The Village - Night Shyamalan (2004)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 19291
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Message par Superwonderscope » jeu. nov. 25, 2004 6:17 pm

Hrundi V. Bakshi a écrit :
masterbator a écrit :j'ai compris, c'est pour ça qu'il y a aussi peu de filles sur Devildead!
Non, il faut juste que tu bronzes un peu plus tes fesses, et c'est bon.
Bah oui.... C'est comme les traces blanches sur les nichons des femmes bronzées qui retirent jamais leur soutif de plage, ça excite moins....
iléfou!
blanc, c'est plus excitant! (cf Athènes et son arrière-pays)
Hrundi V. Bakshi a écrit :Bah oui.... C'est comme les traces blanches sur les nichons des femmes bronzées qui retirent jamais leur soutif de plage, ça excite moins....
ah ça, je dirai pas le contraire par contre :D

mais revenons à nos mormons.

Je ,e pense pas que le concentré du thread soit un front unilatéral anti-Shyamalan ou pro-shyamalan. ce n'est pas le but. C'est juste quà mon sens ce film a cristallisé pas mal de passions (personnellement je l'ai trouvé sans intéret particulier, lourd dans sa démarche et très démonstratif tout en faisant un copier/coller des aventures de Mary Ingalls...mais sans atteindre le ridicule achevé de Signes que j'ai foncièrement détesté. Mais par contre j'aime beaucoup Incassable...alors tu vois... il ne faut pas généraliser trop hativement par ici :wink:
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
Hrundi V. Bakshi
Messages : 760
Inscription : lun. nov. 15, 2004 5:41 pm

Message par Hrundi V. Bakshi » jeu. nov. 25, 2004 6:23 pm

Pas de problème... Je peux comprendre que j'arrive après la bataille, ce qui peut sembler lourdaud pour les habitués du forum. :mrgreen: :wink:

Superfly
Modérateur
Messages : 12789
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...
Contact :

Message par Superfly » mar. mai 03, 2005 4:03 am

je ne supporte pas Shalamanhaneu. Incassable est un navet ridicule, Signs une bien belle merde vraiment chiante... mais là j'ai été surpris malgré les nombfreux défauts. Par contre dire que ce film est ideologiquement douteux c'est aller un peu loin. Franchement si je pouvais être à leur place et pas me stresser avec cette société de merde dans laquelle on vit, je leur ferais directement. Autant passer ma vie à vivre tranquillement dans un endroit assez beau quoiqu'un peu terne :D avec des petites gonzesses bien roulées qu'au millieu des embouteillages qui puent...

Qui veut mettre de l'argent pour faire la même chose au milieu du Larzac ??

Sinon question conne ... j'ai peut être mal suivi ... mais pourquoi c'est pas un ancien qui se rend en ville ???

Avatar de l’utilisateur
AAWIL
Messages : 621
Inscription : mer. nov. 03, 2004 6:19 pm
Localisation : PARIS

Message par AAWIL » mar. mai 03, 2005 4:42 pm

Superfly a écrit :Sinon question conne ... j'ai peut être mal suivi ... mais pourquoi c'est pas un ancien qui se rend en ville ???
parce que c'est pour pas rejeter les aveugles dans le village... eux aussi ont le droit de faire des promenades en foret.

Perso j'ai trouvé le film nul, intrigue mal construite, on devine assez vite l'histoire et puis moi c'est vrai que pour en revenir avec la fille aveugle, Quelqu'un peut m'expliquer comment elle fait pour se diriger aussi facilement dans la foret. Putain, pas a un seul moment elle se plante de chemin !!!... comme quoi, les jeux de piste, ça sert !

