99 € sur dvdsat
Ouaip mais c'est la version simple DVD. La version double est à 20euros...
ah oui mais bon quand on veut le beurre, l'argent du beurre, la cremière et son sourire, on fait pas la fine bouche :D
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 11869
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Message par MadXav » ven. avr. 22, 2005 7:52 am

Superwonderscope a écrit :ah oui mais bon quand on veut le beurre, l'argent du beurre, la cremière et son sourire, on fait pas la fine bouche :D
J'me contenterai de la crémière si elle a le sourire mais ce que je voulais dire, c'est que le doc complet est sur le 2eme disque. Donc soit le doc interesse et on prend le double, soit le doc interesse pas et je pense qu'on peut trouver le zone 1 pour moins cher. Voilà quoi... J'm'a trompé ?
Interview de l'acteur Saif Ali Khan pour la sortie de GO GOA GONE :
Image

Superfly
Modérateur
Messages : 12815
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...
Contact :

Message par Superfly » ven. avr. 22, 2005 8:02 am

le doc est vraiment bien ... j'ai la vhs italienne ...

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 11869
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Message par MadXav » ven. avr. 22, 2005 8:10 am

Superfly a écrit :le doc est vraiment bien ... j'ai la vhs italienne ...
Et on sait si y'a des ST sur le docu ? Parce que moi, sorti du Marseillais et du Francais, je parle pas grand chose.
Interview de l'acteur Saif Ali Khan pour la sortie de GO GOA GONE :
Image

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12164
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Message par Dragonball » dim. mars 19, 2006 11:33 pm

:shock:


Mais c'est quoi ce bordel, j'ai rien compris au film ! :D


ça commence comme un softcore de M6, puis tout d'un coup il y a une fille qui branle un cheval en gros plan, après, on retourne à de l'érotique soft, puis sans prévenir ça enchaine sur au moins une demi heure de scènes porno tournées n'importe comment, bientôt suivies de plans surper dégeu de torture !
Enfin, après une séquence avec des africains qui ferait passer "Tintin au Congo" pour un documentaire de Jean Rouch, le film ...... est finie ! :mrgreen:


Sacré Joe D'amato, il ne m'avait pas autant amusé depuis "Porno holocasut" ! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Message par eric draven » lun. mars 20, 2006 10:53 pm

Point de review de ce film :shock: ?? vite remedions à cet oubli impardonnable!!

Voila ce que j'en ecrivais en substance alors:

Deuxième aventure d'Emanuelle, Emanuelle en Amérique connu aussi sous le titre de Les Dépravés / Les dépravés sexuels est certainement le plus fameux et un des plus réussis de la série.

De Venise à Washington en passant par une île perdue au milieu des tropiques, Joe D'Amato nous offre une fois de plus un beau voyage à travers le monde en suivant les enquêtes d'Emanuelle qui cette fois s'infiltre dans les hauts milieux de la bourgeoisie et de la politique pour en percer les scabreux secrets.

Agréablement filmé et mis en scène, Les dépravés bénéficie surtout de superbes scènes érotiques.
Les scénes saphiques entre sales 8) :lol: pullulent. La longue séquence dans le sauna entre la Gemser et la De Selle ou les ébats de Paola Senatore et d'Emanuelle font partie des plus beaux moments du film.
La belle partition musicale de Nino Fidenco ajoute un aspect suave à l'ensemble, une sensualité à fleur de peau et on retiendra tout spécialement la magnifique et envoûtante chanson du générique qui fleure bon les années 70.

Sans temps mort ni longueur, ajoutons également au crédit du film le fait que son réalisateur n'ai pas cédé au tics faciles du travelogue.
Tout à fait cohérent dans son scénario, interprété avec conviction, on retiendra également ces scénes qui en leur temps firent scandale dont la longue masturbation de l'étalon dans la grange par une vilaine devant les regards excités des convives, prouvant l'attirance et la fascination qu'exerçaient les peversions sexuelles sur D'Amato.

