The Bucket List (2007) - Rob Reiner

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
bluesoul
Messages : 3884
Inscription : sam. sept. 27, 2008 4:09 pm
Localisation : Tokyo dans les annees 70s, baby! Yeah!

The Bucket List (2007) - Rob Reiner

Message par bluesoul » mar. août 29, 2017 3:19 pm

A l'époque où il enseignait la philosophie, Carter Chambers invitait chaque année ses étudiants à dresser ce qu'il appelait une "bucket list" - la liste de tout ce que ces jeunes rêvaient de faire, de voir ou de tenter avant de "passer l'arme à gauche". Oubliant d'appliquer ce sage principe à lui-même, Carter laissa passer le temps, se sent piéger par une multitude de contraintes et d'obligations familiales et dut se contenter pendant quatre décennies d'un obscur emploi de mécanicien. Aujourd'hui, sa "bucket list" n'est plus qu'un dérisoire exercice mental, une recension d'occasions manquées et de regrets voilés. Pendant ce temps, le multimillionnaire Edward Cole bâtissait un empire et consacrait toute son énergie à amasser encore plus d'argent, sans même s'accorder le temps de savourer ses acquis.
Un jour, Cole et Carter se retrouvent dans la même chambre d'hôpital, avec tout le temps nécessaire pour dresser le bilan de leurs vies si dissemblables. Ils découvrent alors qu'ils ont au moins deux choses en commun : un formidable appétit de vivre, et le ferme désir de réaliser d'urgence tous leurs rêves inaccomplis. Les deux hommes embarquent alors pour la plus belle des virées. (Source Allocine)
Tiens, pas de thread? Allez, bibi se lance grace a une diffusion sur la NHK nationale.

Un avis mitige au final.

Bon, j'aime bien Morgan Freeman et Nicholson est un des derniers "Monstres" 8)) .

Le probleme est que si l'idee (sur le papier) de les faire jouer ensemble, Nicholson, par exemple fait partie de ces acteurs qui n'ont ABSOLUMENT PLUS RIEN a prouver (cf. De Niro, Pacino ou a son epoque; Brando) et qui continuent juste de tourner parce qu'ils ont ca "dans le sang".

A l'arrivee, on a deja l'impression que les deux acteurs sont un chouillat en pilotage automatique dans un film passablement telephone ("appel en pcv" est un terme qui m'est venu a l'esprit) tant il aligne des elements "balises" au fur et a mesure du metrage, soit au niveau des characteres des persos, de la facon dont sont traites les elements de la "liste", des "felures" internes des persos et de comment elles vont se "guerir".

C'est sympa, meme si syrupeux. C'est une "jolie" histoire, mais au traitement light et en surface (un traitement du sujet par des europeens: francais, italiens ou anglais, voir par des japonais serait radicalement different), on suit ca gentiment et on sait ou ca arrivera. Bref, on est loin de Rob Reiner en mode "Stand by Me".

Sympa, gentil--je n'irai pas jusqu'a "oubliable", juste..."balise". Mais bon, c'est un traitement hollywoodien d'un pitch (neanmoins) pas bete. Un peu trop hollywoodien, quoi.

The Bucket List: 3.75 / 5 (bon, ca fait reflechir au final, ce qui est deja ca de pris...)
En direct du Japon. Bonsoir. A vous, Cognac-Jay.

Répondre