That Guy who was in that thing - Ian Roumain (2012)

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 18648
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

That Guy who was in that thing - Ian Roumain (2012)

Message par Superwonderscope » ven. août 18, 2017 1:34 pm

Très intéressant documentaire sur les seconds couteaux dont on voit le visage travers films et séries mais dont on s'avère régulièrement incapables de trouver le nom.

Xander Berkeley, Zeljko Ivanek, Wade Williams, Craig Fairbrass, Michael Joy, W. Morgan Sheppard, J.C McKenzie, Bruce Robinson... parlent de manière assez directe (voire crue) de leur métier et de la difficulté intense de décrocher un job malgré leur passé et leur longue liste de créditS.

Assez candide mais impitoyable, leur discours oscille entre clins d'oeils et coups de couteaux. l'ensemble se veut à la fois chronologiques (leurs origines, leur choix de métier d'acteurs, leurs aspirations...) mais également didactique.
Des castings improbables, leur haine des auditions (tous, partagent la même haine!), leur amour de leur métier. le même constat de hauts et de bas, restant parfois presque deux ans sans travailler (!).

Ca me rappelle une discussion que j'avais eue au Festival de Gerardmer avec Steven Waddington qui me disait que les spectateurs n'imaginaient pas à quel point le métier était ingrat et qu'il se sentait honoré lorsqu'un réalisateur le "désirait" pour incarner un personnage à l'écran. C'est exactement ce sentiment qui traverse cette série d'interviews. Beaucoup d'amertume, aussi, sur des récits d'attente de téléphone qui ne sonne pas. Un énorme fossé entre l'imaginaire d'Hollywood, le glamour, la richesse... et la fait que 99,4% des acteurs et actrices ne vivent pas de leur métier. La joie d'être choisi pour une série en qualité de régulier, la frustration de n'être que "guest star" car signification de retourner aux jobs "à côté".

Difficile d'imaginer J.C McKenzie comme "agrafeur" en entreprise pendant 3 mois, mais Craig fairbrass en videur pendant 6 mois, oui :D Wade Williams à l'usine, W morgan Sheppard comme chauffeur de limousine... avec des vies privés chaotiques, dont beaucoup finissant seuls avec des animaux comme compagnie :shock: . eT Surtout le fait d'avoir nécessairement des entourages compréhensifs ou qui puissent aider dans des moments sans revenus... et cette peur permanente d'être rejeté.

vraiment éclairant sur les silhouettes et les visages qu'on pense connaitre. mais surtout, levant un voile sur une des faces du business du cinéma qu'on ne soupçonne pas vraiment.

79mn bien remplies et passionnantes, même si la qualité technique de certaines interviews reste aléatoire.

https://www.youtube.com/watch?v=S33aLy6yKt0


il y a aussi une 2e partie qui a été réalisée l'année dernière.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Répondre