Viking Women and the Sea Serpent - Roger Corman (1957)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 18648
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Viking Women and the Sea Serpent - Roger Corman (1957)

Message par Superwonderscope » sam. août 05, 2017 6:31 pm

Les fiancées et femmes de Vikings partis en mer, fatiguées d'attendre, décident d'organiser un long voyage afin de comprendre une aussi longue absence. Elle croisent un serpent de mer géant qui les précipitent dans un vortex marin. Le drakkar coule et elles échouent sur des terres hostiles et faites prisonnières par la tribu des Grimault.

THE SAGA OF THE VIKING WOMEN AND THEIR VOYAGE TO THE WATERS OF THE GREAT SEA SERPENT : c'est le vrai titre.

Pas de moyens pour une telle saga, c'est donc difficile de tirer son épingle du jeu. Malgré tout, je trouve que Corman met beaucoup de son savoir-faire. Plans larges ingénieux qui donnent un aspect moins cheap que prévu (l'intérieur de la demeure du chef des grimauds). certains mattes au début et fin font largement illusion. Le montage, réduisant le film à 62mn, donne droit au cour du film dès le lancement. Pour ça, Corman savait y faire.
En fait, un découpage assez adroit tente de colmater les insuffisances de moyens, ou l'incroyable connerie du scénario qui prend l'eau de toute part;
Bien sûr, on pourra passer son temps à compter les incohérences et autres anachronismes : la chorégraphie 50's de la danseuse, les vikings prisonniers depuis des années qui sont frais rasés et avec une coiffure courte à la Tab Hunter, les coiffures de certaines vikings, les maquillages outranciers... certaines ellipses, aussi, curieusement pratiques.
A noter que le film eut une certaine réputation à l'époque auprès des gays américains, seul moyen officiel de voir une bande garçons musculeux torse poils tout le long du film :D

Pour les SFX, certaines rétroprojections font illusion là aussi, pour une série B AIP. Ca reste soigné. je trouve même que le serpent marin possède un certain charme que certaines productions plus briquées ne bénéficiant pas. Pour 70 000 $, c'est plus qu'honorable. Très curieux par contre que Corman transgressa (pour la seule fois, il me semble) sa règle de ne montrer le "monstre" qu'au final du film, dans son entièreté. on le voit ici dans le premier quart, bien en évidence...

Clairement pas un très grand film ni un grand Corman, mais le métier est là. C'est correctement tourné, les actrices principales savent y faire (Susan Cabot, parfaite). Jonathan Haze (blond-d peroxydé pour le coup) a énormément d'énergie. Le reste des acteurs "vikings" sont à hurler de rire de non-jeu, embauchés pour leur usculutaure sur Venice Beach.... tandis que les Grimault ne sont pas franchement mieux, beaucoup étant d'ailleurs des techniciens embauchés pour l'occasion.

Vu sur le DVD français de chez One Plus One d'il y a une 10aine d'années, sortis dans un coffret Corman du plus bel effet. En double programme sur le même disque que teenage caveman (comme LGF aux USA), et en bonus, l'affiche de Viking Women dans le boitier!

Vo ou vostf, 1.85:1 16/9e, avec films annonces, bios, petit blabla écrit sur le film et F.A de la collection Mario Bava. Jolie jaquette... c'était bien joué!

F.A:
https://www.youtube.com/watch?v=QXJ08m6u6ks

Un DVD plus ancien, anglais, avait été chroniqué sur le site:

http://www.devildead.com/indexfilm.php3?FilmID=947
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Répondre