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12154
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Message par Dragonball » mar. mai 03, 2005 8:04 pm

AAWIL a écrit :Perso j'ai trouvé le film nul, intrigue mal construite, on devine assez vite l'histoire et puis moi c'est vrai que pour en revenir avec la fille aveugle, Quelqu'un peut m'expliquer comment elle fait pour se diriger aussi facilement dans la foret. Putain, pas a un seul moment elle se plante de chemin !!!... comme quoi, les jeux de piste, ça sert !
Si en Ben Affleck peut le faire, tout le monde peut le faire ! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
AAWIL
Messages : 621
Inscription : mer. nov. 03, 2004 6:19 pm
Localisation : PARIS

Message par AAWIL » mar. mai 03, 2005 9:30 pm

Dragonball a écrit :Si en Ben Affleck peut le faire, tout le monde peut le faire ! :mrgreen:
merde, je l'avais oublié celui là !... l'aveugle le plus credible du cinema !

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12154
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Message par Dragonball » mar. mai 03, 2005 10:18 pm

AAWIL a écrit :
Dragonball a écrit :Si en Ben Affleck peut le faire, tout le monde peut le faire ! :mrgreen:
merde, je l'avais oublié celui là !... l'aveugle le plus credible du cinema !
Sans parler de celui qui était derrière la caméra ! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20471
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Message par Manolito » ven. juil. 14, 2006 12:33 pm

SPOILERS TOUS PLEINS PARTOUT

Dans les suppléments de "Sixième Sens", Shyamalan décrivait la plus grosse trouille de son enfance. Un jour, il rentrait avec ses parents à leur maison, et, découvrant que la porte était ouverte, son père en a déduit qu'il y avait quelqu'un à l'intérieur, un cambrioleur, une personne malveillante et dangereuse. L'idée que quelqu'un, un étranger total, puisse s'introduire sans prévenir dans son foyer et tout y détruire - tuer gratuitement avait alors traumatisé le M. Night. On retrouvera alors cette idée dans ses films : en ouverture du "Sixième sens" ; dans les méfaits de l'agent de nettoyage de "Incassable" ; à la fin de "Signes" avec l'alien.

"Le village" se situe en aval de cette situation. La violence gratuite s'introduit dans votre vie, la brise. Comment réagir ? Comment recommencer sa vie sans prendre le risque insensé de la soumettre à l'arbitraire de la vie ?

Avec "Sixième sens", "Incassable" et "Signes", Shyamalan disait avoir fait une trilogie qui s'était construite et écrite facilement, en partant de 3 thèmes forts du cinéma fantastique. Mais "Le village" a été un exercice plus laborieux, plus difficile, une tentative de repartir de zéro avec une idée (a priori) très originale.

"Sixième sens" et "Incassable" avaient tous deux des twist en conclusion. Mais leurs rebondissements n'influaient pas vraiment sur l'histoire. S'ils n'avaient pas été là, les films restaient à 90 pour cent les mêmes. Pour "Le village", c'est très différent. C'est vraiment un film qu'on voit de façon très différente en sachant les motivations profondes des anciens dès le début. Les manifestations des monstres se font de plus en plus pressantes et dangereuses uniquement pour décourager Lucius.

Contrairement aux trois précédents films de Shyamalan, j'ai trouvé que "Le village" commence en fait très vite, sans trop présenter les personnages. Le film est très dense. A tel point que, dans son écriture, Shyamalan paraît même passer à côté de beaucoup de choses. La partie "film d'horreur", la première moitié donc, est trop courte, frustrante.

La description des anciens, du fonctionnement du village, de sa création paraît terriblement sous-développée. Il y avait vraiment matière à faire un film beaucoup plus complet, plus long. Ensuite, il y a des petits abus (d'où vient le piège dans la forêt ?) et des facilités franchement énormes (le gardien du parc qui aide l'aveugle sans trop se poser de questions, la mort de l'idiot qui tombe "vachement bien"). "Le village" est donc un film à la fois très riche, très original, mais aussi le Shyamalan qui m'a paru le plus maladroitement écrit des 4.

