Threads (Mick Jackson, 1984)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
fiend471
Messages : 1309
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:01 pm
Localisation : depts 94, 75,99
Contact :

Threads (Mick Jackson, 1984)

Message par fiend471 » ven. janv. 13, 2006 11:19 pm

A l'aube d'un conflit entre Usa-Urss, la vie continue en angleterre et ailleurs. Tranches de vie de qq résidents de Sheffield au fur et mesur de l'escalade du conflit qui dérive au nucléaire et à l'inévitable bombe. le "télé"film plutôt télégénique et d'un penchant plutôt réaliste nous raconte 13ans d'après l'holocauste au travers de qq survivants.

C'est plutôt cru, un peu douteux par moments pour l'exactitude des données mais fout franchement la trouille :? , des soldats aux ordres de ce qui reste de gouvernement tuant des survivants affamés ou pilleurs et obligent les autres à travailler pour se nourrir dans le maelstrom radioactif de champs contaminés ? la "vie" d'une femme enceinte qui accouchera d'une fille survivant de décombres et enfantant à son tour ? l'hiver nucléaire, les maladies, les retombées, les doutes et questions plausibles y passent en un peu plus d'une heure

un sale film sur une réalité qui fait débecter sur la condition "humaine" des grands déciMeurs décideurs de notre avenir
Cthulhu vs Macross Zero = my dream !

Avatar de l’utilisateur
Kevorkian
Messages : 338
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:59 pm

Message par Kevorkian » ven. janv. 27, 2006 12:51 am

Je viens de le voir et je suis resté abasourdi pendant la quasi-totalité du métrage. :shock:

Le film est très bien construit, une 1ère partie dans laquelle la tension monte crescendo, puis vient l'attaque et enfin les conséquences. Et là c'est l'horreur, c'est cru, sans compromis, toutes les -éventuelles- situations y passent (c'est incroyablement réaliste malgré le statut tvfilm) entrecoupées de quelques notes à l'écran d'une froideur extrême.

En fait il s'agirait davantage d'un docu-fiction tant le spectateur est plongé dans cet enfer, sans aucune distance (y'a des images qui vont me rester dans la tête pour un moment, j'ai même eu une larme à l'oeil) et pourtant à aucun moment je me suis dit que le film en faisait trop ou en rajoutait dans le misérabilisme. Au final ce qui ressort le plus c'est cette absence d'espoir, pas une once de début d'amélioration, il n'y a rien à faire tout va en s'empirant.

Peut-être la vision d'apocalypse la plus terrifiante qu'il m'ait été donné de voir. :?

Avatar de l’utilisateur
John Yebs
Messages : 296
Inscription : mer. janv. 26, 2005 12:23 am
Localisation : Sud-ouest

Message par John Yebs » ven. janv. 27, 2006 7:22 am

Si ce film vous a impressionné, pensez à son papa: The War Game de Pete Watkins.

Plus d'infos par ici:http://www.imdb.com/title/tt0059894/.

Le film fut produit par la BBC mais les conclusions de l'enquête de Watkins sur les conséquences réalistes d'un conflit nucléaire sont abominables. Tempête de feu, morts de civil brûlé à plus de 50% sans anesthésie (gardée pour les vivants), femmes et enfants évacués (les hommes restant là par manque de place), manque de nourriture, pompiers qui prennent feu lorsqu'ils veulent intervenir par manque d'oxygène environnant (Phénomène qui se serait déjà vu en 1945).

Affreux, Affreux, Affreux....surtout que le film était documenté de 50 spécialistes et du "Home Office" anglais. Banni de la télé par le gouvernement britannique. Le film est un classique ressorti en DVD par BFI.
Recherche tout scan, écrivain ou personne ayant des informations sur la collection gore: collectiongore@hotmail.com

Avatar de l’utilisateur
Kevorkian
Messages : 338
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:59 pm

Message par Kevorkian » ven. janv. 27, 2006 9:19 am

Merci beaucoup, je vais m'y intéresser. :wink:

Avatar de l’utilisateur
milton arbogast
Messages : 1564
Inscription : ven. août 20, 2004 7:37 pm
Localisation : le coffre d'une bagnole au fond d'un etang pres d'un motel glauque

Message par milton arbogast » mer. mars 08, 2006 2:40 am

Image

...je l'avais vu il y a 20 un soir à la télé dans une soirée debat.
Ca m'avais un peu choqué mais à l'époque je preferais nettement LE JOUR D'APRES, plus "hollywoodien"
La je viens de le voir à l'instant et...
:shock:
A mon avis je vais essayer de matter en vitesse quelques chose d'un peu rigolo avant de me mettre au dodo sinon y'a des images qui risque de venir me pourir ma nuit!!!
C'est un des films les plus effrayant que j'ai jamais vu.
Les scenes dans l'hopital m'ont vraiment :shock:
Avec peu de moyens toute l'horreur de la situation est decrite avec une efficacité terrifiante!
Des plus choquant, c'est desesperant et sans la moindre lueur d'espoir.
La noirceur absolue.

Tres fort.

