Introduction
Palmarès
Au Jour le Jour...
Dennison Ramalho (Interview)
Brésil
Clips Vidéo
Expérimental (Interviews)
Courts en DVD

FESTIVAL DU COURT-METRAGE DE CLERMONT FERRAND 2004
EXPERIMENTAL
NOUVELLES EXPERIENCES DE CINEMA

INTERVIEW REGIS COTENTIN
INTERVIEW PIERRE YVES CRUAUD

 

EXPERIMENTAL
Un cinéma en marge

INTERVIEW DE PIERRE-YVES CRUAUD


Pierre Yves Cruaud

Grosse actualité autour de Pierre-Yves Cruaud lors du festival de Clermont Ferrand 2004. L'éditeur Lowave présentait le DVD compilation des œuvres de l'artiste vidéaste et son film VIVANTES LUEURS participait à la compétition labo.
Il faut dire que depuis trois ans, depuis que le festival s'est ouvert sur le monde du numérique, les œuvres de Pierre-Yves Cruaud sont immanquablement remarquées et sélectionnées par l'équipe du festival, même si l'impact au niveau du public est plus mitigé. " Je suis habitué à des réactions violentes dans des festivals traditionnels ; je trouve ça très bien, car il y a déjà réaction. Je crois que l'histoire du festival de Clermont Ferrand tient à des films relativement classiques et que même si c'est la troisième année que les films numériques sont invités, ça n'est pas encore gagné du point de vue du public (mon film a essuyé quelques quolibets très sonores) mais c'est en très bonne voie, tout le pari se situe ici ".


IMAGES (2001)

De fait, Pierre-Yves Cruaud s'inscrit dans les limites du cinéma traditionnel d'une part, mais aussi en marge du cinéma expérimental. " Au départ, j'étais plutôt destiné à la fiction. Le passage vers le cinéma expérimental ne s'est pas fait par manque de moyen, mais par hasard. En visitant une exposition de Bruce Nauman, j'ai été attiré par la profondeur du travail proposé et par les possibilités offertes par les les arts plastiques mais cette attirance ne s'est pas traduite par des installations. Admirateur d'Antonioni, de Bresson, qui avec ses propos sur le cinematographe m'a boulversé, je me suis totalement éloigné de cette modernité cinématographique, attiré comme je le fus par les œuvres d'artistes comme Duane Michals, Mickael Snow, Stan Brakhage, Gary Hill, Bill Viola ou Woody et Stella Vasulka.
J'ai l'impression de me situer entre le cinéma et la vidéo expérimentale Lorsque je présente mes films dans des festivals de cinéma, j'ai plus l'impression d'être un plasticien mais lorsque je suis en festival d'art vidéo, j'ai le sentiment d'être un réalisateur, dans le sens où mes films ne ressemblent pas à ce qui y est montré. Je me retrouve un peu en marge dans les deux cas ".


REGARDS DE PIERRE (2002)

Proche du cinéma, Pierre-Yves Cruaud l'est, paradoxalement par son travail sur la forme : il s'interroge sur la composition de l'image et sur son existence en tant qu'image montrée ou vue, comme la plupart des grands réalisateurs. " J'essaie de travailler sur la perception. Le montage doit construire le film dans ce sens : je pars souvent de l'abstraction pour aller vers la figuration (comme dans L'HÔTEL DES VIES REPRODUCTIBLES, VIVANTES LUEURS, ou SOUS LES PAUPIÈRES DE SAM F., l'une de ses dernières œuvres, en bonus sur le DVD, qui s'inspire de la vie du peintre Sam Francis).


SOUS LES PAUPIÈRES DE SAM F.