Est-ce à dire que "Le village" est un film tout caca ? Certes non ! Encore une fois, le sujet s'avère réellement original, inspiré, avec une vraie profondeur. Tout au long du film, Shyamalan pose les "pour" et les "contre" de cette communauté utopiste, mais aussi malsaine, terrée dans le mensonge. La fin est effectivement un peu facile. On peut juger qu'elle penche en faveur des Anciens parce qu'elle leur offre un répit et paraît annoncer que la communauté va perdurer. Mais est-ce que Shyamalan dit que cette communauté fonctionne sur de bonnes bases ? Je ne pense pas... Comme cela a été relevé, c'est une fin ambigue. A chacun de voir si la continuation - forcément temporaire - du village est une bonne chose.

C'est bien joué, bien photographié, bien monté, les premières scènes avec les monstres invisibles font leur petit effet. Bref, un film un peu bancal, perfectible, mais ce n'est pas un échec pour autant.

Arrivé au terme de notre petit périple shyamalanesque, il est intéressant de faire un petit bilan après ses quatres films. Il y a un vrai système Shyamalan.

Comme Woody Allen (New York) ou Peter Jackson (Nouvelle Zélande), il s'est toujours tenu à l'écart de Hollywood, tournant toujours sur la côte est, et plus précisément dans son état natal de Pennsylvanie. Ce qui lui permet de faire sa popote tranquillement, sans être ennuyé par les studios et leurs cadres. Il ne fait pas de projets sur commande ; il écrit lui-même totalement ses scénarios à partir de ses idées originales. Ce qui est un fonctionnement totalement à l'opposée de celui des Major hollywoodiennes. Contre-partie de cette indépendance totale : il ne bénéficie que de budgets moyens (ses films les plus chers ont couté 70 millions de dollar).

Ce qui n'est pas bien grave : ses sujets, ses scénarios lui permettent toujours de mettre la main sur des acteurs de qualité, qui se mettent au service de son travail. Il utilise très peu de SFX : le seul véritable recours au numérique dans sa filmographie serait en fait l'alien de "Signes". Qui plus est, avec ses budgets relativement modestes, il n'a jamais connu de réels échecs. Même "The Village" ou "Incassable", considérés commercialement décevants, sont des films qui ont rapporté plus de trois fois leurs mises au box office US + mondial. Bref, ses 4 films fantastiques ont été de bonnes affaires commerciales pour le studio Disney.

Shyamalan, c'est aussi une façon de penser la mise en scène totalement à contre-courant de ce qu'on voit dans les films fantastiques hollywoodiens. Les scènes sont filmées en une seule et longue prise, comme on le faisait à l'époque où les acteurs venaient surtout du théâtre. Il évite autant que possible les coupures au montage. Bref, il fait de l'anti-MTV, du cinéma anti-spectaculaire au centre duquel se trouve l'humain, et non l'effet spécial.

"Lady in The Water" son prochain film qui sortira fin aout en France, a été proposé à Disney, mais le studio l'a refusé, le jugeant sans potentiel. Shyamalan a donc cassé son lien avec ce studio et est parti vers le film chez Warner. Le budget semble toujours tourner aux alentours de 70 millions de dollars, le tournage a encore lieu à Pennsylvanie, etc. Bref, le système a l'air de rester en place néanmoins...

Avatar de l’utilisateur
Verhoeven
Messages : 384
Inscription : mar. mars 27, 2007 1:05 am
Localisation : Bezons (95), Vernon (27), un climat tempéré quoi...

Re: The Village - Night Shyamalan (2004)

Message par Verhoeven » jeu. juin 12, 2008 12:50 am

J'aime beaucoup ce Village qui prend parfois le spectateur à contre-pied mais qui par la même occasion possède l'identité des films du réalisateur...

On retrouve l'importance qu'il porte à certaines couleurs:
- le jaune comme protection
- le rouge comme couleur négative (comme pour le 6ème sens ou le mauve d'Incassable)

La musique splendide de James Newton Howard qui aura fait les plus belles partitions de sa carrière pour M. Night Shyamalan. La photo splendide principalement de nuit dans les scènes d'intérieur éclairées à la bougie. Un casting complet et judicieux. Des numéros d'acteurs assez énormes. Une belle réflexion sur les limites du repli communautaire, avec des monstres comme symbole du danger que représente les homme de la ville. Un monde ou les "consciences" du village (les Anciens) munipulent par la peur.