PS: ...voilà une image qui risque de me perturber encore longtemps:
Image

Avatar de l’utilisateur
Heinrich
Messages : 1664
Inscription : jeu. sept. 30, 2010 4:56 pm

Re: Threads (Jackson, 1984)

Message par Heinrich » mar. déc. 05, 2017 10:32 pm

Le 16 janvier en bleu chez Severin! 8))

In September 1984, it was aired on the BBC and shocked tens of millions of UK viewers. Four months later, it was broadcast in America on TBS and became the most watched basic cable program in history. After more than three decades, it remains one of the most acclaimed and shattering made-for-television movies of all time. Reece Dinsdale (Coronation Street), David Brierly (Doctor Who) and Karen Meagher (in a stunning debut performance) star in this “graphic and haunting” (People Magazine) docudrama about the effects of a nuclear attack on the working-class city of Sheffield, England as the fabric of society unravels. Directed by Mick Jackson (THE BODYGUARD, TUESDAYS WITH MORRIE) from a screenplay by novelist/playwright Barry Hines (Ken Loach’s KES) and nominated for seven BAFTA Awards, “the most terrifying and honest portrayal of nuclear war ever filmed” (The Guardian) has now been fully restored from a 2K scan for the first time ever.

Special Features:
* Audio Commentary with Director Mick Jackson Moderated By Film Writer Kier-La Janisse and Severin Films’ David Gregory
* Audition For The Apocalypse: Interview With Actress Karen Meagher
* Shooting The Annihilation: Interview With Director Of Photography Andrew Dunn
* Destruction Designer: Interview With Production Designer Christopher Robilliard
* Interview With Film Writer Stephen Thrower
* US Trailer

bluesoul
Messages : 4200
Inscription : sam. sept. 27, 2008 4:09 pm
Localisation : Tokyo dans les annees 70s, baby! Yeah!

Re: Threads (Jackson, 1984)

Message par bluesoul » mer. déc. 06, 2017 12:00 pm

:shock: Je l'avais revu suite a sa sortie en DVD UK et croyais avoir commente sur le "thread" :D .

Bibi est en complete phase avec les commentaires precedents (nous l'avons sans doute tous vus pendant la meme soiree-debat (annees '80s, sur--je crois--la RTBF belge) ).

A classer avec The Day After TV (1983) et The War Game (1965) dans la categorie: "no future" de l'apocalypse nucleaire sous-section "troisieme guerre mondiale".

Pour bibi, un telefilm dans la droite continute de TWG et qui fait passer TDA pour aussi guilleret que Hallo Dolly! :shock: :shock: :shock:

Un uppercut total, d'une noirceur que je n'ai pratiquement JAMAIS vu ailleurs :shock: , un vrai traumatisme a l'epoque et franchement caffardeux. Z'etes prevenus!
En direct du Japon. Bonsoir. A vous, Cognac-Jay.

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 1867
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Threads (Mick Jackson, 1984)

Message par Cosmodog » ven. févr. 15, 2019 10:23 am

Acheté le BR anglais « Remastered » suite écoute du PIfffcast sur le post-apo tellement les avis étaient dithyrambiques et intrigants ! Un grand merci au Pifffcast donc d’avoir éveillé ma curiosité sur ce Téléfilm anglais de 1984 dont je n’avais jamais entendu parler (d’ailleurs j’ai cru comprendre que certains membres se baladaient sur Devildead... allez un petit MP pour vous dévoiler ? :wink: - meme si j’ai déjà ma petite idée...).

Et donc je me joins aux louanges de l’emission. Quel film ! Faux docu fiction sans compromis, toute l’horreur de la survie exposée froidement suite à l’anéantissement de la civilisation humaine sous le déluge nucléaire. C’est très descriptif, sans compassion, désespéré. Ça fait froid dans le dos en effet, tellement on sent le sujet travaillé en amont sur base réaliste (vécu des survivants d’Hiroshima, procédures d’urgences du gouvernement anglais), donc d’un réalisme flippant. On est très loin de Mad Max et du fanstasme post-apo actionner punk véhiculé (ha ha !) dans un pan entier de ce cinéma.

L’economie de moyens (téléfilm oblige), la rudesse de ton, l’utilisation d’images d’archives (engins de guerre, cadavres) assèche le récit et le concentre sur quelques personnes, nous épargnant images de destructions massives à grande échelle. En un mot, cette obligation de ne pas céder au spectaculaire renforce le côté brut du métrage. Et bon sang que 3 flashs lumineux et quelques images d’immeubles en ruine peuvent avoir un impact puissant quand tout le début amène avec un stress croissant à l’inexorable. Sur ce terrain là aussi le film est tétanisant, la montée des tensions entre grandes puissances n’etant vécue que par le biais des médias, au sein d’un quotidien banal qui pourrait tout à fait être le nôtre, lorsque des conflits s’enlisent à l’autre bout du monde et qu’on assiste impuissant à l’embrasement général sans pouvoir d’action.

Un film nihiliste, mais malheureusement l’angélisme n’a pas sa place dans la folie humaine. On imagine la claque à la TV anglaise lorsque ce fut diffusé à l’époque !

(Me reste à voir « The young ones » et « The quiet earth » pour complétude des titres non vus mis en avant dans ce Pifffcast - les galettes Potemkine et Arrow sont en route ! :-D )

Répondre