Des images difficiles à définir commencent à exister petit à petit. "Mes films montrent une image en train de naître".
Ce processus d'accouchement de l'image est en plus souligné, réitéré par l'enveloppe sonore de l'image, que Pierre-Yves Cruaud compose personnellement.
" j'essaie d'avoir une véritable rigueur sur cet aspect du travail. Le son vient après l'image ; je le travaille sur logiciel (Cubase) puis mets la piste en parallèle avec les images, pour créer des incidences entre l'image et le son, mais je tente de conserver à la piste son sa propre existence, son indépendance. Même si je construis des objets sonores éloignés de mes goûts (Bach, L'œuvre pour piano de Ravel, Coltrane, Steve Reich, Terry Riley…) il y a certainement des incidences qui m' influencent inconsciemment ".


Pierre-Yves Cruaud dans FAUSSE SOLITUDE (2000)

Dans ce travail solitaire, de bricolage personnel à la maison, aucune contrainte ne s'impose au réalisateur ; c'est une organisation qui sied bien à Pierre-Yves Cruaud, qui se laisse dès lors porter par son inspiration. " Actuellement, je pars sur quelque chose d'assez long, à partir d'une image spectrale : je ne sais pas quelle forme le film aura, documentaire, fictionnel… j'ai une grande liberté de travail (pas d'équipe) et je vais la conserver. Je n'ai pas de format pré-établi, mais dans ce que je suis en train de monter, je sens qu'il y a une certaine épaisseur, et donc je continue. Est-ce que cela durera quarante minutes, deux heures… ? "


LE SILENCE EST EN MARCHE (2001)

C'est cette liberté qui transparaît de la vision du DVD, qui contient huit films, une interview et une installation (qui consiste en 4 postes vidéos les uns en face des autres). Le DVD mélange les genres et devient ainsi un produit artistique à part entière, pour l'instant inclassable dans les rayons traditionnels des revendeurs.
" J'avais l'habitude de m'inscrire dans des lieux très précis, des terres d'accueil dédiées au numérique, à l'expérimental et tout à coup je suis là, dans une zone de turbulence marchande. Je deviens un produit de commerce, mais en tant que produit le DVD possède un contenu qui peut provoquer des réactions assez vives ; c'est rigolo, il y a un effet de synchronie un peu décalé, un côté abrasif.


EN TRAVAUX (2001)

Je trouve la jaquette très belle : le crépitement du chapitrage est proche de mon univers, la bande son est constituée de bruits blancs que j'ai retravaillés comme une musique d'attente en contradiction, une musique d'impatience, de laquelle on a envie de s'échapper ".
La monographie de Pierre-Yves Cruaud en DVD est certainement une des plus accessibles voies d'introduction dans le monde du cinéma expérimental, qui nourrit et se nourrit de toutes les autres formes artistiques et surtout cinématographiques.
" C'est vital. C'est évident tellement ça devient une urgence. Cette urgence se fait sentir car les réseaux d'arts vidéos commencent à s'ouvrir, on en a la preuve à Clermont. C'est important de s'ouvrir à d'autres formes, d'autres genres, pour ne pas rester sur des réflexes qui vont devenir des anachronismes ".


menus du DVD

DVD édité par Lowave, (http://www.lowave.com)
FAUSSE SOLITUDE
L'HÔTEL DES VIES REPRODUCTIBLES
IMAGES
LE SILENCE EST EN MARCHE
EN TRAVAUX
REGARDS DE PIERRE
VIVANTES LUEURS
(total 34 minutes)
PASSAGES (20 minutes)
Bonus : SOUS LES PAUPIÈRES DE SAM F. (5 minutes)
Entretien avec P. Y. Cruaud (10 minutes)
Bio et filmographie
4/3 ; DVD5 ; PAL ; stereo ; Zone 0
Les menus sont disponibles en anglais, français et allemand, et les propos sont sous-titrés en anglais et allemand (sous-titres amovibles).
Un livret assez succinct accompagne le disque.
http://cruaud.net


VIVANTES LUEURS (2003)

SUITE

Dossier réalisé par Jérôme Peyrel

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propri�t� de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com