Quelques surprises sont distillées sur toute le durée du mètrage:
- un twist au milieu et un autre à la fin
- le personnage de Lucius éclipsé peu à peu par celui d'Ivy, véritable héroïne du récit
- l'histoire d'amour étouffée en quelques minutes
- le personnage d'Adrian Brody décrit comme inoffensif

Mystérieux et lyrique.

Je profite de la sortie du nouveau film du réalisateur pour en revoir quelques uns. Il est de bon ton de massacrer son oeuvre en ce moment mais je tiens à défendre ce film mais aussi La jeune fille de l'eau que j'ai trouvé très beau également (j'espère ne pas changer d'avis à la sortie de Hapenning...)
"La vie n'est pas un combat mais une passion à défendre"

Avatar de l’utilisateur
antropophagus
Messages : 1500
Inscription : lun. mai 03, 2004 2:16 pm
Localisation : Into the twisted life of a necrophiliac

Re: The Village - Night Shyamalan (2004)

Message par antropophagus » sam. juil. 02, 2011 9:53 pm

Je découvre après la guerre n’étant pas un inconditionnel de Shyamalan même si je lui reconnais un talent certain malgré des films très inégaux. Et bien j’ai beaucoup aimé, le casting est excellent, la mise en scène solide, la musique de James Newton Howard est magnifique, il règne dans l’air une tension palpable et les évènements à venir ne déçoivent pas. Une fois n’est pas coutume j’avais anticipé le twist mais je n’ai pas été déçu pour autant car l’exécution est nickelle. Un film très beau et envoûtant.
Man-eater

Avatar de l’utilisateur
dario carpenter
Messages : 5089
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : 75002 PARIS & EVREUX 27000!
Contact :

Re: The Village - Night Shyamalan (2004)

Message par dario carpenter » ven. nov. 22, 2013 9:03 pm

"The Village" vu par Pascal Laugier, "un film d'extrême droite":

http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cine ... te-3479346

Avatar de l’utilisateur
Machet
Messages : 2717
Inscription : ven. févr. 24, 2006 6:34 am
Localisation : Annecy

Re: The Village - Night Shyamalan (2004)

Message par Machet » ven. nov. 22, 2013 9:33 pm

dario carpenter a écrit :"The Village" vu par Pascal Laugier, "un film d'extrême droite":

http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cine ... te-3479346
Toujours un peu fatiguant le Laugier.
Il y a un p'tit détail qui me chiffonne

Avatar de l’utilisateur
Fatalis rex
Messages : 7186
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:19 am

Re: The Village - Night Shyamalan (2004)

Message par Fatalis rex » ven. nov. 22, 2013 9:39 pm

C'est la nouvelle mode, chacun y va de sa petite prise de position anti-facho. WITNESS, aussi, c'est un film d'extrême droite. Il n'y a que des blancs qui vivent en communauté pour fuir le monde moderne.
Dernière modification par Fatalis rex le ven. nov. 22, 2013 10:14 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
dario carpenter
Messages : 5089
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : 75002 PARIS & EVREUX 27000!
Contact :

Re: The Village - Night Shyamalan (2004)

Message par dario carpenter » ven. nov. 22, 2013 10:04 pm

Laugier et le Shyamalan de "The Village", Boukhrief qui parlait de Ridley Scott "immense cinéaste facho"...la génération biberonnée à Starfix est obsédée par les fachos :D

Avatar de l’utilisateur
Machet
Messages : 2717
Inscription : ven. févr. 24, 2006 6:34 am
Localisation : Annecy

Re: The Village - Night Shyamalan (2004)

Message par Machet » ven. nov. 22, 2013 10:40 pm

dario carpenter a écrit :Laugier et le Shyamalan de "The Village", Boukhrief qui parlait de Ridley Scott "immense cinéaste facho"...la génération biberonnée à Starfix est obsédée par les fachos :D
Boukhrief qui n'aimait pas Terminator pour cette même raison je crois.
Il y a un p'tit détail qui me chiffonne

Répondre