Cette même fascination pour le malsain, le morbide et la violence réaliste se retrouvent dans lesfausses séquences snuff, dérangeantes et particulièrement odieuses. OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!! 8) 8)

S'il est un film qu'il fallait retenir parmi la longue et interminable série des Emanuelle, c'est peut etre celui ci, à égalité avec le prenant Emanuelle autour du monde / Emanuelle, perche violenza alle donne?, fleurons du cinéma de sexploitation italien, représentatif de ce que Joe D'Amato fit de meilleur dans ce genre.
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 19483
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Message par Superwonderscope » dim. juil. 08, 2007 10:04 am

Charme indéniable de Laura Gemser qui a rarement été aussi belle. Beaucoup de sourires naturels à la caméra, une grace infinie... perdue dans un film bordelique et dénué de toute logique scénaristique.
Joe enchaine les scènes cartes postales avec des scènes chocs, vaguement reliés par une Emanuelle qui fait click-click avec sa mini caméra pour dénoncer... euh... dénoncer on ne sait plus trop quoi. De toute façon on s'en fout, elle dit au début que le sexe c'est beau mais qu'il peut etre dépravé de par la prostitution, la violence, tout ça. Donc les scènes qui suivent semblet alimenter ce point de départ.
Le coup du cheval est plutot bien amené (la jeune femme, entend des hennissements, démarre au quart de tour à deux reprises sans que le spectateur ne sache pourquoi-euh, enfin si :D mais celui ou celle qui ne connait pas le film de réputation va etre vraiment surpris -. Joe a pris de la parti de tenter de trouver ce qui va le plus choquer son auditoire. C'est du sexploitation pur et dur mais il m'a semblé plombé par son jusqu'auboutisme de ses saynètes chocs. Sur un plan strictement sensoriel, le film marche (les tortures imaginées sont vicieuses, les scènes de cul plutot bien filmées). sur celui de l'équilibre, d'Amato aurait pu continuer encore 3 h, le "scénario" n'en aurait pas été affecté puisuqe de toute façon, il n'existe visiblement pas.
Les thèmes originaux d'Emanuelle Nera sont cependant respectés : liberté d'aimer, liberté d'amour, travelogue, photographie...

A noter deux choses hors norme. les inserts hard sont calamiteux et n'ont rien à faire là. Autant se prendre un vrai porno!
La scène finale avec les "sauvages" qui se révèle en fait etre un film en train d'etre tourné. Amusante digression sur l'exotisme de pacotille qui règne dans ce type de film. Mais aussi bonne que l'idée soit, elle tombe à plat car au milieu d'un bordel sans réel liant ni logique.

Je le trouve moins classieux que le premier opus de Bitto Albertini, moins ien écrit et moins élégament filmé.

Partition en effet sublime de Nico Fidenco.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
Heinrich
Messages : 1696
Inscription : jeu. sept. 30, 2010 4:56 pm

Re: Emanuelle In America - Joe D'Amato (1977) -Z2 Italie-

Message par Heinrich » jeu. févr. 14, 2019 5:01 pm

Badaboom, du lourd chez MM, sortira t'il chez le Chat ? :mrgreen:

Image


EMANUELLE IN AMERICA – Finally, Joe D’Amato joins the Mondo Macabro collection! Another beautiful 2K restoration of an exploitation classic. This transgressive disco-era Italian marvel will be making its worldwide Blu-ray debut completely uncut (god help us all). We’re still working on the extras and have had some things fall through but at the very least it will feature a brand new audio commentary by Eurocult aficionados Nathaniel Thompson and Bruce Holecheck and this amazing new cover art by Justin Coffee. More extras and LE details TBD, TBA.

We are shooting for a mid to late March pre-order date, with a late April/early May shipping date. Keep an eye out here for more details.

Mondo Macabro announced today that it will bring to Blu-ray two cult films: Joe D'Amato's Emanuelle in America (1977) and Gilberto Martínez Solares' Satanico Pandemonium (1975). The two releases, which will be sourced from brand new 2K restorations, are expected to arrive on the market later this year.

Emanuelle in America Special Features and Technical Specs:

NEW 2K RESTORATION OF THE FILM
NEW audio commentary by Eurocult aficionados Nathaniel Thompson and Bruce HolechecK
Mongo Macabro Previews
AND MORE...

Répondre